Back to movies : humour caustique et acerbe, tendre aussi pour Le Discours d’un Benjamin Lavernhe remarquable

Le Discours de Laurent Tirard est d’un humour caustique et grinçant comme je les aime. Les vérités qu’on ne dit jamais sont énoncées sans complexe, les situations de vie sont décortiquées par un esprit critique juste et précis. Aussi tranchant qu’une lame de couteau bien aiguisée.  Mais c’est surtout la remarquable performance de l’acteur principal : Benjamin Lavernhe. C’est délicieusement cinglant tout en restant très tendre par moments. Ce film est l’adaptation d’un roman de Fabrice Caro (bien connu des amateurs de BD, aussi, comme vous pouvez le comprendre ici et ) paru aux éditions Gallimard.

« Adrien est coincé. Coincé à un dîner de famille où papa ressort la même anecdote que d’habitude, maman ressert le sempiternel gigot et Sophie, sa soeur, écoute son futur mari comme s’il  était  Einstein.   Alors il attend.  Il attend que Sonia réponde à son sms, et mette fin à la « pause » qu’elle lui fait subir depuis un mois. Mais elle ne répond pas. Et pour couronner le tout, voilà que Ludo, son futur beau-frère, lui demande de faire un discours au mariage… Oh putain, il ne l’avait pas vu venir, celle-là ! L’angoisse d’Adrien vire à la panique. Mais si ce discours était finalement la meilleure chose qui puisse lui arriver ? »

La performance de l’acteur principal, pensionnaire de la Comédie Française, Benjamin Laverhne est originale. Il est à la fois dans l’histoire qui se joue et en dehors de celle-ci. Il entraîne le spectateur de sa tête, de ses pensées, de ses envies à l’action de la scène qui se joue devant lui. Qui n’a pas imaginé un jour énoncer à sa soeur, à ses parents, à son beau-frère les vérités qu’il tait depuis toujours ? Adrien (Benjamin Laverhne, donc) le fait pour nous !

Sara Giraudeau (Sonia) est également parfaite dans le rôle de la petite amie d’Adrien. En pause pour quelques semaines, leur couple semble ne pas vouloir repartir. Et Adrien attend désespérément la réponse au sms qu’il a envoyé quelques heures plus tôt. Sonia est douce, tendre, vraie. Elle incarne la lassitude d’un couple et les irritations qui naissent avec le temps. Elle est précise et féminine. J’adore cette actrice.

Le réalisateur, Laurent Tirard, nous a habitués à des comédies moins subtiles telles Astérix et Obélix ou Le Petit Nicolas. Il choisit ici de nous faire vivre les pensées, les inquiétudes et les préoccupations de Romain. C’est assez déroutant au début et j’avoue même m’être interrogée sur ma présence dans la salle de cinéma… Rassurez-vous, au bout de 15 minutes, j’étais conquise. La tension du film monte progressivement et les acteurs réunis pour un dîner de famille vont peu à peu laisser tomber le voile.

Toutes les réflexions, toutes les pensées, tous les exemples de Romain sonnent justes. Son aversion pour les mariages, pour « la chenille », le buffet froid qui devient tiède, les soupers en famille où chacun doit jouer son rôle, sa partition… Ces accords tacites au sein des couples, ses moments d’ennui qu’on n’ose affirmer, ces anecdotes mille fois entendues qu’on n’ose interrompre… Rien de tout cela ne fait rêver… Et Romain choisit de s’en extraire ou rêve de s’en extraire…

Mais c’est aussi un film très tendre sous l’humour grinçant et caustique. Un film qui sonne juste et un acteur redoutable de précision et de crédibilité.

Notons également la présence de François Morel, le père aux anecdotes qui n’en finissent pas et sans cesse répétées. Il a peu de texte mais sa présence à la table du dîner est absolument indispensable. L’excellente Guilaine Londez, la mère toujours béate d’admiration pour son mari. Celle chargée de relancer les discussions par des lieux communs, celle qui ne perçoit pas toujours l’intensité de ce qui se joue à table. Julia Piaton, la soeur totalement égocentrique mais dont la fragilité se révèle peu à peu. Et Kyan Khojandi, le beau-frère lourd, pénible et qui étale sa science en permanence.

Titre: Le Discours

Réalisateur : Laurent Tirard

Acteurs : Benjamin Laverhne, Sara Giraudeau, François Morel, Guilaine Londez, Julia Piaton, Kyan Khojandi

Sorti le 23 juin 2021 (en Belgique)

Genre : Comédie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.