La nuit grandiloquente, soliloque, proustienne et atlantique de Anne-Marie Garat

C’est un roman d’introspection, de descriptions, de décors. C’est un roman de questionnements personnels, de rencontres, d’hésitation. Maren-Hélène, le personnage principal, est en recherche d’elle-même, de paix, de simplicité. Et cela traverse le livre, avec les réflexions inhérentes à cette situation. Enfin, c’est un roman de tempête, interne et atmosphérique, comme l’on peut en rencontrer à certaines étapes de notre existence.

« Un soir d’automne, Hélène se rend dans une petite station balnéaire de Gironde au volant de la voiture qu’elle a louée à Paris, décidée cette fois-ci à mettre enfin en vente sa vieille villa isolée sur la dune, achetée dix ans plus tôt à une institutrice depuis lors décédée. En se délestant de ce bien dont elle ne tire que tracas et tourments, Hélène pense évacuer les fantômes qui parasitent son existence de femme active, célibataire et nullipare, et satisfaite de l’être, ainsi qu’elle se le proclame.

Or, dès le premier soir, la maison se révèle squattée par un jeune photographe nippo-canadien dont la compagnie va bousculer ses plans. De même, l’arrivée inopinée de Bambi, sa filleule chérie, en proie à de sérieux soucis personnels, et la rencontre d’inconnus du voisinage dérèglent le programme initial comme si conjonctions cosmiques et fureurs atlantiques interféraient autant que les événements prosaïques pour que s’opère la métamorphose dont chaque personnage semble devoir faire l’expérience.

Entre apprivoisement du présent et revisitation du passé, relations neuves et effractions intimes, remuements géologiques, climatiques, historiques, entre plages jalonnées de blockhaus, chemins forestiers parcourus par les nuits sans lune, tempête centennale, crimes anciens surgissant d’un tableau et voix perdues, entre érosion des côtes océanes et de toutes les certitudes, Hélène s’effondre comme pour mieux se relever, s’ouvrir aux initiations qui l’attendent et vivre la mue libératrice et amoureuse à laquelle elle ignorait si ardemment aspirer. »

Maison, Chaumière, Dune, Paysage De Dunes, Côte

Le décor dans lequel Anne-Marie Garat place cette histoire est absolument fabuleux. Même si je dois concéder que dès qu’il s’agit de la mer, du sable, des dunes, de la plage et surtout, du vent qui souffle fort, je succombe. Et la tempête est présente tout au long de ce récit. Elle est décrite avec beaucoup de détails et de minutie.

Si vous avez aimé la quatrième de couverture retranscrite ci-dessus, alors ce roman vous parlera, vous accompagnera durablement. Parce cette dernière est particulièrement judicieuse, tant sur la forme que sur le fond. Et puis les questionnements existentiels ou non de Hélène vont cheminer avec vous. Et sa métamorphose deviendra peut-être la vôtre.

Plage, Maison De Vacances, Nature, Seul, Dune, Sable

Mais si comme moi, vous préférez les phrases courtes, qui ne développent qu’une seule idée, les punchline vives et rationnelles, alors cette lecture va vous désarçonner. Et c’est peu de le dire. Je ne suis pas sensible à l’écriture volontairement grandiloquente, au vocabulaire intentionnellement ampoulé. Anne-Marie Garat écrit des phrases longues qui additionnent les descriptions, les éléments de décors cités et je m’y suis perdue. 

Mais cette lecture plaira aux amateurs du style de l’auteure. Parce qu’elle en a beaucoup. L’histoire et le décors se répondent judicieusement et les personnages rencontrés singuliers dans leurs différences.

Alors plongez dans La nuit atlantique, oubliez cette chronique et faite-vous votre propre opinion. Parce l’amatrice de Delacourt que je suis n’a pas été séduite par cette écriture à l’opposé de celle de l’auteur de la Mon père mais vous pourriez être charmé.

Il y a du Marcel Proust dans le style d’Anne-Marie Garat et il faut le reconnaître.

Auteure : Anne-Marie Garat

Titre : La nuit atlantique

Editions : Actes Sud

Sorti le 5 février 2020

Nbre de pages : 308 pages

Prix : 21,50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.