Merveilleuse aventure en compagnie des Pionnières qui cherchent Une place au soleil… On crie « Encore », une fois la dernière page tournée

Anna Jacobs nous offre, avec le premier tome des Pionnières : Une place au soleil, une aventure pour rêver par-delà les mer. Dans la droite ligne des Sarah Lark, on suit l’histoire d’hommes et de femmes du 19e siècle en Irlande et qui, par choix ou par contrainte, migrent pour l’Australie. C’est la conquête de l’Est, avec des rêves, des amours dans les yeux et le corps et des rencontres. C’est la traversée des océans, la condition des femmes, les rapports entre les gens du peuple et la bourgeoisie. C’est magnifique, ça remplit le coeur de bonheur, d’espoirs, d’évasion et d’aventure. Mais c’est aussi et surtout une grande histoire d’amour… Et quand on arrive à la dernière page, on ne peut s’empêcher de crier « Non, encore un peu »… et de tourner frénétiquement les deux pages d’annonces pour d’autres romans. Heureusement, le tome 2 sort dans quelques jours et je n’aurai pas à attendre trop longtemps avant de retrouver Keara, Nell, Mark, Théo, Maggie et les autres… Mais que c’était beau !

« Irlande 1859. Keara Michaels ne quitterait pour rien au monde sa terre natale et ses deux soeurs. Mais le destin est parfois cruel… Enceinte et sans le sou, elle est contrainte de traverser les océans pour gagner l’Australie. Seule.

Dans le même temps, Mark Gibson, un chercheur d’or, doit fuir le Lancashire pour échapper à la vengeance de son beau-père. Et tenter sa chance à l’autre bout du monde. C’est à Rossall Springs, à deux heures de route de Melbourne, qu’il ouvrira une auberge… Est-ce là que Keara rencontrera l’homme de sa vie ? Avec le premier volet de sa nouvelle saga, Anna Jacobs, la romancière aux trois millions d’exemplaires vendus dans le monde, nous enchante une fois de plus !

Néé en 1941, Anna Jacobs a grandi en Angleterre dans le Lancashire, avant de s’établir à Perth, en Autrsalie. Autrice de nombreux romans, elle a reçu l’Australian Romantic Book of the Year. Les éditions Archipoche ont publié de 2019 à 2021 sa trilogie « Cassandra » ainsi que le premier volet de la saga « Swan Hill » Les Pionniers (2021). »

Les habitués de Branchés Culture ne s’y tromperont pas, c’est un roman exactement comme ceux que j’aime. On est exactement dans le style de Sarah Lark et de ses deux trilogies : Le pays du Nuage Blanc et à l’Ombre de l’arbre Kauri. Si vous ne les avez pas déjà lu, offrez-vous ce bonheur immense après Les Pionnières d’Anna Jacobs.

Les Pionnières, c’est avant tout un roman pour s’évader. C’est un roman qui porte l’espoir de femmes et d’hommes que la misère ou le malheur écrase en Irlande ou en Angleterre et qui font le pari (ou sont forcés) de tout quitter pour un pays aux antipodes. On ne peut faire plus loin que l’Australie pour un Anglais ou un Irlandais.

Ce sont des histoires de rêves, d’espoirs, de confrontation à la réalité. Ce sont des histoires d’aventures, de rencontres humaines, de désillusions et de force. Car les femmes de ce roman sont inspirantes par le témérité, leur force et rayonnent de cette énergie.

C’est évidemment un continent, un pays en devenir que ces migrants rencontrent. Et ce pays est le réceptacle de leur rêves, de leurs attentes. Pour qui accepte de travailler dur, il peut réussir ici alors qu’en Irlande, il n’était rien. Mais c’est aussi un pays de brigands sans foi ni loi, c’est un climat rude où le confort du vieux continent est absent.

Ce livre m’a totalement emportée. Par l’amour de Keara et son tempérament, par son histoire et les rencontres salvatrices qui parcourent son chemin. C’est un magnifique moment d’évasion, de rêve de conquête, un état des lieux sur la condition des femmes au 19e qui agit comme une belle piqûre de rappel pour la femme du 21e siècle que je suis.

Vivement le tome 2 !

Autrice : Anna Jacobs

Titre : Les Pionnière : une place au soleil

Editions : Archipoche

Sortie prévue le 20 janvier 2022

Nbre de pages : 505 pages

Prix : 8,50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.