Ibrahim Maalouf: petit boeuf entre amis et moment unique pour ses 10 ans de scène

Ce mercredi 13 décembre, Ibrahim Maalouf donnait rendez-vous à ses fans à l’AccorHotels Arena de Paris (Bercy). Un show grandiose pour fêter 10 ans de scène. Branchés Culture y était.

Depuis un an, Ibé tournait avec deux tournées en parallèle, autour des albums sortis à l’automne 2015, Kalthoum et Red & Black Light. Il y a quelques semaines, il sortait son premier disque enregistré en public, le fameux « 10 ans de live« .

Ce concert s’annonçait donc sous les meilleurs augures et à guichets fermés: toutes les places étaient en effet vendues depuis des mois (à l’exception de quelques places remises en vente début décembre… également parties à la vitesse de l’éclair).

Mais lorsque l’attente est forte, la déception peut être d’autant plus forte. Prévoir une salle de 16.000 places pour clôturer dix ans de concerts qui ont plus souvent amené Ibrahim Maalouf dans des salles de 1000 à 5000 places, n’était-ce pas un pari fou, trop fou?

Pour le savoir, une seule solution: se rendre sur place et vivre cet événement historique de l’intérieur! Ne faisons pas durer le suspense inutilement: le pari fou ne l’était pas tant! Ibrahim Maalouf a réussi son pari et même largement dépassé les attentes et espoirs de ses spectateurs.

Pendant 4 heures (oui, 4 heures, 240 minutes!), Ibrahim Maalouf a fait la fête entre amis, qu’ils soient sur scène ou dans la salle. Il ne manquait que le gâteau et les bougies pour qu’on oublie définitivement qu’on était dans un concert et pas dans un boeuf entre amis, une fin de soirée d’été dans le jardin, où l’on profite simplement des moments partagés, l’un avec sa guitare ou une caisse transformée en batterie, l’autre avec sa plus belle voix.

Sauf qu’ici, le jardin était une des plus grandes salles de concert parisienne.

Et sauf qu’ici, les amis étaient Oxmo Puccino, Tryo, Amadou et Mariam, Soprano, L.E.J. (dans une reprise très réussie de Run the World de Beyoncé, déjà reprise par Ibrahim Maalouf), Hiba Tawaji ou encore Mathieu Chédid alias M.

Sans compter des centaines – oui, des centaines ! – de musiciens et choristes, qu’il s’agisse des musiciens qui ont tourné sur les tournées précitées, de 65 jeunes des Maîtrises de Grigny et de Massy ou encore des dizaines d’élèves qui sont passés par les cours que donne Ibrahim Maalouf depuis près de vingt ans. « 99% sont sur scène ce soir » dira le plus talentueux des trompettiste de sa génération. Sans oublier ses charmantes danseuses, le bagad du bout du monde et une troupe de percus brésilienne!

Et comme si cela ne suffisait pas, il fera même monter une vingtaine de spectateurs sur scène pour compléter le tableau!

Pendant quatre heures, le public va vivre une expérience unique, un feu d’artifice permanent, sans le moindre temps mort. Les invités se succèdent, les musiciens apparaissent de tous les coins de la scène, le tout dans une ambiance décontractée loin des tournées millimétrées où les artistes déroulent chaque soir le même line-up de ville en ville, y compris les anecdotes racontées entre les chansons.

Rien de tout cela ici: la générosité prend le pas et les accolades chaleureuses entre Ibé et ses invités en disent long sur le plaisir qu’il prend sur scène. Cette fête, c’est aussi sa fête, il se fait plaisir et chaque invité est là pour être mis en valeur et non pas pour le mettre lui en lumière.

Générosité, sincérité, complicité sont les mots qui décrivent le mieux cette soirée. Émotion aussi, avec cet hommage au maître Miles Davis, qui occupait la même scène 30 ans plus tôt. Mais le moment le plus émouvant sera sans conteste son interprétation du morceau Beirut (de l’album Diagnostic), rebaptisé Alep ce soir.

ibe_miles

La seule fausse note du concert sera le moment où il annonce à son public une pause de deux à trois ans: fini les tournées… mais heureusement, il précise rapidement qu’on le croisera peut-être avant dans des plus petites salles.

Vous êtes fan d’Ibrahim Maalouf, vous regrettez de ne pas être venu à Paris pour ce concert exceptionnel? Vous avez raison, vous avez manqué un moment unique. Reste à espérer que les nombreuses caméras présentes sur scène et sur les abords de la scène soient le signe d’un dvd qui immortaliserait ce moment. Sinon, vous n’aurez qu’à vous morfondre en attendant, qui sait, le stade de France pour les 15 ans de tournée, en 2021?

Compte-rendu et photos: Benoît Demazy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s