Quand le crownfunding permet à des bénévoles motivés de créer une section manga pour notre plus grand bonheur

Le Namurois compte désormais une bédéthèque qui s’est enrichie de 3000 mangas, un paradis pour les fans.

Dimanche, je me suis rendu à l’inauguration de la section manga de la Baie des Tecks à Bomel sur le site des anciens abattoirs de Bomel. J’étais fébrile et curieux de voir les pépites et les aménagements prévu pour accueillir enfin un « Temple du Manga » à Namur.

Le cadre est juste fabuleux, une parfaite réadaptation de l’espace pour les besoins de  la communauté, aux portes de Namur. Le site des abattoirs est atypique et regorge de bâtiments proposant des salles d’expositions, plaines de jeux, amphithéâtre en plein air et bien sûr la bibliothèque, la fameuse Baie des Tecks.  C’est un endroit propice pour rencontrer l’art avec en grand A. Pour le coup, sur la façade (qui ne manque pas de cachet), une banderole représentant nos héros préférés nous invite à entrer.

Nous ne sommes pas les seules à trépigner d’impatience mais l’accueil se fait naturellement et de manière conviviale. Après quelques discussions avec les bénévoles, nous avons droit à une petite allocution sans chichi de Guy Dehousse, un des fondateurs de l’ASBL, et une belle présentation de l’espace réservé aux mangas.

Petit flash back sur la genèse du projet. Cela fait 35 ans que l’ASBL existe et 20 ans que celle-ci a rejoint le réseau local namurois de lecture publique (l’ensemble des bibliothèques communales). Leurs locaux devenant trop exigus et profitant de la réhabilitation des anciens abattoirs, l’ASBL a pu prendre possession d’un bâtiment plus grand pour accueillir l’ensemble de ses collections. Elles se composent de bandes dessinées, de mangas (la plus importante de Namur), de comics mais aussi de bandes dessinées en langues étrangères. Pour la section mangas, ils avaient en leur possession plus ou moins 2700 références.

Mais pour avoir une section complète, ils leur manquaient encore quelques ouvrages et un espace dédié. Pour la réalisation de leur projet, ils ont fait appel à des sponsors et à la générosité des citoyens en organisant un crownfunding par l’intermédiaire de l’organisme CILO mis en place par le BEP. Pour la concrétisation de ce projet, ils devaient atteindre la somme de 1500€. Au total, ils ont pu récolter 1796€ ce qui correspond à 120 % de la somme visée. Cette réussite, hormis les 52 financeurs, ils la doivent à la formidable énergie de leur équipe de bénévoles. Malgré le coût de l’aménagements du local, 400 nouveaux albums vont enrichir leur déjà conséquente collection.

Voilà, après toutes ces explications que je trouvais nécessaire pour souligner le travail de cette « belle bande » de passionnés, j’ai pu toucher au Graal et accéder à la nouvelle section manga. Je ne fus pas déçu en apercevant les symboles de mes premiers émois pour ce genre de littérature et la nouvelle génération de mangas toute aussi qualitative. Leurs références sont riches, on y trouve des seinen, shonen, kodomo et des shojo pour les romantiques. Je souligne le fait que l’on trouve également des créations « made in Europe », Je pense à des mangakas tels que Miki Makasu, Otosan, Tony Valente ou Ancestral Z (qui était présent pour les dédicaces).

Bref allez à la rencontre de ces bénévoles au grand coeur. Et que vous soyez profanes ou aficionados vous y trouverez votre compte! Laissez vous emporter par le dé »lire » et l’imaginaire. Bonne lecture !

2 commentaires

  1. Bel article mais c’est décevant qu’à aucun moment vous parliez de la personne qui ai organisé l’événement, la publicité, les expositions, les ateliers d’animation et les dedicaces qui semblent vous avoir beaucoup plu.
    Bien entendu je dis celà car je connais cette personne mais surtout et avant tout, le mérite qui lui revient.
    Bonne continuation dans vos rédactions.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.