Comment renverser un régime totalitaire et liberticide mené par le grand Oda Nobunaga? La chance, la soumission et une bonne dose d’artéfact permettra à Asuka de se venger

Une épée surpuissante, un collier enchanteur, un tyran à renverser.

La lame de le rébellion

Résumé de l’éditeur : Japon, 1570. Décidé à mettre fin au règne d’Oda Nobunaga qui lui a infligé tant de souffrances, Asuka Asagiri s’empare d’une antique épée dotée d’une puissance hors norme. Mais l’intervention de la mystérieuse Sôki, détentrice du collier de la soumission qui lui permet de totalement contrôler une personne, bouleverse son plan.

Taro Tsubaki nous permet de croiser le fer avec l’Histoire. En revisitant, le mythe du prestigieux Oda Nobunaga, le mangaka développe une intrigue faite de combats et de vengeance. Son héros, Asuka Asagiri, rêve de se venger de l’être qui a détruit son village et ôté la vie de sa famille. Mais lors d’une escarmouche avec les soldats ennemis, il tombe sur une épée au pouvoir destructeur et sur une jeune femme possédant également un artefact particulier. Sans le vouloir, il vient de lier son destin et sa vie à la belle et énigmatique Sôki. Comment un samouraï et une « simple » courtisane vont-ils pouvoir renverser le grand et puissant Oda Nobunaga et son Bakufu?

L’intrigue se passe en plein Japon médiéval, on retrouve dans les dessin de Tsubaki, plein de références de cette époque. Les vêtements, les armes et armures sont très réussis et couverts de petits détails. L’architecture n’est pas en reste et on a de belles impressions sur le vie quotidienne et les distractions de l’ère Edo. Le mouvement apporté dans les combats apporte beaucoup d’énergie et de fluidité lors de la lecture. Le design des protagonistes est intéressant sans être des plus révolutionnaire.

Comme le scénario d’ailleurs, il est plaisant mais sans réelle originalité. Les thèmes de la vengeance et du duo improbable ont déjà été maintes fois repris. On sent qu’il y a un univers dense à développer et beaucoup de personnages secondaires pourront apporter de la tension et des retournements de situation, mais hélas ce ne sera pas le cas. La série n’est composée que de deux tomes, autant dire que l’on risque de rester sur notre faim.

C’est une aventure qui aurait mérité d’être un peu plus exploitée et développée. Avec leur nouveau label Kazoku dédié aux mangas, les Editions Michel Lafon doivent avoir dans leur catalogue un fer de lance. Une grosse machine avec du volume et une intrigue dense et originale. Malheureusement, ce ne sera pas le titre de de Taro Tsubaki qui s’en chargera. Malgré une belle lisibilité des combats et beaucoup de finesse dans son dessin, ce manga souffre d’un manque d’originalité et de trop de longueurs pour être parfaitement exploité.

Titre: La lame de la rébellion

Tome: 1

Scénario: Taro Tsubaki

Dessin: Taro Tsubaki

Genre: Aventure/samourai/shonen

Traducteur: Fabrice Buon

Éditeur: Michel Lafon

Label: Kazuko

Nombre de page: 184

Prix: 7,95€

Date de sortie: le 04/11/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.