Imbattable retrouve toute sa surpuissance et des amis-ennemis aux pouvoirs scotchants pour rendre le 9e Art plus que jamais vivant et vibrant

Je vous l’avais dit, à l’époque (pas si lointaine), on avait chaud pour Imbattable – le héros qui n’a pas attendu le Covid pour être masqué jour comme nuit, dans l’intimité comme en grand public -, tant le personnage si riche dans son premier album semblait s’essouffler dans le second. Non pas qu’il vive des aventures faciles, moins bien, mais parce que force est de constater qu’on s’habitue très vite aux prodiges et qu’on en veut toujours plus. On espérait que Pascal Jousselin, ce révolutionnaire alliant le goût du spectacle super-héroïque à une vraie pédagogie de la BD capable de la réenchanter et de faire comprendre ce qu’est le Neuvième Art, puisse tenir la dragée haute à nos attentes. Chance et maestria, il est au-dessus de tout le troisième tome de son super-héros qui se croit sur la planche comme dans un jeu vidéo, allant à droite, à gauche, en haut ou en bas. Rendant grâce et pleine puissance à la déesse BD et toutes ses possibilités scotchantes.

À lire aussi | Maître de l’espace et du temps, l’Imbattable de Pascal Jousselin accomplit ses douze travaux… en un seul album

À lire aussi | Imbattable 2 : Monsieur tout le monde est le plus grand héros de tous les temps, d’une super-simplicité à toute épreuve

Ex libris pour BDFugue © Jousselin

Résumé de l’éditeur : Imbattable revient toujours. Lui, Toudi son fidèle stagiaire et Jean-Pierre le gendarme sont prêts à éteindre les incendies avec un verre de grenadine, ou arrêter un voleur en manque d’affection capable d’être à plusieurs endroits dans la même case. Même un fantôme visible seulement par les lecteurs leur donne à l’occasion un coup de main. Mais Imbattable peut compter sur un nouveau savant fou pour concevoir un robot indestructible qui risquerait de le faire définitivement sortir du cadre.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

Oh, tiens, un album normal. Pas de trou dans les pages, pas de morsure. Un album classique, quoi ! Ce à quoi nous n’étions pas franchement habitués avec cet encapé. Peut-être est-ce parce qu’il a la noblesse de s’effacer un peu au profit de ses sidekicks. Tous les héros trustant l’attention n’ont pas forcément ce déclic, mais Imbattable, au coeur de son papier, a cette grandeur d’âme.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

Alors, il laisse la place à ses magnifiques losers qui prennent du galon et sont confortés à devenir de vrais héros, à prendre confiance en eux, aux côtés de leur malicieux leader. Dans les turpitudes de l’amour qu’il n’arrive pas à avouer, Toudi va vouloir décrocher la Lune de toute sa maladresse. Mais les perspectives sont mauvaises. De son côté, Jean-Pierre va devoir arrêter, pour ne pas recevoir les foudres du maire, un garnement qui profite de la nuit pour taguer la ville. Des missions qui requièrent toute l’attention des protagonistes mais aussi du lecteur, car la magie séquentielle peut surgir à tous moments.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

D’autant plus qu’outre la poignée de personnages présentés, Pascal Jousselin a eu la bonne idée de faire intervenir de nouvelles têtes, forcément agrémentées de pouvoirs très spéciaux. Il y a cette factrice qui se déplace plus vite que son ombre, quitte même à être invisible, mais aussi cet opportuniste, cet autre savant fou qui rêve d’éclater Imbattable avec un gigantesque robot invulnérable, cette invisible alliée ou encore cette voyageuse dans le temps.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

Au cours de dix histoires plus ou moins courtes – Imbattable et Jean-Pierre seront même amenés à faire un saut dans notre drôle de monde et ses dimensions différentes de la BD -, Pascal Jousselin accède au statut de roi de l’Oubapo dans un format tout public, jeunesse, même. Exploit après exploit, l’auteur soumet ses héros à rude épreuve en leur trouvant des ennemis (qui parfois peuvent devenir des amis) coriaces et capables d’annihiler leurs pouvoirs. Il faut donc rivaliser de ruse et d’inventivité pour en arriver à bout. Pour l’auteur aussi.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

S’affranchissant toujours plus des schémas traditionnels, sans non plus cracher sur une bonne baston, Jousselin réussit à trouver le phénoménal dans le quotidien banal. Et il vient nous cueillir, mettre nos émotions en vrac, dans une histoire d’où Imbattable est absent. C’est prodigieux, aussi dans le rendu que cette histoire prend pour souligner, détacher une silhouette, un fantôme, parmi les autres couleurs (magnifique travail de Laurence Croix). Un supplément d’âme qui, j’ai l’impression, ne peut fonctionner que sur papier « en mode je te vois, je te vois plus ». Mais chut, pas de spoiler, la découverte est si belle et intense.

© Jousselin/Croix chez Dupuis

On se frotte les yeux, ça a beau être du papier, le tour de magie est répété à des milliers d’exemplaires mais ne s’explique pas, il se vit. Et nous retourne, comme une crêpe.

Ah oui, pour le 1er avril, il y avait eu ce gag : 

Hommage par Nicolas Juncker

Le 28 avril, dans un autre genre, Colt Bingers, précédent héros de Pascal Jousselin, aux côtés de Lionel Chouin, reprendra du service chez Fluide Glacial dans une nouvelle intégrale. En voilà le résumé : « Colt Bingers, un flic dont les méthodes ont gardé quelque chose de la franche brutalité des pionniers, protège avec efficacité les rues de New York. Mais sa vie bascule dans l’horreur le jour où sa femme se fait sauvagement assassiner par un mystérieux borgne unijambiste. Ivre de douleur, Colt n’a plus qu’une idée en tête : venger la mort de la femme qu’il aimait. Dans l’immensité sauvage des Etats-Unis d’Amérique, c’est une traque à moto qui débute alors, une traque qui sera sans pitié… »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série : Imbattable

Tome : 3 – Le cauchemar des malfrats

Scénario et dessin  : Pascal Jousselin

Couleurs : Laurence Croix

Genre: OuBaPo, Humour, Aventure, Fantastique, Super-héros

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 48

Prix: 10,95€

Date de sortie: le02/04/2021

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.