Animal Jack, l’esprit et le coeur de la forêt sont en toi

Alors que Magic 7, Telemaque ou encore 40 éléphants continuent de plus belle, que Kid Noize arrive, Kid Toussaint poursuit son travail à la chaîne (toujours aussi bien huilée). Avec Animal Jack, le Namurois livre avec Miss Prickly une aventure petit format et grand coeur au plus près des préoccupations écologiques. Sans donner de leçon constipante mais en laissant parler le fun avec un héros muet (une excellente idée et on n’y voit que du feu).

Résumé de l’éditeur : Jack est un jeune garçon. Mais parfois, c’est aussi un singe, un ours ou un paresseux. Parce que depuis qu’il est né, Jack a le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal, et tout le monde trouve ça normal ! Même s’il n’a jamais prononcé le moindre mot, Jack est extraordinaire et vit une existence ordinaire avec ses parents dans un village au milieu de la forêt… Une vie paisible qui se retrouve tout à coup troublée par des disparitions inexpliquées d’enfants. Seul rescapé de ces événements, Jack ne peut rester sans rien faire. Et ses pouvoirs lui seront bien utiles pour résoudre ce mystère ! Car derrière cette histoire inquiétante se cache un étrange secret…

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis
© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Dans ce premier tome, à l’instar d’un Martin Matin dans un autre ordre d’idée, Jack a le pouvoir de se transformer en animal de son choix (27 dans ce premier opus, de l’éléphant à l’escargot en passant par le varan) au gré des circonstances, des expressions dont il est la cible mais aussi des dons dont il a besoin pour se sortir de situations inextricables. Parfois, aussi, pour des courses avec ses amis les animaux du bois de quat’sous. Le tout sous la vigilance d’une sorte de Jiminy Cricket.

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Ce n’est pas le seul détail qui nous fait penser à une (belle) histoire de Disney. Il y a de ça aussi dans l’ADN graphique de Miss Prickly décidément très à l’aise et expressive pour représenter les animaux en long, en large et tout en élan. Comme un crossover entre le livre de la jungle, Bambi et Quelques minutes après minuit.

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Ces animaux anthropomorphes, ils seront bien utiles à résoudre un premier mystère (bien d’autres se posent dans ce petit village banal en apparence mais qui ne l’est pas du tout): la disparition de tous les camarades de classe de Jack par une entité forestière mal-intentionnée.

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis
© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Voilà un jeu de pistes, simple et efficace, didactique mais pas trop, et tissé de bons sentiments. Mais aussi de messages d’espérance pour envisager encore, plus loin que le bout de notre nez, la vie sur la Terre dans toute la beauté de la biodiversité.

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis
© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

À l’heure où, tous les jeudis, pas mal d’élèves du secondaire quittent leurs cours pour rejoindre Bruxelles, Namur, Charleroi ou encore Liège pour manifester leur volonté d’agir pour la planète, voilà un album très accrocheur.

© Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Série : Animal Jack

Tome : 1 – Le coeur de la forêt

Scénario  : Kid Toussaint

Dessin et couleurs : Miss Prickly

Genre: Animalier, Anthropomorphe, Fantastique,

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 104

Prix: 9,90€

Date de sortie: le 01/02/2019

Extraits : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.