Des mains et des âmes, de l’eau et des couleurs pour raconter mieux que n’importe quel guide Maroni, les gens du fleuve

C’est qu’on met déjà du monde dans une pirogue sur les eaux étranges du fleuve Maroni, en Guyane. Jugez un peu: Nicoby et Joub (forcément, puisqu’ils nous avaient déjà gratifiés d’un Manuel de la jungle), Aude Mermilliod, Éric Sagot, Emmanuel Lepage, Thierry Martin, JeanLouis Tripp, Jean-Luc Cornette, Terreur Graphique, Olivier Copin et Étienne Davodeau. Le gratin, tel qu’on peut le trouver lors d’une édition du festival BD de Maripasoula, mais aussi le voir scruter, observer, se mouiller dans la faune et la flore, luxuriante, merveilleuse et parfois dangereuse, locales. Car depuis une pirogue, chacun à sa place ne voit pas la même chose que les autres.

© Futuropolis

Résumé de l’éditeur : Le piroguier a une connaissance intime du fleuve et de ses fameux « sauts ». La forêt touffue qui borde le fleuve est plein de mystères et d’histoires d’amour. Les chiens de Maripasoula errent en bande. Le Baklu est un démon créé avec l’âme d’un bébé. Instituteurs, médecins, infirmières, gendarmes, militaires, agents commerciaux, piroguiers, layonneurs et autres charpentiers sont les travailleurs du fleuve… Les armes parfois parlent d’une rive à l’autre. Mais l’enfance au bord du Maroni, dans cette France d’Amérique du Sud, malgré la distance, malgré les cultures, est-elle au fond si différente de l’enfance métropolitaine ? Les auteurs ont rapporté de leurs séjours sur place (souvent ensemble et avec Olivier Copin, Guyanais d’adoption) l’envie de faire un livre et de parler de cette France d’Amérique du Sud. D’une à dix-huit pages, réalisées sur place ou non, fictions ou reportages, drolatiques ou sérieuses, les histoires de Maroni composent une mosaïque de récits qui s’interpénètrent, se répondent et forment, au bout du compte, un chant d’amour pour la Guyane, son fleuve et ses peuples.

© Futuropolis
© Futuropolis

Habitué à ce genre et le soignant, c’est un nouvel album collectif que propose Futuropolis avec Maroni, les gens du Fleuve. Ce voyage en terre et en eaux inconnues, de papier, prend l’allure d’une revue de luxe, en dur, ce qui pourra inviter à se replonger dans le futur, à le découvrir avec parcimonie ou en une fois. Le bonus? Pas de nombreuses heures de vol, pas de décalage horaire, ce petit bout de France sous d’autres latitudes est à notre portée, il suffit de tourner la page pour voir le festival de couleurs et de saveurs, la poésie des visages aussi. La liberté, surtout.

© JeanLouis Tripp chez Futuropolis
© Étienne Davodeau chez Futuropolis

Car chacun des auteurs semble avoir eu quartier libre pour mettre en avant son expérience de la Guyane, à Maripasoula, Albina, en pays Wayana ou dans la ville qui n’existe pas. Par une fenêtre de quelques cases et bulles ou plusieurs, pour les plus gourmands et les plus inspirés, comme Nicoby et Joub, forcément, entre gags et reportage. Dans cette fresque, magnifiquement lancée par la Contemplation d’Éric Sagot qui nous fait atterrir… et décoller, sur ces terres trop souvent résumées à leur bagne d’antan, il y a de la place pour les traditions mais aussi pour la lutte contre les déterminismes, sur le lien avec la forêt tel qu’il se perpétue ou s’est distendu, sur les reliques du passé (prisonniers, orpaillage et toutes la multiculturalité que cela a amené), sans oublier les grands soleils et les orages, les incendies de la vie.

© Terreur Graphique chez Futuropolis
© Éric Sagot chez Futuropolis
© Olivier Copin chez Futuropolis

Fiction ou réalité en BD ou dans des phases de carnet de croquis, il y a de la place pour tout le monde, pour entendre les anonymes ou les figures plus connues de là-bas, y mettre des couleurs, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie mais fidèlement. Il y a quelque chose de pur, d’intact dans cette mosaïque qui vaut bien plus que tous les guides du monde… tant il échappe aux sentiers balisés.

© Aude Mermilliod chez Futuropolis
© Cornette/Joub chez Futuropolis
© Thierry Martin chez Futuropolis

Titre : Maroni

Sous-titre : Les gens du fleuve

Album collectif

Auteurs : Nicoby, Joub, Aude Mermilliod, Éric Sagot, Emmanuel Lepage, Thierry Martin, JeanLouis Tripp, Jean-Luc Cornette, Terreur Graphique, Olivier Copin et Étienne Davodeau

Genre : Aventure, Carnet de voyage, Chronique sociale, Documentaire, Récits de vie

Éditeur : Futuropolis

Nbre de pages : 184

Prix : 23€

Date de sortie : le 13/04/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.