Intervention… un Robin Cook très… inspiré !

Robin Cook, c’est l’auteur américain du thriller médical. Il écrit depuis plus de trente ans et il sait y faire. Ses récits sont truffés de détails scientifiques, de positions tranchées contre les grandes assurances privées qui font la pluie et le beau temps sur le système médical américain. Et puis il y a toujours un jolie intrigue, bien ficelée qui nous pousse de plus en plus à tourner les pages et à avancer dans le récit. Prendre un Robin Cook dans la bibliothèque, c’est lire en terrain connu mais c’est gage de distraction de qualité.

Pour découvrir la chronique d’un autre roman de Robin Cook, plus classique dans le style du Thriller médical : Crises

Et « Intervention » alors? Rien de tout cela… et pourtant, la distraction est bien présente.

Paru six ans après la sortie du Da Vinci Code de Dan Brown (Origine est le dernier roman paru de Dan Brown dont vous pouvez découvrir la chronique ici), je découvre l’influence majeure que ce roman a eue sur l’intrigue proposée par Intervention. On est également dans la même veine que la trilogie de Kathleen McGowan (Marie-Madeleine : Le livre de l’élue, le livre de l’amour, le livre du poète). J’avais beaucoup aimé cette trilogie, les théories farfelues sur les contemporains de Jésus me font sourire et m’amusent, alors « Intervention » m’a divertie.

Shawn et Sana sont mariés. Lui est archéologue, elle est spécialisée dans l’étude de l’ADN mitochondrial. Par hasard (et oui, le hasard est souvent inspiré dans les romans… Mais c’est aussi pour ça qu’on les lit), Shawn achète un codex du premier siècle dans la couverture duquel il découvre une lettre précisant l’emplacement de l’ossuaire de la Vierge Marie. Evidemment, il sait exactement où se situe cet endroit divulgué (et il est le seul AU MONDE à pouvoir le trouver), évidemment, il a les clefs qui permettent d’accéder à cet endroit (et être en possession des clefs du tombeau de Saint-Pierre au Vatican n’est pas donné à tout le monde) et évidemment, il va voler l’ossuaire et le ramener (sans encombre) en Amérique pour l’étudier. Son vieil ami le Cardinal (tout le monde a un ami Cardinal !) va tout tenter pour l’empêcher de divulguer les résultats de ses recherches.

Alors OUI, c’est très très télescopé.

OUI c’est complètement improbable et totalement exagéré.

OUI, c’est du déjà vu, déjà lu et pas réellement innovant.

Mais j’ai bien aimé ! Pas pour de la grande littérature ni pour lire un bon thriller médical (ce qu’il n’est pas)… Mais voilà, en cette semaine de Carnaval, j’ai chopé la grippe et ce récit distrayant m’a permis de passer aux travers de ces jours gris avec plus de légèreté. Entre deux siestes, un petit chapitre (le livre est très découpé, c’est idéal pour ça) et hop, j’étais transportée ailleurs.

« Intervention » ne plaira sans doute pas à tout le monde, n’est pas le meilleur de Robin Cook, n’est pas le plus original, ni le mieux ficelé. Mais il fait son « taf ». Il distrait et apporte un peu de réconfort. Moi je dis… contrat rempli.

En plus, il est sorti chez Pocket…

Auteur : Robin Cook

Titre : Intervention

Edition : Albin Michel

Année de parution  : 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.