Quand Beuglet se penche sur le féminisme il en ressort COMPLOT : un thriller remarquable

J’avais adoré le Cri de Nicolas Beuglet mais je dois reconnaître que COMPLOT est encore meilleur (si cela est possible). Ce n’est que le deuxième thriller de l’auteur, mais quel roman ! Du suspense qui traverse les pays. Le duo Sarah – Christopher découvert dans le premier tome et que l’on retrouve avec bonheur. Une enquête palpitante, un meurtre sacrificiel à élucider, deux potentielles victimes à identifier et protéger. Un groupement masculiniste (mouvement qui se préoccupe de la condition masculine et qui cherche à promouvoir les droits des hommes) aux ramifications mondiales… Et une course poursuite qui démarre dès la première page et ne s’arrête… jamais ! Il y a même une pincée de Dan Brown et une once de Mona Chollet  dans ce thriller supplanté par le talent de Nicolas Beuglet. Brillant

A lire aussi du même auteur : Un Cri de terreur qui vous fera garder les yeux grands ouverts durant plus de 550 pages.

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.

Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…

De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…

Étayé par les dernières découvertes de la science et de l’histoire, Complot explore les secrets premiers de l’humanité.

Complot est avant tout un thriller palpitant, soyez rassuré. Il débute avec le meurtre étrange de la première ministre norvégienne sur lequel l’inspectrice Sarah Geringën est emmenée (quasi de force) en hélicoptère pour enquêter. Elle ne comprend pas ce qui rend cette mission si exceptionnelle hormis la victime de premier choix.

Mais en arrivant sur place, ce qu’elle découvre, les circonstances du meurtre, la mise en scène, les indices… Tout concorde. Et Sarah doit bien le reconnaître, c’est la première fois de sa carrière qu’une victime a utilisé ses dernières forces à essayer d’effacer toute trace de l’assassin !!

Au-delà de l’enquête, Complot a cette intelligence de nous plonger dans l’histoire de l’humanité… Non pas la guerre de 100 ans ou la révolution française, mais l’histoire de l’homme… et de la femme, des femmes surtout ! Très vite, on en apprend plus sur la victime et son combat pour l’égalité homme-femme.

Surtout, Nicolas Beuglet nous propose une relecture de l’Histoire sous un angle inédit. Qui étaient réellement ces déesses-serpents toutes puissantes de l’antiquité? Comment est-on passé d’une déesse-mère, d’une déesse-terre (Gaïa n’en est qu’un exemple) à cette absence totale de la représentation des femmes dans l’Histoire. Elles étaient pourtant omniprésentes à la préhistoire. Les nombreuses statues de Vénus sont là pour en témoigner. Elles étaient vénérées pour leur rôle de génitrice, de cultivatrice, leur savoir des plantes…. Et puis ensuite ? Elles ont été bafouées, niées, poursuivies. Des siècles plus tard, le christianisme est passé par là et a définitivement acté la suprématie mâle. Et pourtant…

Il y a du Dan Brown dans ce roman avec des déplacements et des courses poursuites à travers les pays, d’avions en voitures, d’indices en révélations. Nos protagonistes sillonnent l’Europe. De Vardo en Norvège à Byblos au Liban, on découvre l’une des première cité développée. De l’institut Max-Planck en Allemagne à la place Saint-Pierre du Vatican pour sauver des femmes. Et il y a de l’auteur américain aussi par l’utilisation de faits historiques, de découvertes archéologiques avérées au profit d’une interprétation au service du développement de l’intrigue choisie par l’auteur.

Il y a du Mona Chollet aussi dans ce thriller… Et ça fait du bien. L’histoire, l’évolution de la nature humaine est lue, revue sous le prisme des femmes, de leurs forces, de leurs capacités mais aussi de cette grande domination masculiniste au travers des siècles. Des femmes telles que Ada Lovelace, Mileva Einstein, Esther Lederberg ou encore Lise Meitner sont sorties de l’ombre et remises à l’honneur. Et rien que cela c’est un bonheur.

Mais revenons à l’intrigue. Il faut aimer avoir le cœur essoufflé, le compte à rebours dans le cerveau et les neurones qui s’affolent mais j’adore ça ! Alors c’est vrai qu’il y a quelques grosse idées de manipulation de masse mais en même temps, le titre est donné : COMPLOT. Alors, on pardonne ces facilités et on plonge avec bonheur dans une enquête qui nous transformera un peu, en mieux il faut l’espérer.

Et puis le plaisir de retrouver Sarah-la dur au coeur tendre et Christopher, père adoptif de Simon dans cette deuxième enquête, c’est aussi un régal de cette lecture.

Un deuxième tome qui m’a totalement convaincue. Et qui me donne déjà envie de me plonger dans le troisième : l’île du diable .

Auteur : Nicolas Beuglet

Titre : Complot

Editions : Pocket (XO Editions)

Sorti le 13 juin 2019 (16 mai 2018)

576 pages

Prix : 8,30 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.