Le thriller cliffhanger de Franck Thilliez : Le syndrome [E]

Wouaw ! C’est le seul son qui est sorti au moment de fermer ce livre. Syndrome [E] de Franck Thilliez est très bien construit. L’enquête est glauque et le tueur mystérieux, retors: les mutilations faites aux victimes sont atroces. Tout ce qu’on cherche dans un thriller bien gore. Et cette fin en cliffhanger ! Je dois absolument lire Gataca, le tome suivant. Il faut que je sache ce qu’il va se passer… Même si je m’en doute puisque j’ai déjà lu des tomes plus récents. Enfin, ultime plaisir à la lecture de cet ouvrage, c’est le moment de la rencontre entre Franck Sharko et Lucie Henebelle, les deux héros de Franck Thilliez. C’est donc un vrai plaisir – thriller complet. Vivement que mes yeux se posent sur Gataca.

« Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille. Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… ll n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé. Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko. Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante. Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E], ne savent pas de quoi ils sont capables… »

C’est parce que Lucie est appelée à l’aide par un ex qu’elle se plonge dans cette enquête. Il est devenu aveugle à la suite d’une séance ciné privée avec un vieux film et il veut comprendre pourquoi. Lucie aussi. C’est alors qu’elle visionne le film et le malaise s’installe. Les images sont en noir et blanc. Elles montrent notamment une petite fille au regard à la fois victime, perdu et d’une dureté qui n’épargne pas le lieutenant Henebelle. Et ce regard va la poursuivre tout au long de l’enquête.

Je lis les Thilliez dans le désordre et j’ai donc déjà découvert les derniers tomes alors que je ne me suis pas complètement plongée dans les premiers. C’est un tort immense !!! Parce qu’avec Syndrome [E], toutes les clefs des personnages sont écrites, sont installées. Comme prendre la mesure de ce qui unit Sharko et Henebelle quand on les pense ensemble depuis toujours. Et cette rencontre, ces premiers regards, ces paroles échangées sont autant de moments précieux à inscrire dans leur histoire. J’ai eu l’impression que ma grand-mère me racontait sa première rencontre avec mon grand-père… Parce que Sharko et Henebelle, ils font un peu partie de la famille de chaque amateur de thriller… 

L’enquête va se poursuivre en passant par Liège, Paris, Marseille, Bruxelles, Le Caire et Montréal… Les services secrets, les asiles psychiatriques canadiens, les enfants, les médecins, les militaires… tous ont leur rôle à jouer dans le décryptage des scène de film tellement glauque découvert par Henebelle. Et puis c’est un grand plaisir de lire quelques lignes sur notre joli plat pays …

Et ce cliffhanger à la dernière page. Que dis-je… dans les dernières lignes de la dernière page !!! On a qu’une seule envie, courir chez le libraire le plus proche pour lui arracher Gataca, le tome six de la série (syndrome [E] étant le tome cinq).

Un petit regret toutefois. Franck Thilliez est un amateur des « fins précipitées et déroulées »… Et ça m’incommode. En effet, avant le cliffhanger, la résolution de l’enquête arrive à son terme. Pour que chaque information, chaque question trouve sa solution, l’auteur doit « expliquer » au lecteur tout ce qui est/serait resté en suspens. Franck Thilliez utilise régulièrement le même procédé (comme d’autres auteurs d’ailleurs) qui consiste à faire dire au tueur « le pourquoi du comment ». Comme si, au moment d’être appréhendé, ce dernier libérait sa conscience dans une dernière « diarrhée verbale ». C’est tout à fait personnel mais je n’apprécie guère cette façon de faire. J’accorde peu de crédit à cette situation. je préfère quand les auteurs trouvent d’autres astuces de dénouement. 

Pour info, le syndrome [E] a été adapté en BD par Sylvain Runberg et Luc Brahy en octobre 2020 et sera bientôt adapté par TF1 en série télévisée de 6 épisodes de 52 minutes. Le casting a en partie été dévoilé : Vincent Elbaz dans le rôle de Franck Sharko, Jennifer Decker dans le rôle de Lucie Henebelle, Emmanuelle Béart et Kool Shen. Le scénario sera le travail de Mathieu Missoffe (Mystère à la tour Eiffel, Mystère à l’opéra, Profilage, …) et la réalisation faite par Laure de Butler (Profilage, La promesse, …). On attend de voir…

Un excellent thriller qui appelle le suivant…

Chroniqués sur Branchés Culture du même auteur :

Époustouflant, étourdissant, haletant que cet Anneau de Moebius de Franck Thilliez

Franck Thilliez, quand les choix deviennent mortels.

ANGOR de Franck Thilliez, un thriller moyen mais des personnages qu’on adore.

Plongée passionnante et romancée dans l’univers du biohacking en compagnie de Franck Thilliez : LUCA

Un Thilliez qui laisse un sentiment d’inaccompli

Quand Franck Thilliez sort un thriller, c’est souvent bon… Mais Il était deux fois est doublement exceptionnel.

Auteur : Franck Thilliez

Titre : Syndrome [E]

Edition : Pocket

Sorti le 13 octobre 2011

510 pages.

Prix : 8,40 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.