La mécanique machiavélique de Christian De Metter: Nobody saison 2, épisode 2, le libéro est devenu fou

L’enfer est pavé de bonnes intentions. Dans la partie-charnière, le milieu, de la saison 2 de son anthologie Nobody, Christian De Metter frappe fort et nous emmène ailleurs que là où nous nous attendions à nous retrouver. Mécanique machiavélique.

© Christian De Metter chez Soleil

Précédemment | Comme à la télé, NObody fait sa saison 2 et Christian De Metter récidive de manière implacable dans l’Italie de Plomb

Résumé de l’éditeur : Cette intrigue se déroule lors des « années de plomb » en Italie. Au coeur de ce récit : l’enlèvement d’une jeune fille de la haute société romaine. Deux policiers tenteront l’impossible pour la retrouver… Dans cet épisode, Vittorio Alestra, footballeur professionnel et frère jumeau d’une star montante du foot italien, va prendre sa revanche. A priori, aucun rapport entre ces faits, et pourtant…

© Christian De Metter chez Soleil

Pas question d’avancer tout de suite, plutôt recommencer l’histoire par un autre bout. C’est à la lisière de la forêt où est détenue la petite fille enlevée dans le premier tome de cette saison 2 et dont nous avons pu suivre, vivre, les souffrances, que le maître d’oeuvre, d’horreur et du mystère nous invite. À la lisière de son histoire, jouant avec la ligne blanche quitte à faire croire au lecteur qu’il s’est trompé d’histoire.

© Christian De Metter chez Soleil

On referme le livre un instant, on vise la couverture, mais non on est bien là, au bon endroit, la bonne année, mais à un autre moment. Sur un terrain de foot, dans ses coulisses tapageuses, remuantes. Deux nouveaux venus se portent à notre connaissance: Vittorio et Santino Alestra. Ils sont jumeaux, la ressemblance est frappante mais ils n’ont pas les mêmes aptitudes sur le terrain. L’un est un prodige, au risque de griller ses chances dans l’addiction, l’autre est un loser, enfoncé par un père qui ne jurait que par le héros de la famille. Vittorio était sur le banc, au ban. Mais Santino est aujourd’hui en piteux état, sous overdose, incapable de chausser ses crampons pour le match-vérité. Celui qui peut le consacrer ou le renvoyer à l’ombre. Alors que le match doit opposer les deux équipes de Rome, les deux frères ennemis, Vittorio doit choisir son camp. Il va prendre la place de son frère, faire plus qu’illusion. Jusqu’au bout ?

© Christian De Metter chez Soleil

Tenant sa revanche autant que le sauvetage de son meilleur ennemi, Vittorio met, sans le savoir, le doigt dans l’engrenage d’une affaire d’enlèvement (mouillant un drôle de monde et divers enjeux et affinités politiques) qui, par une indiscrétion journalistique, explose à la face du monde public.

© Christian De Metter chez Soleil

Dans les couleurs passées, De Metter rejoint le récit qu’il avait laissé en suspens à la fin du premier tome et lui donne la puissance et l’énergie du désespoir en y revenant par d’autres chemins. De nouveaux personnages apparaissent, un sosie d’Elvis, un berger providentiel, des apprentis gangsters pas à un faux pas près, qui, tour à tour, nourrissent l’humanité et l’inhumanité de cette enquête redoutable suivie, avant tout, du point de vue des victimes, en train de se débattre dans une bouche, un sourire malaisant sur lequel se referme cet acte 2. Insoutenable, vivement la suite et fin. Sous les doigts de l’auteur, les années de plomb se changent en or, taché de sang.

Preview du tome 3 © Christian De Metter chez Soleil
© Christian De Metter chez Soleil

Avant d’adapter le dernier tome des Enfants du désastre de Pierre Lemaître (Au revoir là-haut et Couleurs de l’incendie, pour lequel j’avais pu interviewer l’auteur), voilà que Christian De Metter a commencé l’adaptation de La nuit des temps de René Barjavel pour les Éditions Philéas.

© Christian De Metter chez Philéas
© Christian De Metter chez Philéas

Série : NOBody

Saison : 2

Tome : 2/3 – Les Loups

Scénario, dessin et couleurs : Christian De Metter

Genre : Polar, Thriller

Éditeur : Soleil

Collection : Noctambule

Nbre de pages : 104

Prix : 17,95€

Date de sortie : le 04/11/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.