Olivier Norek nous offre une plongée en profondeur, sous la Surface des événements

La lecture d’Entre deux mondes, mon premier Norek, m’avait laissée un peu dubitative. excellent roman noir mais pas réellement ce que je peux qualifier de policier…. J’ai donc plongé avec lui sous la Surface afin de découvrir son monde, celui d’une police de terrain, avec des enquêteurs humains mais redoutables et des corps d’enfants qui surgissent du passé, des profondeurs d’une ville noyée sous les eaux d’un barrage hydraulique. Je n’ai pas été déçue, loin de là. Un excellent policier qui reprend tous les codes du genre, avec en plus une flic héroïne à la gueule cassée et au caractère bien trempé. En 24 heures, je n’ai pu m’en décrocher que quelques heures… Conquise. Si vous ne deviez lire qu’un seul roman policier cette année, ce serait celui-ci !

A lire aussi du même auteur : Une réalité dérangeante et une histoire bouleversante entre Calais et Youké : Entre deux mondes d’Olivier Norek

L’image contient peut-être : 1 personne

« Ici personne ne veut plus de cette capitaine de police. Là-bas, personne ne veut de son enquête. »

La quatrième de couverture ne nous en apprend guère sur l’histoire. Elle est plus que concise, mais elle a l’avantage de nous questionner, de titiller notre imaginaire. Sans spoiler, je vais tenter de vous en dire un peu plus, de vous convaincre que cette histoire policière de haut vol mérite que vous vous y attardiez.

La capitaine Noémie Chastain, cheffe d’équipe à la brigade des stup, se retrouve défigurée suite à une intervention qui tourne mal. Son visage, grêle de cicatrices, rappelle sans cesse à ses collègues et à sa hiérarchie les risques du métier. Ce n’est bon pour personne. Il est décidé de l’écarter en campagne sans lui demander son avis. Elle doit y rester un mois, le temps que les choses se calme, le temps aussi de rendre un rapport permettant de fermer ce commissariat trop calme d’Avalone.

Mais rien ne se passe comme prévu… La capitaine commence à apprécier la vie au vert, sa nouvelle équipe est solidaire autour de ses failles et de ses forces et le corps d’un enfant enfermé dans un fût remonte à la surface du lac… Un lac pas tout à fait comme les autres puisqu’il renferme l’ancien village d’Avalone, complètement englouti par la montée des eaux après la construction du barrage en aval.

Résultat de recherche d'images pour "village englouti"

Une enquête dont personne ne veut démarre, les vieux démons ont accompagné le fût lors de sa remontée vers la surface, des vieilles histoires de villageois s’y mêlent… Mais la mémoire collective ne dit pas tout. La capitaine est aidée de ses adjoints. Milk, le bébé flic qui raconte tout à sa mère la commère du village. Romain Valant, son second fidèle et efficace, fils d’un maire raciste. Et Bousquet, le brigadier qui n’a pas attendu 10 minutes avant de commettre sa première bourde magistrale.

« Qu’on soit clairs, vous et moi brigadier. Que vous soyez un gros con ne me gène pas outre mesure. Tans que vous êtes un bon flic. Vous avez déjà coché la case « gros con » avec brio. Félicitations. Je vous laisse l’avenir pour cocher la seconde. »

Un tout bon policier, où l’intrigue et l’enquête se résolvent page après page, avec des événements inattendus et une solution qui ne se laisse pas deviner. Une valeur sûre pour passer de bons moments de lecture, par ce temps pluvieux ou cet été, installé sur la terrasse avec un verre de vin blanc. La capitaine Chastain vous accompagnera à la vodka, c’est plus son truc !

Auteur : Olivier Norek

Titre : Surface

Editions : Michel Lafon

Sorti le 4 avril 2019

425 pages

Prix : 19,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.