La Gazette du BIFFF #9: Le BIFFF s’est terminé hier avec la projection de The Fall, le film vertigineux de Scott Mann et la proclamation du palmarès. Rendez vous du 11 au 23 avril 2023 toujours au Heysel pour la 41éme édition de votre festival préférél

Salut les accros du BIFFF ! Vous qui aimez frémir, trembler, vous agripper à votre siège, le cœur battant et les tempes en sueur tandis que l’hémoglobine coule à flot sur l’écran et que votre héroïne préférée se fait trucider par un psychopathe, avec La Gazette du BIFFF je vous dis tout sur le 40e festival international du film fantastique de Bruxelles. Critiques de films, impressions, anecdotes, coups de coeur et déceptions, par ici m’sieurs dames suivez le guide !

Guy Delmotte

Voilà, clap de fin pour le BIFFF avec hier soir à 20h00 au Ciné 1 le gala de clôture et la projection de The Fall de Scott Mann.

D’après le dicton, quand on tombe de cheval, la meilleure chose à faire est de remonter aussitôt en selle. Pour Becky, le cheval, c’était une falaise énorme. La chute, celle de son petit copain qui s’est éparpillé en petits morceaux après un plongeon vertigineux… Après une année à cuver sa tristesse dans les bars de son patelin, Becky reçoit la visite de sa meilleure amie Hunter, dont la vie trépidante consiste à faire exactement ce que toute personne sensée évite: se mettre en danger de mort au quotidien. Et Hunter, c’est justement la remise en selle avec son nouveau défi: escalader une tour de télécommunication désaffectée de plus de 600 mètres de haut (l’équivalent de deux Tours Eiffel, pour vous donner une idée). Prêtes à repousser leurs limites jusqu’au bout, nos deux amies vont se lancer à l’assaut de ce monstre d’acier, attaqué par la rouille et le cagnard de plomb. Est-ce que c’est une bonne idée ? Bien sûr que non…

 Scott Mann signe ici un film vertigineux au sens propre et figuré du terme, car outre le pitch insensé la performance du cinéaste est de garder le spectateur captivé durant 107 minutes avec juste deux nanas plantées sur une tour à 600 mètres de haut, dont elles ne savent plus descendre. Sur ce plan le pari est réussi et si vous avez un tant soit peu le vertige ( ce qui est mon cas) les images du film vont vous donner des sueurs froides.

Bref, ce survival incroyablement tendu et excellement interprété par Grace Caroline Curry et Virginia Gardner restera dans vos mémoires comme un film impressionnant et bien maîtrisé. Seule la fin qui survient de manière un peu abrupte m’amène à quelques réserves, mais c’est vraiment pour pinailler.

Un bon ticket assurément !

Note: 15/20

Année 2022
Réalisateur Scott Mann
Casting Grace Caroline Curry,
Virginia Gardner & Jeffrey Dean Morgan
Distributeur Kinepolis Film Distribution
Genre survival thriller
Audience ENA
Durée 107′
Pays USA / UK

Et le palmarès 2022 me direz vous ?

Le Silver Raven a été attribué à  Summer Scars de Simon Rieth et à Virus 32 de Gustavo Hernandez.

Le Silver Méliès a été décerné à Moloch de Nico Van den Brink.

Nightride de Stephen Fingleton a obtenu le Black Raven (meilleur thriller)

Le White Raven à récompensé  Life Of Mariko In Kabukicho d’ Eiji Uchida et Shinzo Katayama.

Le Prix de la Critique est allé à Piggy de Carlota Pereda

Le Prix du Public  a été donné très justement à Mad Heidi de Johannes Hartmann et Sandro Klopfstein vainqueurs de très loin à l’applaudimètre.

Quand au prix du Emerging Talent  il va à Takashi Hirano  pour son film Kappei.

Une mention spéciale en compétition internationale  a été attribuée à Studio 666 de BJ McDonnell.

Quant au Golden Raven il a récompensé Vesper de Kristina Buozyte et Bruno Samper.

Un palmarès que je ne rejoins pas totalement, excepté pour Mad Heidi , Studio 666 et éventuellement Moloch, avec une mention spéciale au film suisse.

Moloch est un bon film, par contre récompenser Virus 32 totalement conventionnel et surtout Vesper qui a généré une bonne dose de bâillements dans le public lors de sa projection en ouverture du festival et au sujet duquel bon nombre d’avis étaient partagés, me semble plus qu’étrange.

Et hélas rien comme récompense pour Hinterland et The Black Square , deux films formidables qui ont impressionné bon nombre de spectateurs, est injuste.

Mon top 5 de cette édition 2022 est le suivant :

1.(ex aequo) : Still Night et Mad Heidi

2.(ex aequo) You Lie You Die et The Killer

3. The Black Square

4. Hinterland

5. Studio 666

Ici se termine cette dernière gazette, merci à toutes et tous d’avoir été fidèles à La Gazette du Bifff, on se retrouve dans 7 mois environ du 11 au 23 avril pour la 41éme édition du Bifff, toujours au Heysel bien entendu.

Et d’ici là je vous souhaite plein de bons film à découvrir et beaucoup de frissons jubilatoires.

Jean-Pierre Vanderlinden

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.