Histoires extraordinaires de Seiter et Thouard: le corbeau noir de Poe toujours plus haut

Waow! Dotées d’une couverture hallucinante, les Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe version Roger Seiter et Jean-Louis Thouard, font leur retour dans une très belle intégrale proposée par les Éditions du Long Bec (mais au nez fin). Ça ne manque pas de pot (ni de Poe) mais ça permet de redécouvrir une histoire aux ambiances fascinantes et revisitant l’art et la manière du maître américain de l’épouvante éprouvante. Avec le bagout d’y apporter une dimension supplémentaire puisque trois contes (Le scarabée d’or, La chute de la maison Usher et Le masque de la Mort Rouge) se retrouvent liées par des personnages et un fil rouge de bon aloi.

(c) Jean-Louis Thouard
(c) Jean-Louis Thouard

Résumé de l’éditeur: Adapter Edgar Allan Poe en bandes dessinées n’est pas chose facile : nouvelles parfois très courtes, peu de personnages féminins, peu de dialogues…Le parti pris a été ici de mêler dans le récit autant que possible plusieurs nouvelles de Poe, en proposant une histoire «originale» qui apporte un nouvel éclairage par rapport aux textes de l’écrivain. Des personnages totalement inédits font ainsi leur apparition et vont, après avoir découvert le trésor du capitaine Kidd, partir à l’aventure sur leur navire et vivre leurs rêves… Cette intégrale Grand Format reprend les trois albums précédemment édités chez Casterman, avec un épilogue inédit de quatre planches et un cahier de 25 pages centré sur la personnalité et l’oeuvre d’Edgar Allan Poe, illustré de dessins et esquisses de Jean-Louis Thouard.

Histoires extraordinaires  d'Edgar Allan Poe - Seiter - Thouard - Usher

Maître avant l’heure, inventeur de nouveaux genres, c’est peu dire qu’Edgar Allan Poe a traversé les époques tout en restant dans l’air du temps, son oeuvre gagnant la force du temps et des édifices insubmersibles. Intarissable source d’inspiration pour ses pairs et ses héritiers, Edgar Allan Poe s’est également taillé une part de lion dans le cinéma mais également en BD. Avec des fortunes et des qualités diverses mais un enchantement, un magnétisme qui continue d’oeuvrer.

(c) Jean-Louis Thouard
(c) Jean-Louis Thouard

Dans cette énième adaptation des Histoires extraordinaires, le prolifique Roger Seiter et le trop rare Jean-Louis Thouard se sont bien rendus compte qu’il fallait amener du neuf aux nouvelles de Poe sans pour autant trahir l’esprit et la vigueur des contes fantastiques du natif de Boston. Ainsi suit-on les deux inséparables compères que sont Wilson et Legrand. Pendant que l’un a une chance de pendu au poker, l’autre profite des plaisirs de la vie et des filles du bordel de Charleston, à l’ombre d’une fortune amoindrie et n’ayant plus la force des rêves. Il y a bien ce bateau impayable, cette Virginia, qui fait rêver les deux amis. Mais il faut pour eux se résoudre à passer leur tour. À moins que la chance joue son rôle et attire le duo dans une aventure aux frontières du réel et au fin fond du raisonnable. Avec un scarabée en or comme carte au trésor.

(c) Jean-Louis Thouard
(c) Jean-Louis Thouard

Pirates, barons samedis inquiétants, manoir n’ayant rien à envier à ceux de Transylvanie et autres créatures millénaires réveillées dans leur repos éternel sont au menu de cette intégrale de grande classe rassemblant trois chapitres cohérents mais parvenant aussi à s’assumer dans leurs ambiances diversifiées. Dans les dessins dantesques de Jean-Louis Thouard, on retrouve tour à tour un peu du Londres poisseux de Sherlock Holmes, de la saleté originelle du Gotham de Batman ou de la puanteur des monstres féroces de la littérature populaire.

(c) Jean-Louis Thouard
(c) Jean-Louis Thouard

Se distingue surtout la patte à nul pareil de Thouard qui a saisi l’essence même de l’oeuvre de Poe, dans son glauque, sa noirceur, ses tourments mais aussi sa classe infinie. Ça claque, comme un charme auquel on ne saurait se soustraire. L’illustrateur fait péter les coutures et les reliures pour faire entrer les écrits de Poe dans une autre dimension, chaque case ressemble à s’y méprendre à une fresque s’étalant entre aspérité, gothisme et beauté formelle. C’est vrai! Qu’il fait beau redécouvrir Edgar Allan Poe de cette façon, réinventée et respectueuse à la fois, et dans une intégrale prestigieuse rassemblant un épilogue inédit et vingt-cinq pages revenant sur l’existence de Poe. Avec de magnifiques illustrations de Thouard pour donner vie au tout. Quand on voit ça, on se dit que le vol du corbeau noir n’a pas fini de porter toujours plus loin l’oeuvre de son maître trop tôt disparu.

Histoires extraordinaires  d'Edgar Allan Poe - Seiter - Thouard - Prospero
(c) Éditions du Long Bec/ Histoires extraordinaires Jean-Louis Thouard-Roger Seiter

Histoires extraordinaires  d'Edgar Allan Poe - Seiter - Thouard - Long Bec - couverture

Titre: Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe

Intégrale

D’après le recueil éponyme d’Edgar Allan Poe

Scénario: Roger Seiter

Dessin et couleurs: Jean-Louis Thouard

Genre: Fantastique, Aventure

Éditeur: Éditions du long bec

Nbre de pages: 176

Prix: 26,50€

Date de sortie: le 03/06/2016

Extraits:

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s