Super-Mario dans de sales draps, don’t cry for him, Argentina, Tango est là !

Cinquième temps pour le Tango de Matz et Philippe Xavier, et le rythme se fait encore un peu plus effréné. Visitant de manière archaïque l’Amérique du Sud, au fil des traques et des doigts (ou des orteils) qu’ils mettent sur des machineries criminelles, le tandem d’auteurs réussit toujours à nous embarquer dans ce qui n’est jamais une aventure de plus pour leur héros énigmatique. Après avoir été dans la ligne de mire en Équateur dans un western moderne sans concession et avec une méchante comme dure-à-cuire, place à l’Argentine où Mario, le fidèle compagnon de Tango, a acquis un bel immeuble dans lequel il profite d’un bel appartement voisin de celui de son ami. Enfin, celui-ci n’est jamais là, jouant les gauchos à la campagne. Mauvaise idée, Mario va être enlevé par d’anciens ennemis très rancuniers.

À lire aussi | Matz et Xavier passent à l’action dans ce petit coin de désert bolivien, entre lézards et lamas, qui était décidément trop tranquille

À lire aussi | Tango, dans les eaux claires et pourtant troubles du Panama

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

Résumé de l’éditeur : Tango et Mario se sont installés en Argentine où ils coulent des jours paisibles. Mais cette fois c’est le passé de flic de Mario qui refait surface. Il est enlevé par d’anciens criminels de guerre résolus à se venger. Tango le sait, il n’a que quelques heures devant lui pour retrouver son ami…

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

En visitant un décor très étendu et riche en milieux naturels ou urbanisés où l’on peut en découdre, en cultivant le mystère qui entoure leur héros éponyme et en faisant resurgir le passé d’un policier franc-tireur qui s’est mis pas mal de gangsters à dos, Matz et Xavier ont plutôt bien dosé leur cocktail de départ pour nourrir un flot d’intrigues balèzes à se diversifier.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard
© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

C’est une nouvelle fois le cas, ici, alors que Tango est privé, pour la première fois, de son partenaire. Les deux auteurs ne perdent pas pour autant celui-ci de vue, puisqu’ils ponctuent la tension croissante de ses albums par quelques bribes graphiques et percutantes de son interrogatoire plutôt musclé. Pour savoir qui les a balancés, les bandits ne font en général pas dans le détail quitte à faire péter coutures et articulations. Dans ce Taken, Jamais sans mon meilleur ami, rien de révolutionnaire dans le scénario mais plutôt une jolie place ménagée, entre suspense et action, à la chance ! Une fois n’est pas coutume, dans cette enquête en forme de jeu de piste, alors que le temps est conté, Tango peut compter sur une insolente veine là où il aurait pu se retrouver dans un cul-de-sac.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

Aidé par son sens de guerrier pointilleux et attentif, Tango aide ainsi à propulser cet album comme une balle vers son dénouement. Faisant la peau aux méchants (avec quelques visages semblant familiers, comme ce Benoît Magimel bronzé), coriaces, quitte à y laisser des bouts, le duo se tire une nouvelle fois avec les honneurs et un dynamisme incroyable de ce récit.

Casting © Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

Matz peut s’appuyer sur un Philippe Xavier toujours aussi concerné par la mise en images (et Jérôme Maffre qui, par ses couleurs, fait sentir le soufre ou le souffle des grands espaces). S’il opère vite, le dessinateur ne laisse rien en brouillon ou en jachère, tout est éclatant, remuant. Quitte même à jouer d’une image, qui se sert de l’ombre pour semer le doute face à l’irréparable. Mario s’en sortira-t-il vivant ? On vous laisse voir.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

La suite est déjà en préparation.

Série : Tango 

Tome : 5 – Le dernier condor

Scénario : Matz

Dessin : Philippe Xavier

Couleurs : Jérôme Maffre

Genre : Thriller

Éditeur : Le Lombard

Nbre de pages : 56

Prix : 14,45€

Date de sortie : le 30/10/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.