Esperanzah 2022 – Rencontre avec Jean-Yves Laffineur pour la 20ième édition: « on est une lumière dans toutes les ombres qui existent dans notre société »


Après une année de repos forcé et suite à une édition très réduite, le festival très alternatif de l’abbaye de Floreffe est de retour pour une édition très particulières; celle des 20 ans d’existence du festival. Pour l’occasion, partons à la rencontre de la tête pensante et partageuse d’Esperanzah!, Jean-Yves Laffineur.

Bonjour Jean-Yves, avant de parler de cette édition anniversaire, nous aimerions avoir votre ressenti face à l’annulation de 2020 et vos sentiments par rapport à l’organisation de la formule très spéciale de l’édition 2021.

On ne va pas se mentir. Ce fut une période extrêmement difficile. Si la situation fut très claire en 2020, car on nous a dit en avril que nous devions annuler le festival, le contexte de 2021 était bien plus complexe. Les Codeco (comités de concertation des gouvernements belges analysant la situation et jugeant le bien-fondé de nouvelles mesures ou d’un relâchement de celles-ci) s’enchaînaient et les informations fluctuaient continuellement. La situation était très confuse. Nous avons seulement reçu le feu vert pour organiser la petite formule du festival, fin juin. En moins d’un mois et demi, nous avons alors mis sur pied une édition avec une jauge de 5000 personnes et nous étions dans l’obligation de demander le CST (Covid safe ticket, QR Code). Malgré le fait que la culture fut très mal considérée par les politiques et les experts, l’équipe d’Esperanzah! a su être très philosophe. Les oubliés de la crise que nous étions avons su rebondir et, au final, nous étions très heureux du résultat de cette petite formule.

Cette année, vous fêterez les 20 ans du festival floreffois. Que réservez-vous comme innovation et ou comme surprises à vos festivaliers ?

Le premier cadeau est bien évidemment l’extension d’un jour du festival. En commençant le jeudi, on espère rattraper le temps perdu pour fêter dignement cet événement de la liberté et du bonheur qu’est Esperanzah!. On souhaite sincèrement que cette vingtième édition soit à l’image des valeurs que nous avons la volonté de transmettre par ce festival. Une fête humaine, citoyenne, cohérente et alternative. Une expérience totale et unique qui tend à montrer qu’un avenir meilleur est possible.

La seconde surprise est la programmation. Nous nous sommes basés sur le Top20 des artistes réclamés par notre public pour constituer l’affiche de cette 20e édition. C’est ainsi que l’on va retrouver Asaf Avidan, Scylla et Chinese Man.

 

La grande nouveauté sera sûrement la jauge de 10.000 festivaliers par jour. Avant, nous acceptions 12.000 personnes chaque jour. Suite à la petite formule de 2021, nous avons opté pour cette légère réduction du nombre maximal de festivaliers journaliers car l’esprit très convivial où l’on prend le temps de vivre pleinement, sans faire la file et avec plus d’espace, nous a positivement marqués. La superficie du festival étant doublée par rapport à l’espace proposé lors de l’édition 2021, nous avons simplement doublé la jauge. On espère vraiment retrouver le même genre d’événement incroyable que celui qui fut vécu l’an dernier.

Il y a d’autres surprises prévues mais je ne peux évidemment pas vous en parler maintenant.

À côté des spécificités de cette édition anniversaire, les arts de rue, le cinéma, le village des possibles, les échoppes-restaurants, le camping et le village des enfants seront toujours les incontournables qui caractérisent Esperanzah!.

La programmation de cette 20e est très alléchante mais certains se demandent pourquoi vous n’avez pas reprogrammé les grands noms annoncés pour l’édition annulée de 2020. Beaucoup auraient aimé voir Catherine Ringer, Oxmo Puccino et Philippe Katerine lors de cet Esperanzah! 2022.

Reprendre contact avec ces têtes d’affiche fut l’une des premières choses que nous avons faite en préparant cette édition anniversaire. Malheureusement, ils ne tournent pas cette année. Philippe Katerine et Catherine Ringer ont eu quelques dates en 2021 mais il nous était impossible financièrement de pouvoir les accueillir au sein de la petite formule de l’an dernier.

Vous nous avez confié que la programmation de cette édition 2022 fut avant tout basée sur le Top20 des festivaliers floreffois. Malgré tout, vous devez très certainement avoir des coups de cœurs dans cette programmation. Quels sont vos immanquables pour ce 20e Esperanzah?

C’est une question très compliquée car on passe beaucoup de temps sur la programmation et tous les artistes que l’on reçoit sont de véritables coups de cœur. Que Chinese Man et que Gaël Faye aient fait d’Esperanzah! une priorité fait que mon cœur balance peut-être encore un peu plus pour eux.

Aussi, ça fait des années que l’on tente d’accueillir Rodrigo Y Gabriela. Leur première venue ici, à l’abbaye de Floreffe, me procure une sensation très spéciale aussi.

Esperanzah! est un festival très alternatif comme vous le signaliez en début d’interview. Les festivaliers y découvrent parfois des artistes qui percent après leur passage sur les scènes de l’abbaye floreffois. Quels sont les artistes en devenir à découvrir cette année à Esperanzah! ?

Le groupe sud-africain Phelimuncasi est très certainement l’Ovni dont la prestation me fait le plus espérer. Ce mélange de musique traditionnelle, de sons électroniques et de punk me semble très intéressant. Les inspirations qu’ils reprennent des mouvements anti-apartheid sont aussi à souligner.

Minyo Crusaders, un groupe japonais qui mélange des musiques du monde, des musiques traditionnelles asiatiques et de la cumbia, me paraît aussi être un collectif à voir impérativement.

Esperanzah! est un festival qui a souvent découvert et exporté des groupes et des artistes qui ont ensuite connu une renommée mondiale. C’est le cas de Shaka Ponk, Parov Stellar ou Xavier Rudd. Cette année, je crois que c’est l’artiste Israélienne Noga Erez qui a le plus de chance de voir sa carrière l’amener vers les sommets.

En 21 ans, vous avez dû vivre des expériences incroyables grâce à Esperanzah!. Quelle est l’histoire qui vous a le plus marqué ?

Il y en a beaucoup mais si je ne dois en choisir qu’une, c’est très certainement celle qui nous lie à Manu Chao. En 2002, le nom du festival me fut inspiré par son album Proxima Station Esperanzah!. On avait des connaissances communes à Barcelone et je voulais le rencontrer. En 2003, cela se produisit et Manu me dit « Un jour, je viendrai dans ton festival mais je ne te préviendrai qu’un mois avant ». Il faut comprendre que l’époque, dès qu’il était annoncé en concert, c’était une véritable folie. En 2007, un mois avant le festival, mon téléphone sonna et on me dit « Jean-Yves, Manu propose de venir cette année ». J’ai directement accepté et nous avons ajouté un quatrième jours pour cette venue exceptionnelle. En moins de 8 jours, nous avons vendu 8.000 tickets. Le jour du concert, ce fut une fête exceptionnelle. Après le concert, Manu resta toute la nuit pour faire la fête avec les bénévoles.

S’il n’y avait que 3 raisons de participer à cette édition 2022 d’Esperanzah!, lesquelles seraient-elles ?

La première est assez logique. C’est les 20 ans d’existence du festival. Alors, on vous propose tout simplement de venir faire la fête avec nous pour que cette édition reste gravée dans toutes les mémoires et qu’elle fasse date dans l’histoire du festival.

La seconde raison est en rapport direct avec l’essence même du festival. Esperanzah! est un événement très alternatif. C’est une expérience unique. On est une lumière dans toutes les ombres qui existent dans notre société. On veut rester un pôle d’espoir. Pour cela, on a besoin de vous pour prouver que le monde peut encore changer.

La dernière raison est le fait que l’on reste à l’abbaye. Nous venons de signer un nouvel accord qui garantit qu’Esperanzah! aura toujours lieu sur ce magnifique site de Floreffe pour les 5 prochaines années. C’était un défi car le festival engendre beaucoup de pression. Nous avons rencontré les associations et l’école qui occupent le site et nous nous sommes entendus sur une manière d’être qui permet au festival de continuer dans sa forme actuelle pour la demi décennie qui arrive.


Horaire & Informations complémentaires:  www.esperanzah.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.