Un thriller qui glace le sang au coeur des Pyrénées en compagnie de Bernard Minier : Glacé

Pour cette dernière chronique de 2019, je dois rédiger mon mea culpa (la chose est rare mais nécessaire). J’avais écrit précédemment que « je ne lirais plus Minier, qu’il était sans grand suspense malgré une intrigue bien construite ». J’ai récidivé dans la lecture de l’auteur mais révisé mon avis. J’ai ADORÉ son Glacé. Une intrigue bien construite ET un vrai suspense. En plus, comme c’est le premier roman de l’auteur (publié en 2011), on découvre la genèse du personnage du Commandant Servaz et de son adjoint Esperandieu. Leur humanité, leur histoire qui se construit. L’intrigue s’installant dans une vallée enclavée des Pyrénées, c’est aussi ce climat d’isolement, ce vent glacé, cette couche épaisse de neige qui fait partie intégrante de l’histoire. C’est un excellent thriller, qui se laisse découvrir page après page. C’est vrai que Minier n’est pas un auteur que je dévore en quelques heures. Avec lui, il faut prendre le temps de déguster et il se présente alors sous son meilleur jour. Merci pour cette remise en question littéraire avec ce brillant suspense.

A lire aussi du même auteur :

Un Cercle des Poètes disparus dans le sud-ouest, un serial-killer qui met de l’alcool sur nos blessures : Bernard Minier laisse au lecteur prendre le temps de son intrigue.

Deux soeurs au coeur d’une intrigue bien construite … mais sans grand suspense de Bernard Minier

« Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’une cheval, accroché à la falaise. Ce même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière. »

Le trailer (bande-annonce courte), ci-dessus, de cette chronique est en réalité celui qui a été diffusé pour la série adaptée du livre. C’est une série de 6 épisodes diffusée en 2017 sur M6 avec Charles Berling dans le rôle du Commandant Servaz. J’imagine que ce choix est judicieux (j’adore Charles Berling) mais je ne peux m’exprimer sur cette adaptation que je n’ai pas vue.

Revenons au roman. Le Cheval d’un riche industriel est retrouvé mort au sommet d’une montagne. Décapité, écorché et pendu. Un pur sang de toute beauté. Une mise en scène qui glace le sang, qui exsude la cruauté. Servaz est appelé en renfort et les pressions politiques commencent à se faire sentir. Une enquête et des moyens importants sont mis à disposition… pour un cheval.

Mais, très vite, Servaz et la Capitaine Irène Ziegler, de la gendarmerie, sentent que ce n’est que le début de quelque chose de plus grand, d’un dessein plus sadique. Et quelques heures plus tard, c’est un cadavre humain qui est retrouvé. Dans une mise en scène tout aussi abominable. Cela ne peut être une coïncidence, dans un lieu aussi reculé, deux faits atroces en un temps si rapproché. L‘urgence se fait sentir mais il faut d’abord essayer de comprendre.

Un ancien juge à la retraite, bon cuisinier et détenteur d’informations cruciales sur la région, des meurtres ritualisés dont la signification reste obscure, l’ADN d’un dangereux criminel retrouvé sur les lieux, un asile psychiatrique pour psychopathes incurables, une humanité dans les personnages, un village très refermé sur lui-même, une météo pourrie faite de bourrasques de vent et de tempêtes de neige et un duo d’enquêteur qui essaie d’y voir clair dans ces atrocités… Voilà quelques ingrédients de ce thriller de qualité.

Un bon suspense à recommander et à déguster en ces mois d’hiver… 

Auteur : Bernard Minier

Titre : Glacé

Editions : Pocket (XO éditions)

Sorti le 10 mai 2012 (2011)

Nbre de pages : 731

Prix : 8,60 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.