Chaud comme la braise, brûlant d’en découdre dans l’été des festivals, Behind the Pines a percé le Secret du bon rock, rose bonbon et incisif

Bêtes de scène qui montent qui montent,  les quatre gaillards (Andrea Battisti, Tomas Caballero, Johnny De Pessemier et Gregory Maira) de Behind The Pines dégoupillent un deuxième EP pour porter à dix le nombre de leurs chansons studio. Une belle carte de visite pour ces Bruxellois qui ont un été chargé dans les festivals belges.

C’est les pieds nus et en costard rose, que les rockeurs bruxellois de Behind the pines dégainent Secret, leur deuxième EP. Cinq titres affirmés et transportés par les guitares efficaces et le grain d’Andrea Battisti qui s’impose dans sa classe et sa capacité à jouer de nuances. Malgré l’apparence de la pochette, ce n’est pas du rose bonbon, il y a des aspérités, des envolées et de quoi déménager. De quoi entêter, aussi, et faire danser, sur des rythmes acérés.

Les intentions de ces quatre-là sont les bonnes. On peut l’affirmer comme ils s’affirment et s’affranchissent sur les cinq nouveaux morceaux redoutables, mis en valeur par la voix d’Andrea Battisti qui a la même classe que celle de Ruben Block, le chanteur des Triggerfinger. La jeunesse se laisse pousser des ailes. C’est du lourd.

Après le Saint-Louis Festival, le Verdur ou encore les Francofolies, ils amèneront leurs guitares sur les scènes de Hello Summer, du Brussels Summer Festival et du Sablon Music Festival mais aussi des Musicales de Bouillon, du Nandrin Festival et aux Solidarités (pour la finale des Tremplins). Vous aurez forcément un moment pour découvrir ce rock musclé et raffiné, bourré d’idées. Prêt à mettre le feu.

Behind The Pines

Secret

EP 5 titres

18 minutes

Le 18/05/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.