Les (d)ébats d’un vilain petit canard noir et sex-toy qui a fait son trou mais est un peu à bout

Bonne fête du travail à ceux… qui travaillent, et notamment aux canards sex-toys, travailleurs du sexe à l’insu de leur plein gré, on n’y pense jamais assez! Le plastique, c’est fantastique, et peut-être encore plus avec une sproutch de chantilly, de Milly Chantilly. Le duo Arnaud Poitevin – Mickael Roux (qui préside désormais au destin de Miss Harley) s’offre en effet une intégrale de ses Confession d’un canard sextoy (deux tomes parus chez Ankama), transférées chez Fluide Glacial. L’occasion, si vous ne l’aviez pas encore fait, de constater que le vilain petit canard noir, comme dans le trou du cul du monde, becquetait en fait plus haut que la ceinture ! Certains l’aiment chaud, lui ça le laisse parfois froid.

© Milly Chantilly chez Fluide Glacial

Résumé de l’éditeur : Le 8e jour, après s’être bien reposé, le Tout-Puissant décide de mettre un peu de piquant sur Terre et crée… le canard sex-toy ! On imagine alors une vie faite de passion et de jouissance pour cet objet de plaisir. Mais à travers les confidences de Sigmund le canard, on découvre que sa relation avec sa maîtresse est loin d’être de tout repos.

© Milly Chantilly chez Fluide Glacial

Et à ses heures, quand sa propriétaire (l’alter ego féminin de Michael Fassbender dans Shame , notre héros passe à la casserole 3-4 fois par jour!! ) veut bien le lâcher, Sigmund reprend sa vie de jouet vibrant d’états d’âme, gentiment érotique mais aussi profondément psychologue et philosophe. Chaînon manquant de la sein… heu… sainte trinité qui réunit aussi le lapin et le cochon.

© Milly Chantilly chez Fluide Glacial
© Milly Chantilly chez Fluide Glacial

Sigmund pourrait sans souci intégrer le casting de Toy Story et dans la veine d’Arthur de Pins (et ses Péchés mignons), notre palmipède érogène se révèle tour à tour à l’écoute d’Élise, sa vache de copine; proie du chat de la maison; jamais en manque au même moment que sa maîtresse et meilleur rival de son mec du moment. Et un vibromasseur qui secoue l’arbre des questions existentielles.

© Milly Chantilly chez Fluide Glacial
© Milly Chantilly chez Fluide Glacial

Sigmund est surtout prisonnier de sa condition, cherchant ses racines et dominé par ses envies d’ailleurs, revisitant au passage quelques hauts-lieux de l’histoire de l’art et de la culture, avec toujours la pièce pour mettre au trou et des réflexions piquantes et caustiques.

© Milly Chantilly

Cousin réussi (lui !) de Poussin 1er (l’éphémère créature d’Éric-Emmanuel Schmitt et Janry, deux lettres plus loin que Canardo, ce canard de Q a connu deux tomes et bien d’autres nuits torrides, cela valait bien une intégrale sexy et fun, hot and fresh, craquante et croquante. De l’humour fin en petites tenues.

© Milly Chantilly chez Fluide Glacial

Série : Confessions d’un canard sex-toy

Intégrale

Scénario, dessin et couleurs : Milly Chantilly (Arnaud Poitevin et Mickaël Roux)

Genre: Érotisme, Humour

Éditeur: Fluide Glacial

Nbre de pages: 128

Prix: 19,90€

Date de sortie: le 13/03/2019

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.