Hikikomori cherche distributeur: le film de Sophie Attelann lève le voile sur ce phénomène inquiétant importé du Japon!

Le film français Hikikomori de Sophie Attelann traite du phénomène éponyme importé du Japon. Au moment où j’écris ces lignes, cette jeune réalisatrice est toujours à la recherche d’un distributeur pour diffuser son long métrage. A bon entendeur, le message est passé! 

Une_Hikikomori
Coline Chantrel / Hikikomori ©

Karine Ventalon et Coline Chantrel incarnent respectivement le rôle d’une mère et de sa fille dans ce film poétique et déjanté. La thématique de l’Hikikomori, si elle a déjà été traitée dans plusieurs documentaires, est relativement inexplorée dans le cinéma français. Ce phénomène sociétal hérité du Japon connait un développement inquiétant dans nos sociétés européennes.

Qu’est-ce que l’Hikikomori?

« Ils sont un demi-million au Japon : les hikikomoris, ces ermites des temps modernes vivent reclus dans leur chambre pendant des mois, voire des années. Depuis avril 2018, le gouvernement japonais mène une étude nationale afin de mieux comprendre ce phénomène étrange. Autrefois limité aux jeunes, il s’étend désormais à toute la société japonaise ». 

hikiko.jpg
Illustration par Yuta Onoda pour le Wall Street Journal ©

« D’abord, le mot « hikikomori »… Un mot aux consonances exotiques, mystérieuses. Mais comment le traduire: reclus ? ermite ? exilé volontaire ? Difficile d’expliquer ce phénomène. En japonais, « hikikomori » veut dire se retirer, se retrancher », nous expliquent Constantin Simon et Aruna Popuri dans un reportage diffusé sur France 24 en janvier dernier. Ce phénomène bien connu au Japon depuis les années 90 semble également faire son bout de chemin en France et en Belgique.

Hikkomori_France24
Cliquez sur l’image pour voir le reportage diffusé sur France 24

« Ce qui rassemble tous les hikikomoris: leur inadaptation au monde, notamment à la société japonaise très codifiée, où l’individu compte moins que le groupe. Les hikikomoris ne se sentent pas à l’aise à l’école ou en entreprise, ils n’arrivent pas à se conformer au « moule » imposé par la société et les gens « normaux ». Leur chambre devient leur caverne, leur univers secret. Grâce à la télévision ou aux réseaux sociaux, ils gardent un lien avec le monde », ajoutent les reporters.

Synopsis de Hikikomori par Sophie Attelann

Camille est une jeune fille rêveuse qui vit avec sa mère Annie et sa grand-mère malade Rose.  Annie est caissière et travaille durement pour s’occuper de Camille et de Rose. Elle ne comprend pas Camille qui passe son temps enfermée dans sa chambre au lieu de chercher n’importe quel travail pour prendre son autonomie.

Capture d’écran 2019-02-22 à 17.53.11.png

Alors un matin, à bout de force, elle décide de mettre un terme à cette situation et menace Camille de la mettre à la rue s’il n’y a aucun changement à son retour. La jeune femme préfère alors en finir avec cette vie sans perspective d’avenir. Pour extérioriser sa douleur de vivre, elle dessine dans son carnet et se crée un personnage, MYO, la partie la plus sombre et la plus forte d’elle-même.

Hikkikomori_6

Après des recherches sur Google avec en intitulé : « comment en finir avec cette vie de merde », un « gentil internaute » lui propose plusieurs solutions, mais il va falloir sortir de la maison…

Capture d’écran 2019-02-22 à 17.52.23

Pour Camille qui a accumulé divers tocs et phobies, cela s’avère compliqué. Mettre un terme à sa vie est en soi une mission et toute une organisation. La voici enfin à l’extérieur et à sa grande surprise, grâce aux personnes qu’elle va rencontrer en chemin, elle va enfin retrouver le gout sucré de la vie.

Pourquoi ce film doit-il absolument trouver un diffuseur?

Le film Hikikomori de Sophie Attelann débute par des témoignages de jeunes diffusés sur YouTube. Ceux-ci expliquent leur désarroi et leur mal-être face à la société. On ressent dès le départ toute la douleur et le repli sur soi de cette population souvent jeune et désœuvrée. La joie et la vie ont laissé place aux doutes et à la solitude.

Coline Chantrel Hikkikomori

A mi-chemin entre le drame et le film fantastique, ce long-métrage amusant, déjanté et ludique s’intéresse au phénomène d’isolement extrême qu’est l’Hikikomori mais également à d’autres thématiques.

Hikkomori

Le harcèlement au travail, la responsabilité familiale par rapport aux parents et l’augmentation de la moyenne d’âge dans la société, la précarité, les traitements dégradants envers les personnes âgées, le bulying, la prolifération du marché noir et l’accès aux armes à feu dans la société, la prostitution, le suicide, les craintes des jeunes sur l’avenir et l’emploi, rien n’est mis de côté…

Hikkikomori_2

Au niveau du casting, Coline Chantrel fait mouche. Cette jeune comédienne et danseuse a démontré son aptitude à faire passer des émotions par le corps ou le regard. Ses années de danse sont valorisées de belle manière et son regard d’un bleu perçant ne laisse pas indifférent. Une belle découverte.

Photographe Mostefai GeneSis LoliPop
Photographe Mehdi Mostefaï Modèle photo: Coline Chantrel/GeneSis LoliPop

Le talent de Karine Vantalon dans le rôle de mère n’est quant à lui plus à prouver. Son expérience et son jeu apportent une autre dimension au film. La performance de grande qualité de Colette Roche complète ce trio à merveille.

Karine Ventalon
Backstage Hikikomori – Karine Ventalon

La prouesse d’Hikikomori est d’aborder des messages forts en phase avec les préoccupations des jeunes de manière ludique. Les moyens très limités pour le mettre en boite sont compensés par la générosité et l’audace de Sophie Attelann et de son équipe.

Hikkikomori_5
Backstage Hikikomori – Coline Chantrel

Ce film de Sophie Attelann mérite vraiment qu’on s’y intéresse, l’appel aux distributeurs est lancé.

Hikkikomori_9

Teaser court d’HIKIKOMORI de Sophie Attelan

affiche HIKIKOMORI

Titre : Hikkomori

Pays : FRANCE

Réalisé et produit par : Sophie Attelann

Acteurs :  Karine Ventalon, Coline Chantrel, Chantal Baroin, Gigi Ledron, etc.

Distributeur:  Toujours à la recherche d’un distributeur. Manifestez-vous!

La page Facebook du Film

La page Facebook de Karine Ventalon

La page Facebook de Coline Chantrel

Pour contacter Sophie Attelann : +33 7 85 55 95 39 ou sophieattelann@gmail.com

En bonus, le court-métrage Comme un lundi, avec Nina Lopata, qui a donné l’idée à Sophie Attelann de réaliser Hikikomori

9 commentaires

  1. Selecta ? Ils manquent de produits à un euro, depuis peu. Vous pourriez faire l’affaire.
    Sinon. Franchement. Voyant le teaser, le jeu de Coline est vraiment mauvais. C’est rigide, figé. La narration n’a pas l’air d’être particulièrement bonne. Le film semble être un énième film d’ado (dont un public averti se care). Même si vous aviez un distributeur, testez Selecta, personne n’irait voir ce film. Et. Pour l’amour de Dieu. Le sous titre du film est affreusement niai, je ne pense pas que quelqu’un d’autre qu’un attardé serait attiré par ça.

  2. Objectivement la volonté ne suffit pas. Ca n’est un long-metrage que par la durée… Tout le reste est amateur et bénévole. Ca se distribue auprès des amis et des participants qui malheureusement en attendaient sans doute plus. Par contre un peu d’humilité de « l’auteur » ne lui ferait pas de mal par respect de la qualité final du produit.

  3. quand les gens s’en prennent à un projet façon HATERS c’est plutôt bon signe, la jalousie n’est pas loin sinon ce serait l’indifference ! Alors plein de succès pour votre film !

  4. Un immense MERCI à Branchesculture , à Malko Douglas Tolley, à toute mon équipe adorée et à tous ceux qui nous soutiennent <3
    A bientôt pour de nouvelles aventures, pas de temps pour les haineux, je suis déjà au travail sur mes futurs projets ! chacun occupe son temps comme il veut 🙂
    MERCI encore pour ce bel article

    Sophie (rien à cacher)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.