Tango, dans les eaux claires et pourtant troubles du Panama

Ça s’accélère. Alors que les deux premiers tomes avaient été espacés d’un an, le tome 3 est sorti il y a à peine quelques mois et voilà que le quatrième tome pointe déjà le bout de son nez, ce sera le 31 janvier. Il semblerait bien que Tango, cette danse entre vacances et criminalité soit de plus en plus effrénée. Et ce n’est pas les amateurs de cette bonne série concoctée par Matz et Philippe Xavier (avec les couleurs de Jérôme Maffre, qui succède à Jean-Jacques Chagnaud) qui vont s’en plaindre. 

À lire aussi | Tango : Matz et Xavier passent à l’action dans ce petit coin de désert bolivien, entre lézards et lamas, qui était décidément trop tranquille

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard (avec un clin d’oeil à Scarface)

Résumé de l’éditeur : Tango et Mario ont décidé de quitter les Bahamas et de poursuivre leur périple. Après une escale, ils découvrent un passager clandestin dans leur bateau. Muller est un homme d’affaire français en fuite. Pour Tango, impossible d’abandonner à son sort un camarade d’infortune. Mais Mario est plus méfiant : il a compris que la présence de Muller signait le retour des ennuis à grande échelle.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

Il ne nous laisse même plus le temps de chroniquer ses albums un par un ce filou qu’est Philippe Xavier. Il faut dire qu’à l’issue de ce troisième tome, on a terriblement envie de savoir la suite. Car c’est la nouveauté, après deux tomes indépendants, le troisième et le quatrième se chevillent. L’occasion pour Matz et Xavier d’éclairer le passé détonnant (aussi dans le look) de celui qu’on appelle désormais Mario. Et qui n’est pas forcément au-dessus de tout reproche.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

En attendant, c’est encore un peu les vacances, dans cette croisière qui vogue de merveille en merveille. Après la dangereuse Cordillère des Andes et les Bahamas, Mario et Tango ne quittent pas leur bateau mais prennent du bon temps sur les terrasses de Curaçao. L’occasion de croiser du regard quelques jolies filles et de nouer conversation avec un Français, très sympathique. Au premier abord. Car, quelques heures plus tard, notre duo va retrouve ce nouvel ami sur leur bateau en partance (après quelques courses) pour une nouvelle destination qui ne peut qu’être belle sur cette mer d’azur. Ce brave Charles s’est amouraché de la maîtresse d’un puissant homme d’affaires local qui a les moyens de ne plus le faire parler.

© Matz/Xavier/Maffre chez Le Lombard

Sauf qu’en haut lieu, on s’intéresse à Muller et malgré toutes les précautions que prend Tango pour que Mario se passe de son téléphone portable, ils vont eux aussi être localisé. Le Tango d’avant aussi puisqu’une vieille connaissance resurgit en lien direct avec le passé de l’aventurier surentraîné. Et même si le mot fin s’affiche sur la dernière grande case de cet album mené tambour battant dans des décors dépaysants et dans une lumière qu’on envie (nous qui sommes en plein hiver empli de grisaille), ce mot fin s’accompagne de points de suspension. Ça va se corser. Tango n’est plus un anonyme, c’est sûr, digne héritier de Bernard Prince et autres Bruno Brazil.

© Matz/Xavier

L’album est aussi sorti une édition noir et blanc aussi vite épuisée. Soyez sur la balle si vous voulez celle du tome 4, Quitte ou double à Quito, disponible le 31 janvier, dont voici quelques extraits, dont la couverture qui montre un héros… dans le dur.

Série : Tango 

Tome : 3 – À l’ombre du Panama

Scénario : Matz

Dessin : Philippe Xavier

Couleurs : Jérôme Maffre

Genre : Aventure, Thriller

Éditeur : Le Lombard

Nbre de pages : 56

Prix : 14,45€

Date de sortie : le 27/09/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.