Franck Thilliez, quand les choix deviennent mortels

Et si vous veniez de perdre votre boulot et que les entretiens d’embauche infructueux se succédaient…Et si vous découvriez 2 millions d’euros à côté du cadavre d’un homme que vous veniez de reverser…Et si la nuit était très noire et que vous étiez au milieu d’un champs d’éolienne, sans personne à l’horizon…Que feriez-vous ?

la-chambre-des-morts

Cette question, Vigo et Sylvain vont y répondre. En maltraitant un peu leur conscience, mais en pensant surtout à l’avenir radieux qu’ils peuvent se construire. Au destin sur lequel ils ont enfin prise. De toute façon, il n’y a plus rien à faire pour cet homme mort sur l’asphalte… Alors, un peu de méthode, beaucoup de précaution et un accident qui se transforme en maquillage, les conduisent à ramasser les débris et ensevelir le cadavre… Sans oublier le sac rempli de billets de 100 euros. Les billets verts qui font échos à nos rêves d’enfants où le dollar régnait en maître dans notre imaginaire. Les liasses leur brûlent déjà les doigts… Il faut tout planquer…

Mais comme aucun acte n’est indépendant du reste d’une existence, Vigo et Sylvain vont être entraîné dans un univers où se mêlent des kidnapping de fillettes, des taxidermistes et des meurtres ignobles d’animaux de zoo… Un univers où l’amitié des deux hommes se tari comme une source en plein désert, où la méfiance s’installe, les nuits s’allongent et les cauchemars inondent l’existence.

Parce que l’homme renversé transportait deux millions d’euros pour payer une rançon… Et que la rencontre brutale avec la voiture des deux hommes a perturbé le bon déroulement de la remise. Un père est mort, un sac rempli d ‘argent a disparu et une fillette est retrouvée le lendemain, morte et mise en scène…

Des choix vont s’imposer pour nos protagonistes. L’un, père de famille, culpabilise à s’en rendre fou… L’autre, pragmatique, se découvre une capacité à régler les conflits… définitivement !
Mais ce n’est pas d’eux qu’il faut se méfier… Le kidnappeur était là, à quelques mètres de l’accident, il a tout vu, il même relevé le numéro de plaque des deux comparses. Il veut son argent et la méthode n’a pas d’importance.

Franck Thilliez déroule son intrigue dans le nord de la France, entre Dunkerque, Grand-Synthe et Lens. Les terrils, les petites rues étroites où le souvenir du charbon n’est jamais loin.  Une écriture efficace, des descriptions précises et suffisantes, sans en faire trop. Il laisse la place à l’imaginaire, il nous laisse penser que nous aussi, on est maître de l’enquête. Il s’inscrit dans la droite ligne des écrivains français de polar ou thriller. Tels Grangé (auquel il fait un clin d’œil par le biais d’une lecture de rapport d’autopsie), il imagine des tueurs intelligents, froids et mus par une complexité intellectuelle et émotionnelle rarement rencontrée dans la réalité… Mais qui fait que les vrais amateurs de ce type de littérature dont je fais partie, ne dérochent pas avant la dernière page.

Bon, soyons franc, j’ai commencé un Thilliez car j’ai épuisé tous les Grangé, les Chattam et les Loevenbruck. Et qu’en attandant la prochaine sortie, il faut bien découvrir d’autres auteurs. J’ai passé un vrai bon moment de littérature thriller. Voilà longtemps que je n’avais plus éteins le portable et enchaîné 5-7 heures de lectures pour arriver au bout d’une intrigue.. Même si j’ai rapidement décelé quel était le tueur et ses motivations, la plaisir de la lecture, de la découverte de l’intrigue et de la compagnie des personnages est resté intact.

Pour cet ouvrage, Franck Thilliez a reçu le prix des lecteurs du polar et le prix SNCF du polar en 2007 et c’est amplement mérité car l’expérience est à renouveler rapidement.

Franck Thilliez - La chambre des morts - couverture

Titre: La chambre des morts

Auteur: Franck Thilliez

Genre: Polar, Thriller, Horrifique

Éditeur: Le Passage

Collection: Ligne Noire

Nbre de pages: 311 p.

Prix: 15€

Date de sortie: 2005

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s