Plongée dans une guerre des TERRITOIRES imaginée par Olivier Norek

Deuxième tome de la saga Victor Coste (qui en compte 3), Territoires est une réelle immersion dans les banlieues « à feu et à drogues » du 93. Paris, sa banlieue, et toutes les magouilles qui tournent autour pour que les trafics restent en place, pour que les habitants ne fassent pas trop de vagues, pour que les territoires soient tenus… Oui mais que se passe-t-il quand un nouveau chef revendique les terres ? On se croirait tout simplement en pleine guerre. Mais les émeutes ne provoquent pas que des désagréments. Olivier Norek nous raconte une histoire qui semble tellement vraie que ça en est parfois troublant… Et il ne faut pas craindre le cynisme pour se plonger dans Territoire.

D’autres Norek chroniqués pour vous par Branchés Culture :

La banlieue, le capitaine Coste et le Code 93 pour enquête : le premier Norek dans mon viseur.

Une réalité dérangeante et une histoire bouleversante entre Calais et Youké : Entre deux mondes de Olivier Norek.

Olivier Norek nous offre une plongée en profondeur sous la Surface des événements.

« Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L’exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables.

Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d’à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé... et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution. Mais qui est responsable de ce carnage qui bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

L’environnement de Victor Coste, ce sont les meurtres, les enquêtes, les affaires criminelles et la banlieue pour horizon. Pas toujours très détente mais c’est son univers. Avec Olivier Norek, les descriptions vont à l’essentiel, les personnages sonnent vrais, les fêlures ne semblent pas surjouées. Mais ce qu’il propose dans Territoires est glaçant.

Car on peut, comme le titre le laisse présager, s’attendre à cette guerre déclarée pour le commerce souterrain (pas tant que ça d’ailleurs) de la drogue. On peut aisément imaginer les coups de feu pour reprendre le contrôle d’une cage d’escalier, d’une barre d’immeuble, d’un appartement où la drogue est planquée. Imaginer est une chose, lire les descriptions réalistes de Norek en est une autre.

Puis, il y a ce cynisme décrit dans les personnages. Comme cette maire qui est sans doute plus redoutable que les trafiquants. Tout cela sonne tellement vrai qu’on ne peut s’empêcher de penser que Norek a puisé dans ses rencontres professionnelles (rappelons que l’auteur est flic, avant tout) pour nourrir son histoire. Et cela n’a pas pour effet de nous rassurer. Car les monstres n’ont pas toujours de longues dents, ne se planquent pas sous le lit et n’ont pas un prénom à la Freddy. Certains monstres portent des talons hauts, un tailleur et un sourire « Colgate »…

Mais quel bonheur de retrouver Coste et son équipe (Sam, Ronan et Johanna), leurs disputes, leur entente, leurs répliques… Cette équipe, c’est comme une mayonnaise qui prend, un régal, une jouissance.

Et en plus, il est dispo en poche pour les petits budgets.

Auteur : Olivier Norek

Titre : Territoires

Editions : Pocket (Michel Lafont)

Sorti le 8 octobre 2015

Nbre de pages : 384 pages (395 chez Lafont)

Prix : 7,60 €

2 commentaires

    1. Bonjour Zina. Quel Norek avez-vous lu ? Je vous encourage en effet à lire la série Coste, c’est du vrai polar. Quoiqu’il en soit, bonnes lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.