Sacha & Tomcrouz : les Castors juniors rencontrent Retour vers le futur, avec en prime les cascades éternuantes de Tomcrouz

© Halard/Quignon chez Soleil

Pour la première fois, le troisième tome des aventures dans le temps et l’histoire de Sacha, Tomcrouz et Jade s’arrêtaient net en Chine, sans que les héros aient pu retrouver leur chemin vers la France des années 20… 2020. Une histoire à suivre qui nous laissait penser qu’ils n’étaient pas au bout de leurs surprises et de leur ingéniosité.

© Halard/Quignon
© Halard/Quignon chez Soleil

Résumé de l’éditeur : Jade, Tomcrouz et Sacha sont coincés en Chine. Seule solution : créer une boucle temporelle afin de repartir vers le passé et retrouver le parchemin égaré. Pour cela, direction l’Égypte au XIXe siècle. Leur objectif ? Cambrioler un dangereux collectionneur et lui voler un éventail datant de la période dans laquelle ils sont bloqués. Parviendront-ils à leurs fins ?

© Halard/Quignon chez Soleil

À lire aussi | Toujours plus à l’Est, Sacha et Tomcrouz se rêvent kings du kung-fu et voyagent dans le temps entre tempête et désert fous

À lire aussi | Sans Jacquouille mais avec Tomcrouz, Sacha prend un portoloin et joue les visiteurs dans le Versailles de Louis XV et c’est génial, messire !

Dans ce quatrième tome, suite directe du précédent, notre trio gagnant, du moins jusqu’ici, est dans le dur. Comme ils n’ont plus en main leur destin, suite aux événements démoniaques qui ont eu lieu sur les hauteurs chinoises, et sont prisonniers d’une époque qui n’est pas la leur, deux siècles plus tôt, les enfants vont devoir ruser. Plus que jamais, l’aventure humoristique, et mine de rien didactique, se double d’une drôle d’enquête. Il faut à ce trio anachronique mettre la main sur l’objet au toucher duquel, après un éternuement du chien Tomcrouz, ils pourront… non pas revenir chez eux mais retourner dans le sanctuaire chinois quelques minutes avant que leur « portauloin » ne se fasse la malle.

© Halard/Quignon
© Halard/Quignon
© Halard/Quignon

Pour y retourner, de nombreuses escales prennent cours, passées en accéléré parce qu’Anaïs Halard et Bastien Quignon ont choisi de se focaliser sur l’Égypte. Et il faut dire qu’il y a déjà beaucoup à faire! Ah, l’Égypte! Aussi merveilleuse que tyrannique pour quiconque en trouble l’ordre public. Dans cette société dont ils découvrent les us et coutumes, Jade, Sacha et Tomcrouz sont à contre-courant : ils doivent se muer en cambrioleurs en herbe. Et doivent mettre de leur côté la science et leurs connaissances, leur sens de la débrouillardise mais aussi une alliée aux pouvoirs fantastiques.

© Halard/Quignon
© Halard/Quignon chez Soleil

Le duo d’auteurs continue son exploration du monde et des époques avec saveur et générosité, renouant avec les plus belles heures des fictions d’aventures jeunesse. C’est coloré, dynamique, terriblement inventif et habité dans des décors somptueux. Avec, en prime, un mystère de plus pour relancer l’attente du prochain tome.

© Halard/Quignon chez Soleil

Par ailleurs, dans un tout autre style, Bastien Quignon a prêté vie et traits à un épisode de Donjon Monsters, le quatorzième, La bière supérieure. Sur scénario de Joann Sfar et Lewis Trondheim (avec qui, il avait imaginé un Pat Hibulaire, comme nous vous le relations dans le précédent article consacré à Sacha et Tomcrouz). Extraits:

Série : Sacha et Tomcrouz

Tome : 4 – Cambriolage sur le Nil

Scénario : Anaïs Halard

Dessin et couleurs : Bastien Quignon

Genre : Aventure, Fantastique, Histoire

Éditeur : Soleil

Collection : Métamorphose

Nbre de pages : 68

Prix : 16,95€

Date de sortie : le 12/01/2022

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.