No(nosse)ël au château : Boule & Bill dans Royal Taquin mais aussi dans une intégrale formidable

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

Décor médiéval pour le nouvel album de Boule et Bill, le 42e du nom. Rassurons-nous, pas de virage science-fictionnel, le petit garçon et son cocker n’ont pas retrouvé une fantastique DeLorean (quoique, les éditions Dupuis ont publié le premier volet d’une belle intégrale) dans la décharge où Bill aime enterrer ses os… non! Par la magie de l’imagination, alimentée par une visite en famille d’un château et l’achat d’armures et épées plus vraies que nature, les deux « roux » ont trouvé un nouveau thème pour leurs jeux au jardin.

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

Résumé de l’éditeur : Oyez, Oyez, gentes dames et gentes damoiseaux ! Le seigneur Bill et ses fidèles sujets, Boule et Pouf, vous accueilleront dans leur château fort pour vivre des aventures extraordinaires. En vrai roi taquin, à la maison ou à l’occasion de visites de châteaux faites en famille, Bill fait le plein de farces et règne sur son petit monde, avec la gaité et la facétie qui le caractérisent.

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

On les a souvent vu jouer aux Indiens et aux cow-boys, et sans doute avaient-ils déjà fait des incursions dans le monde des chevaliers. Deux des décors qui fonctionnent bien quand on est gosse et qu’on ne songe qu’à s’aérer, se lancer dans de folles aventures avec la bande des amis, dont on déterminera qui sont les bons ou les méchants. Mais avec toujours la réconciliation à la fin du jeu.

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

Alors, voilà que Boule et Bill, après une visite estivale du château du Duc Enguerrand de La Villette, qui avait l’originalité d’anoblir ses chiens de leur donner suites et armures, se retrouvent avec plein d’histoires à raconter à Pouf, Caroline et compagnie. Et forcément de gags qui en découlent. Quand Bill se rêve roi fainéant (et tellement fatigué qu’au moment de dire au revoir à tout le monde, il fait un bisou à son pire ennemi, Caporal, le chat de la voisine) plutôt que chien de garde, notamment.

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

Si l’aspect médiéval nourrit pour un tiers ce nouveau recueil, celui-ci fait aussi la part belle à d’autres occupations plus actuelles (skate, trampoline, tennis à la télé ou sur les courts…) dans lesquelles chaque membre (et assimilés) de la famille Coupon-Dubois et les amis trouvent toujours leur place. Sans oublier les séquences attendues, comme le bain de Boule. Entre Idéfix, dont il dessine les nouvelles histoires avec les Irréductibles et quelques autres confrères) et la série créée par Roba, le coeur de Jean Bastide ne balance pas et c’est avec talent qu’il glisse ses traits dans ces univers fétiches des jeunes et moins jeunes bédéphiles. Le dessinateur trouve la bonne énergie pour animer ces turbulents et si mignons héros. Côté gags, le constat est nettement moins positif. L’univers décliné par cet album est traité avec délice mais pour atteindre le 46 planches, le duo semble avoir jeté son dévolu sur des idées de Christophe Cazenove faiblardes, poussives pour en faire des pages alors que des strips suffiraient.

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

Ça fait des os pour Bill, mais un peu désordre aussi. Même si le ton reste bon enfant et sympathique, hors du temps et incitant à prendre de bons bols d’air plutôt que de rester confiné devant la télé, dans l’ensemble, on a déjà lu beaucoup plus généreux en éclats de rire. Peut-être une association de plusieurs scénaristes autour du dessinateur (comme le faisait Verron) pourrait-elle relancer la machine autrement qu’avec ce demi-album, qualitativement parlant? Ça passe tout seul pour des nouveaux jeunes lecteurs mais pour les amoureux de longue date de ces personnages personnels et pourtant universels…

© Cazenove/Bastide chez Dargaud

D’un éditeur à l’autre (mais toujours dans la même méga-structure Média Participation), d’une époque à l’autre, Boule et Bill se revisitent aussi dans une intégrale nouvelle et enrichie chez Dupuis. En juin dernier, l’éditeur de Marcinelle publiait ainsi le premier volume de ce qui est un travail de fourmi assuré par Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault dans l’édition comme la documentation. Soit 68 pages de dossier croustillant convocant Yvan Delporte, Maurice Rosy (à qui Boule et Bill doivent pas mal) et Jean Roba lui-même pour épingler quelques souvenirs et trésors, des anecdotes prenant un peu plus leur sens avec le temps. Saviez-vous que Boule s’appelle en fait Philippe? Et que le papa a gagné sa 2CV dans une histoire publicitaire qu’avait précédemment réalisé Roba?

Pour porter ce nom d’intégrale, le cru n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il recense toutes les illustrations, bandeaux-titres et autres planches publicitaires parues entre le 24 décembre 1959 et le 5 septembre 1963. Même procédé pour les pages de gags puisque, sans oublier le fameux (mini-)récit des origines (Contre les mini-requins), ils sont agencés chronologiquement, ce qui revient à réunir les deux premiers albums et le… seizième (dans lequel étaient compilés des pages jamais publiées en album). On assiste là, dans la fraîcheur naïve et la générosité des premières histoires, à la naissance de deux inoubliables héros, même s’ils n’ont pas encore les traits et les rondeurs qui les assiéront dans la convergence des médias (bd, télé, ciné, etc.). Avec, en prime, de nombreuses citations pour rythmer les hauts de pages. Sacrés cadeau et bonheur.

Série : Boule et Bill (Facebook)

Tome : 42 – Royal Taquin

D’après les personnages créés par Jean Roba

Scénario : Christophe Cazenove

Dessin : Jean Bastide

Couleurs : Jean Bastide et Luc Perdriset

Genre : Humour, Gag, Famille

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 48

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 29/10/2021

Extraits :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série : Boule et Bill (Facebook)

Intégrale : 1 (1959-1963)

Scénario, dessin et couleurs : Roba

Genre : Humour, Gag, Famille

Éditeur : Dupuis

Nbre de pages : 264

Prix : 35€

Date de sortie : le 04/06/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.