Des Gardiens des Cités Perdues aussi passionnants que Harry Potter

Depuis plus de dix ans, je cherche sans succès une saga aussi divertissante et passionnante que Harry Potter. Voilà qui est chose faite. Sophie et les siens sont touchants, intéressants et enchanteurs. Le monde elfique présente des similitudes avec les magiciens mais c’est tellement agréable. Il aura à peine fallu 80 pages pour que j’oublie toute référence à la célèbre saga et que je cesse de comparer Poudlard et Foxfire. Ce premier tome a amplement rempli sa mission. La découverte des elfes, de Sophie et de ses amis est un pur bonheur et je n’ai qu’une hâte, les retrouver dans le tome 2, en espérant que la qualité suive.

A lire aussi :

Harry Potter 8, comme un retour du temps, la suite magistral de ce que l’on pensait être un point final.

Le retour d’un jeune aventurier au courage infaillible : la mystérieuse aventure de Tom Coeurvaillant au Pays des Contes noirs.

L’histoire ordinaire d’une petite fille pas ordinaire : les fantômes d’Ebenezer Hicks.

« Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt. De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ? »

C’est au travers des rayons de lumière du soleil, à l’aide de cristaux, que les elfes se déplacent. Évidemment, pour entrer dans les Gardiens des Cités perdues, il faut quitter le rationnel. Il faut s’embarquer pour l’imaginaire, accepter de perdre ses repères. Mais comme pour la célèbre saga de JK Rowling, tous les points d’ancrages ne sont pas balayés. De cette façon, la construction de ce nouveau monde ne nous semble pas bancale et l’on peut rapidement s’y installer, pour ce premier tome.

C’est avec délice que je découvre cette histoire. Sophie, 12 ans, apprend qu’elle est une elfe et découvre ce nouveau monde. Elle va à l’école, est plus talentueuse que la plupart des elfes existants, et bientôt célèbre. Elle se constitue une bande d’amis et découvre les habitudes elfiques, avec un regard très humain. Des jeux, des sports, des cours qu’elle n’a jamais pratiqués dans sa vie « humaine » et pour lesquels elle présente rapidement des talents.

Jusque-là, vous allez penser que c’est du « copié-collé » de Harry Potter. Et il est vrai que les cent premières pages sont nécessaire pour évacuer les références. L’auteur n’y fait jamais mention et l’on ne peut s’empêcher de comparer. Oh, c’est comme à Poudlard. Oh, à Pré-au-Lard aussi, il y avait des magasins bizarres. Oh, Harry aussi a vécu cette situation…. Et puis Sophie prend de l’importance au fil des pages, elle nous embarque dans ses aventures, bien à elle, et on est séduit.

Je ne pensais pas écrire cela un jour mais je suis aussi accro qu’après la lecture du premier tome de Harry Potter, j’ai déjà commandé le second. Et s’il est aussi qualitatif que le premier, je sens que je vais m’offrir toute la série (9 tomes + 3 hors série) !

A vos marques, prêts, lisez !

Titre : Gardiens de Cités Perdues (tome 1)

Auteure : Shannon Messenger

Editions : Pocket Jeunesse

Sorti le 16 février 2017

Nbre de pages : 496 pages

Prix : 7,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.