Une réédition augmentée et réussie pour La parole du Chacal, toujours aussi moite et trouble !

Quand il est sorti en 2018, La parole du Chacal a été un vrai coup de cœur. Et plus de deux années après, il me laisse toujours la même impression. Il fait partie de ces ouvrages qui durent, qui laissent une empreinte dans la mémoire et dans les émotions. Il fait partie de ces références que l’on classe dans son esprit et auxquelles on compare ensuite les nouvelles lectures. Un peu comme les super gagnants du jeu télévisé de Nagui (oui, je sais, la comparaison est hasardeuse mais pourtant judicieuse !) que les nouveaux essaient de détrôner… Sans toujours beaucoup de réussite. On a tous un palmarès dans la tête et dans le cœur, un top 10 des livres qui ont comptés, en fonction du style, du moment… La parole du Chacal fait partie de ceux là.

Pour lire la précédente chronique de la parole du Chacal :

Clarence Pitz nous offre un huis-clos à ciel ouvert, époustouflant, en pays Dogon

De la même auteure :

Incomparable et incommensurable INEFFAÇABLE : dans les rues de Bruxelles levant les yeux sur les fresques sexuelles, Clarence Pitz livre le thriller que tout le monde rêve de lire !

 

La parole du Chacal de Clarence Pitz est LE thriller à lire absolument en cette fin d’année. Digne des plus grands auteurs de romans du style. C’est une plongée terrifiante et haletante en pays Dogon pour les amateurs avertis de thriller. Un suspense de haut vol en huis-clos. J’ai rarement fait nuit blanche pour épuiser un roman mais, ici, les pages vous ensorcellent et vous accrochent avec une force et un rythme qui empêchent toute retenue. On s’abandonne à la lecture, elle vous poursuit jusqu’à la dernière page. ÉPOUSTOUFLANT.

Mon avis est inchangé. C’est toujours aussi bon, aussi sombre, aussi moite et tordu… Et j’ai toujours autant aimé.

La société secrète des masques dogons - Institut français du Mali

« Juillet 2027. Partez à la découverte du Mali et rencontrez son célèbre peuple, les Dogons ! Vous vivrez une expérience unique… 

Claire aurait dû suivre son intuition et renoncer à ce voyage. Elle se retrouve plongée en plein coeur de la savane africaine, coincée dans un village isolé où le temps semble figé. Un véritable caveau à ciel ouvert dont il est impossible de sortir. L’expérience va se révéler un peu trop unique…et terrifiante. Claire craint pour sa vie et celle de Sacha, son fils de dix ans. Pourquoi a-t-elle entraîné Sacha dans cet enfer ? Et pourquoi Armand, guide et spécialiste de la région n’explique pas le comportement hostile des villageois alors qu’un étrange visiteur vient déposer chaque nuit de mystérieux objets près du garçon ? »

Portail pédagogique : histoire-géographie-citoyenneté - les masques du peuple dogon

Pourquoi une réédition me direz-vous ?

Parce que La parole du Chacal n’était plus distribué par Le lys Bleu et que IFS édition-Phénix noir propose avec cette réédition une vraie valeur ajoutée. Deux pour être exacte. La première est sur la forme. Je sais que certains y accordent peu d’importance mais quand on aime l’objet livre, le papier et l’impression, ça compte. Les éditions IFS propose un papier plus épais, crème (Magnifique… je suis dingue des papiers un peu jaune et un peu épais, doux au touché avec un léger relief… le top quoi) et des chapitres découpés, mis en page avec justesse, des blancs pour respirer, des paragraphes mis en valeur… Ah c’est sûr, cette réédition, c’est un vrai objet plaisir. On ne s’y trompe pas, on passe de 332 pages à 487 ! Mais c’est tellement agréable, tellement beau…. Enfin l’écrin qui est à la hauteur du texte.

Mort tragique de Méba Kassogué, star de la danse des masques dogons - Bamada.net

La deuxième plus-value de cette seconde édition est la nouvelle inédite proposée par l’auteure à la fin de l’ouvrage. Elle garde une homogénéité de thème, apporte un éclairage sur certains protagonistes de la « grande histoire » et prolonge le plaisir de lire la plume de Clarence. Parce que c’est quand même ça qu’il faut retenir. Même sur du papier de bible, lire Clarence Pitz est un vrai régal (de Mordus-Tordus de thrillers !). Et cette petite nouvelle, c’est un peu comme une spin-off d’une série qu’on a adoré et qui est malheureusement terminée: ça permet de prolonger les émotions.

Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement conquise par cette réédition. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir cette histoire je ne peux que vous encourager à remédier rapidement à la situation en courant dans votre librairie la plus proche.

Mais après cette lecture, vous ne voyagerez plus jamais comme avant !

Auteure : Clarence Pitz

Titre : La parole du Chacal

Edition : IFS/ Phénix noir

Sorti le 12 octobre 2020

487 pages

Prix : 18 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.