Bouquet final dans les griffes d’un Fauve immense

Ultime rendez-vous belge, après un concert vite soldout à l’AB et un autre beaucoup trop court aux Ardentes, les fêtes de Wallonie ont accueilli, samedi, la puissance du Fauve. Un Fauve dans la forme de sa vie pour un concert qui restera gravé.

22h, samedi. Les fêtes de Wallonie ne sont pas loin d’atteindre leur paroxysme. Au Grognon, par dessus tout. Une détonation, Fauve - Concert Fêtes de Wallonie - Namur - par SKUDS (33)suivie d’une autre et les tirs peuvent commencer. De splendides brassées d’étincelles et des bouquets de flammes multicolores pour habiller et magnifier la Citadelle. Pour peu, on en aurait oublié ce qui se tramait sur la scène. Pourtant, beaucoup s’y étaient donnés rendez-vous, au plus près des barrières, au plus près d’icônes anonymes venues entamer l’une de leur dernière danse. Dans trois concerts, Fauve aussi félin soit-il ira au repos, dodo après quelques années de bons et loyaux services, sans répits, la voix usée parfois.

Mais pour l’heure, le temps n’est pas encore à baisser les armes et alors que le bouquet final éclate, les Fauve sont dans l’antichambre de la scène. C’est eux le bouquet final de ce samedi, le mot a eu vite fait le tour des réseaux et le c’est une belle masse qui accueille les premiers coups dans la fourmilière sociétale à coup de textes coups-de-poings ne laissant aucun vieux frère indifférent.

Sur scène, ils sont six, anonymes, couverts par les lumières étuFauve - Concert Fêtes de Wallonie - Namur - par SKUDS (19)diées. Ils sont six, mais ils pourraient être mille tant l’énergie cataclysmique qu’ils libèrent les démultiplie. C’est déjà la folie dans les travées de ce Grognon si favorable aux grands événements. Dans la bouche du chanteur, les mots doux, ce grand amour pour la Belgique, pour son public, même dans les moments plus difficiles, sonnent désormais vrais. Pas du chiqué.

Et pour le coup, tout est réuni pour rendre hommage à ces fous furieux, ces doux furieux, sur scène comme parmi les spectateurs: le temps est parfait, le son est d’une qualité à se damner et Fauve donne tout ce qu’il a dans ses griffes, dans sa voix, ses rugissements et sa musique si incroyablement fédératrice. Une grande partie du répertoire y passe, pour se rendre compte que, si le groupe ne passe pas en radio (ou si peu), tous ces titres Fauve - Concert Fêtes de Wallonie - Namur - par SKUDS (15)sont connus, chantés, scandés par ce public de folie.

Et nous, on se laisse porter, fondu tel paraffine emporté à 4000 îles d’ici, dans cet océan « de ceux », des voyous, peut-être des « infirmières », des gens qui ont trouvé leur écho dans ce groupe qui laissera, quoi qu’il advienne, une trace indélébile. La tête dans un blizzard entêtant, les yeux dans les dieux de ce soir-là; sans doute, vivions-nous le meilleur concert vu sur les grandes scènes aux Wallos, ces fêtes fascinantes que le groupe n’a pas encore tout à fait compris! Il faudra y revenir.

Et comme un compte-rendu ne va pas sans photo, l’éternel Skuds en a fait. Ou quand l’anonymat est le plus beau des terrains artistiques. Notre fidèle photographe nous le prouve une nouvelle fois dans un déluge qui n’a d’égal que l’énergie qui régnait samedi soir au Grognon! Vous pouvez aussi retrouver l’interview que nous avions réalisée il y a quelques mois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s