Meurtres cynégétiques en pleine Forêt-Noire : un Grangé comme on les aime

Jean-Christophe Grangé est un des maître absolu du thriller français. Il tisse la toile de son intrigue comme peu d’auteurs, il dresse le portrait de noirceurs humaines sans cesse réinventées et nous plonge dans ce qu’il y a de plus abject : les désirs et les pulsions. Aucune déception avec La dernière chasse, tous les ingrédients du bon thriller bien crade sont là… Un meurtre horrible, des secrets à n’en plus finir et le plaisir immense de retrouver le commandant Pierre Niémans enquêteur inoubliable des Rivières pourpres. Un roman absolument et complètement abominable et on adore ça.

À lire aussi du même auteur : Lontano : sur la piste de l’homme-clou, Congo Requiem…du très grand Jean-Christophe Grangé et Au coeur de la Terre des morts, Grangé plonge dans le monde nocturne du sexe.

« En Forêt-Noire, la dernière chasse a commencé… Et quand l’hallali sonnera la bête immonde ne sera pas celle qu’on croit »

C’est avec cette quatrième de couverture un peu énigmatique que l’on décide de se lancer dans la lecture de La dernière chasse. Mais de toute façon, même s’il n’y avait rien d’écrit pour appâter le lecteur, quand un Grangé sort, je plonge entièrement dedans. La confiance accordée à l’auteur, son talent et sa créativité sans faille font que, par avance, je lui suis toute acquise. Et cette fois encore, j’ai eu raison de lui faire confiance, j’ai eu raison d’entamer avec lui cette enquête qui ne laissera pas tous les protagonistes indemnes.

Sachez, avant de vous lancer dans la lecture de cet ouvrage, qu’il suit la série diffusée en 2018 sur France 2 : Les rivières pourpres avec Olivier Marchal et Erika Sainte. Toute l’intrigue a été déflorée dans la série télévisée… Donc, si vous avez regardé cette série, la surprise ne sera pas au rendez-vous avec le livre.

Mais si, comme moi, vous n’avez pas du tout accroché au jeu (ou à l’absence de jeu) des acteurs, que vous avez abdiqué après une demie-heure du premier épisode sans jamais y revenir, tellement vous étiez déçu par l’adaptation de l’univers du maître… Alors, installez vous confortablement car vous allez sans doute passer une nuit blanche avec La dernière chasse. À noter, pour les amateurs de l’adaptation télévisuelle, que la saison 2 est en tournage actuellement.

Bref, un meurtre a été commis en France, juste au pied de la frontière allemande. Le corps de Jürgen von Geyersberg, héritier d’un empire industriel a été retrouvé en pleine forêt : décapité, éventré, les viscères arrachées et extraites par l’anus. Un brin de chêne entre les dents. Grangé commence fort, fidèle à sa réputation. Il nous donne ce qu’on lui demande.

Très vite, le commandant Pierre Niémans débarque chez la soeur de la victime, comtesse de son état, afin de trouver l’assassin. Mais avec Grangé, c’est toujours plus compliqué que prévu, toujours plus glauque aussi ! On cherche à débusquer les mensonges, les non-dits, les secrets. On avance pas à pas dans cet univers si particulier de la chasse. On découvre cette chasse particulière qu’est la pirsch : un duel à mort entre la proie et le chasseur.

Et quand on pense avoir fait le tour de toute l’ignominie que Grangé nous sert sur un plateau…On s’aperçoit qu’on n’est même pas encore au plat de résistance. L’horreur est entre ces pages et même mon imagination fertile et habituée du maître-du-thriller n’est pas arrivée seule au terme de cette intrigue.

Encore un grand thriller. Je sais que certains avis divergent sur le net, essentiellement les anciens spectateurs de la série. Ça leur apprendra a faire des infidélité aux romans, à être impatients. Moi j’ai adoré et je vous conseille vivement de vous offrir ces pages. Un climat lourd, obscur. Un univers aussi fermé et noir que la forêt dans laquelle le décor est planté. Et le bonheur immense de retrouver l’inoubliable Pierre Niémans. Un bon thriller, bien écrit, bien rythmé et aussi noir que souhaité. Le maître a encore frappé et je suis KO.

Auteur : Jean-Christophe Grangé

Titre : La dernière chasse

Editions : Albin Michel

Sorti en avril 2019

Nbre de pages : 397 pages

Prix : 22,90€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.