Mister Mammoth de Kindt et Pendanx: colosse aux pieds d’argile, détective au coeur de la ville, stigmatisé par la vie

© Kindt/Pendanx

C’est une collaboration transatlantique de luxe que nous font découvrir les Éditions Futuropolis avec Mister Mammoth, fruit de l’imagination de Matt Kindt et Jean-Denis Pendanx. Deux imaginaires forts qui s’associent et s’appuient dans une enquête mystérieuse et puzzle.

© Kindt/Pendanx chez Futuropolis

Résumé de l’éditeur : Mr Mammoth est un détective hors du commun : géant à l’apparence monstrueuse, il refuse la violence. Brillant, il continue de vivre modestement, dans un bureau insalubre, et refuse même d’avoir une assistante. Quand un richissime client vient le voir pour enquêter sur un mystérieux maître chanteur qui le menace, alors qu’il prétend n’avoir rien à se reprocher, le détective décide de relever le défi. Et si derrière cette enquête se cachaient des secrets bien enfouis ? Si cette enquête semble simple, elle va devenir obsessionnelle pour Mr Mammoth car elle va réveiller des souvenirs douloureux de son enfance qui vont remonter à la surface.

L’heure est aux enquêteurs improbables, originaux, dans la forme et le fond. Alors que Julien Lambert a inventé Jacques Peuplier, géant qui parle aux objets pour résoudre les mystères de Villevermine, Matt Kindt et Jean-Denis Pendanx débarquent avec un investigateur solitaire encore plus colossal : il fait au bas mot deux fois la taille de ceux qui l’entourent. Il est grand, musclé mais pas invincible, si on se met à cinq sur lui, il passe un sale quart d’heure. D’où sa gueule patibulaire, cassée de partout, qui invite client comme suspects à être coopérants avec lui. Pourtant, il est du bon côté. Mister Mammoth, c’est un peu le saint patron des causes désespérées. Détective, il a un don pour résoudre, comme si c’était un jeu d’enfant, les affaires qu’on lui propose. Pourtant, il prend toujours celles qu’il doute de pouvoir éclairer.

Comme celle de William « Bill » Cardona qui vient de recevoir le courrier d’un maître chanteur alors qu’il se croyait au-dessus de tous soupçons, méga-friqué mais respectable. Même si celui qui pourrait être le cousin de la Chose et de The Goon sent bien que son client lui cache des choses. Mais tout se mêle à ce qui le tourmente: son passé, ce qu’il se passe dans son feuilleton à la télé (ou peut-être est-ce la réalité), sa correspondance, ce drôle de palais que comme Sisyphe ou le Facteur-Cheval il construit bloc après bloc… Des choses bien distinctes ou un puzzle?

© Kindt/Pendanx chez Futuropolis
© Kindt/Pendanx chez Futuropolis

Le mystère est encore bien épais à la fin de cette première partie de diptyque, dont l’enquête en cours se résout bien trop facilement que pour être honnête. En 45 planches (et un cahier bonus de recherches graphiques où les deux auteurs se répondent sur leur personnage et où Jean-Denis Pendanx, avant même l’arrivée de la couleur, ne laisse rien au hasard mais tout à la puissance de ses ambiances), la lecture est rapide et file, si ce n’est l’entretien initial avec le client plus bavard, et pourtant très riches d’aspérités, de sous-entendus et de non-dits.

© Kindt/Pendanx chez Futuropolis
© Kindt/Pendanx chez Futuropolis

Sur le volet graphique, impressionnant et très habité, Pendanx livre une partition à la hauteur de son héros. Si le dessinateur a souvent pris son pied le long des fleuves ou en pleine nature, il se retrouve comme un poisson dans l’eau dans cet univers urbain oscillant entre vintage et futurisme, pas totalement désespéré. Pour le reste, difficile de juger cette histoire qui reste en suspens et pourrait partir dans une tout autre direction au prochain volume (dont la couverture joue déjà le jeu des jumeaux). Difficile d’imaginer ce qui pourrait se passer, le 22 juin, mais difficile après ça de ne pas être au rendez-vous. Curieux et envoûtant, interrogateur aussi!

© Kindt/Pendanx chez Futuropolis

 

Série : Mister Mammoth

Tome : 1/2

Scénario : Matt Kindt

Dessin et couleurs : Jean-Denis Pendanx

Genre : Drame, Psychologique, Mystère, Polar

Éditeur : Futuropolis

Nbre de pages : 56

Prix : 13,90€

Date de sortie : le 02/03/2022

Extraits:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.