Bolchoi Arena : la cosmologie virtuelle permet à l’homme de déposer son imaginaire à défaut d’y avoir posé son pied

Et si les jeux vidéo pouvaient nous permettre découvrir la voie lactée ou les confins de l’Univers? Comment découvrir les phénomènes physiques qui façonnent les planètes et leurs satellites sans mettre la vie des hommes en danger ou crever les budgets de nations entières? Comment profitez de l’immersion dans un RPG (comme nouveau Terra Incognita) sans pour cela en être physiquement dépendant? Comment notre vie réelle de tous les jours peut-elle être virtuelle sur certains points? Voyageons avec Marjorie et suivons-la aux confins de la galaxie virtuelle qu’est le Bolchoi, né de l’imagination d’Aseyn et Boulet.

À lire aussi| Dans Alt-life, Cadène et Falzon font de l’humain un dieu créateur tout-puissant dont les désirs font désordre

Résumé de l’éditeur : “Et si vous explorer l’Univers tout entier? Etre qui vous voulez, ce que voulez? Partir à l’assaut des étoiles, survoler les volcans de glace de Ganymède, voir Saturne se lever à travers les brumes de Titan? Si vous pouviez être immortel? Etre pilote, chevalier, ou champion de rallye, tout ça en étant confortablement installé dans votre fauteuil? Si vous pouviez gagner votre vie en le rêvant? Bienvenue dans le Bolchoi, un monde sans limites. Un monde où tout est possible. Un monde presque aussi réel que le monde réel.

© Boulet/Aseyn chez Delcourt

Cet ouvrage est le fruit de collaboration de deux amis de longue date: Boulet en tant que scénariste et Aseyn comme illustrateur. Le premier est super-productif et a commencé ces gammes avec Raghnarok en bande dessinée jeunesse pour ensuite travailler sur différents projets tels que Donjon, Womoks et a créé le Webcomics “bouletcorp.com” qui été ensuite publié en une série de 11 volumes sous le titre de Notes. Sans oublier qu’il est directeur de la collection Octopus. Le second a remporté au Festival d’Angoulême le prix de la Révélation Blog en 2008. Il a publié plusieurs ouvrages depuis dont Nungesser avec Fred Bernard. En octobre dernier, il faisait un Inktober consacré à cette nouvelle épopée.

Posted by Léopold Aseyn CF on Friday, 6 October 2017

À la vue de ce livre, mon attention s’est portée sur sa couverture plutôt originale. L’album, par son aspect, me fait penser au dernier boîtier de jeu vidéo que j’ai ouvert. La jaquette extérieure transparente est comme une invitation a la découverte de l’aventure qui se cache à l’intérieur. Dès les premières pages, j’ai été replongé dans ma jeunesse de gamer. L’ambiance des RPG ( Role Playing Game, jeu vidéo ou de plateau dans lequel le joueurs incarne un personnage qu’il fera évoluer au cours du temps) y est super bien représentée. L’univers où Marjorie/Marje évolue semble infini. Une multitude de références PC ou consoles sont présentes, telles que les courses de véhicules, les FPS (jeux de tir ne vue à la 1re personne) et, bien sûr, l’évolution du personnage.

© Boulet/Aseyn chez Delcourt

L’interaction entre les différents joueurs que ce soit dans la vie réelle ou virtuelle est très bien cernée. Le parcours de l’héroïne nous permet de mieux juger l’impact de sa vie virtuelle sur sa vie privée et vice-versa. Les relations de couple ou son travail de chercheuse sont quelques peu mises à mal par son immersion toujours plus profonde dans les méandres de la sphère virtuelle. L’addiction de Marje prend vite le dessus et nous amène à mieux comprendre les mécanismes liant le joueur à son appli préférée.

© Boulet/Aseyn

L’intrigue tient le lecteur en haleine sans temps mort. Le dessin est simple mais d’une efficacité redoutable. Les tenues vestimentaires, traits du visage sont peu détaillés. Par contre, les décors extérieurs et intérieurs sont riches et variés. Pour mieux s’y projeter ? Le choix des couleurs pastels renforce les émotions ou le stress de notre héroïne (Marje sous la pluie, à la page 107).

© Boulet/Aseyn chez Delcourt

En tout cas, la lecture et la découverte du Bolchoi furent une agréable aventure. Boulet et Aseyn ont fait un super boulot tant sur la complexité de cet écrin en jeux vidéo que sur son aspect humain. Ils ont mis un petit bijou sur orbite et j’ai hâte de suivre sa trajectoire. Comment les péripéties de notre petite astrophysicienne vont évoluer? Comment va se développer le Bolchoi ? Va-t-elle pouvoir sortir de cette autre réalité? Tant de questions et d’envie… qu’on attend le prochain tome avec impatience.

© Boulet/Aseyn chez Delcourt

Série : Bolchoi Arena

Tome : 1 – Caelum incognito

Scénario : Boulet

Dessin et couleurs : Aseyn

Genre : Aventure, Science-fiction

Éditeur : Delcourt

Nbre de pages : 160

Prix : 23,95€

Date de sortie : le 19/09/2018

Extraits : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.