Sharko, le policier de Franck Thilliez qui excelle dans l’intrigue

Quand on pense à Franck Thilliez, on pense évidemment à Franck Sharko et à Lucie Henebelle. Ces deux personnages ont eu leurs sagas respectives et puis se sont un jour croisés, pour ne plus se quitter. Des romans d’amour me direz-vous ? Absolument pas ! Des policiers bien ficelés, toujours un peu en marge du politiquement correct. Des situations qui frôlent la ligne de la légalité et des personnages qui la franchissent parfois. Mais Sharko (le livre) est tellement bien ficelé, l’intrigue flirte avec le paranormal pour revenir à des explications bien concrètes et réalistes, documentées (comme une recherche internet pourra vous le prouver). Bref, ce sont presque 600 pages qui s’enfilent sans même s’en apercevoir et qu’on aurait souhaitées encore plus nombreuses. Excellent !

« Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier. A la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux.

Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parent de deux petits garçons. Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure. 

Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à eux deux il ont commis pourrait bien sonner le glas de leu intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir. »

Sharko, c’est un policier à l’ancienne. On le connaît bien depuis le temps qu’on lit ses aventures. Il a eu des moments down, des instants où il était vraiment au fond du gouffre. Sa schizophrénie lui a fait payer très cher la vie qu’il s’est choisi. Sa compagne des heures noires, cette locomotive pour enfant qui lui permet de s’endormir et qu’il a surnommé poupette, n’est que remisée temporairement. Mais aujourd’hui, Sharko est heureux. Il forme un couple avec Lucie, ils se font confiance et ils ont eu des jumeaux. Et ça fait tellement plaisir à lire…

Les ennuis ne sont jamais très loin. Et lorsque Lucie se lance seule dans une enquête en sous-marin, et qu’elle tue son suspect chez lui, la nuit, après être entrée illégalement, Sharko n’hésite pas une seconde. Il doit aider Lucie, sauver sa famille et permettre à ses enfants de grandir avec une mère loin de la prison…

Mais cette enquête qui semblait relativement banale va très vite prendre une direction inattendue. Celle du sang, des vampires, des milieux satanistes… Et je m’arrête ici pour ne rien dévoiler de cette intrigue fabuleuse imaginée pour nous par Thilliez.

Le livre flirte un peu plus qu’habituellement avec l’ésotérisme et les légendes, mais que les cartésiens soient rassurés, toutes les situations et hypothèses trouvent une explication rationnelle, argumentée, scientifique ou historique. Bref, c’est passionnant parce qu’en plus, on apprend plein de choses sur le sang, les maladies, l’histoire de la recherche et celle des vampires.

J’ai adoré… Dévoré (sans mauvais jeu de mots) en l’espace de quelques heures. Les chapitres sont courts, rythmés, et il devient très vite impossible de lâcher cette histoire plus de quelques minutes. Installez-vous confortablement, éteignez le téléphone, débranchez la sonnette et partez en enquête avec Lucie et Franck… Ils ne vous décevront pas !

À lire aussi du même auteur :

Le thriller cliffhanger de Franck Thilliez : Le Syndrome [E]

Quand Franck Thilliez sort un thriller, c’est souvent bon … Mais il était deux fois est doublement exceptionnel.

Un Thilliez qui laisse un sentiment d’inaccompli

Plongée passionnante et romancée dans l’univers du biohackingen compagnie de Franck Thilliez : LUCA

ANGOR : un thriller moyen mais des personnages qu’on adore.

Époustouflant, étourdissant, haletant que cet Anneau de Moebius de Franck Thilliez.

Franck Thilliez : quand les choix deviennent mortels.

Auteur : Franck Thilliez

Titre : Sharko

Editions : Fleuve Noir

Sorti le 11 mai 2017

571 pages

Prix : 21,90 € (8,70 en pocket)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.