Qu’ène affaire, comme on dit en Belgique, Kénavo, comme on dit chez eux : la Bretagne, ça vous gagne, entre sordides affaires et légendes secrètes

A-t-il fait plus beau, météorologiquement parlant, en Bretagne que chez nous, en Belgique, cet été ? Même si c’est kif-kif, portés par la pluie, nous serons quand même dépaysés, non ? Allez, filons dans le massif armoricain pour quelques jours de repos… tout relatifs. Avec une bonne pioche de deux albums jouant la carte de l’humour et de l’authenticité bretonne. Encore que.

© Monsieur Le Chien/Levêque/BenBK chez Fluide Glacial

La mort est dans le pré, l’enquête est dans le cliché

© James/De Thuin chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Un corps sans vie est découvert dans un pré au coeur du Finistère. L’autopsie révèle la présence d’hydrogène sulfuré dans les poumons, typique d’une intoxication due aux algues vertes. Comment peut-on mourir instantanément à cause des algues vertes si loin de la côte ? Une enquête compliquée s’annonce pour la commissaire Linguine et son adjoint Pichard face à l’hostilité de la mafia bretonne.

© James/De Thuin chez Delcourt

La mort est dans le pré… le titre est facile et James et David De Thuin ne sont pas les premiers à le faire. En 2012, un documentaire traitait des dangers des pesticides sur les agriculteurs et un téléfilm éponyme mais plutôt orienté sur la fiction dramatique doit bientôt être diffusé. Mais cela nous emmène loin des sentiers parodiques prisés par notre duo d’auteurs en compagnie de son inénarrable tandem : la commissaire Linguine et son adjoint Pichard. En effet, passé sous mes radars (je dois bien l’admettre), les deux enquêteurs avaient déjà pu éprouver leur méthode dans Meurtre à la compta. Toujours au même format, carré et souple, auquel fait souvent appel la déjantée collection Pataquès.

En compagnie du directeur de la collection, James himself, David De Thuin pique donc une pointe jusqu’à Plougueven, « là où se finit la terre »… et la vie d’un trentenaire joggeur, retrouvé raide dans la pâture d’un fermier local. « Gast! Crévindiou », s’égosille-t-il, pour prouver qu’il est bien du cru, face à cette macabre découverte. Heureusement, Pichard n’est pas là par hasard. Aurait-il senti l’oignon bigouden? Pas du tout, il est en vacances et bien embêté que sa réputation l’ait précédé. Et Linguine va rappliquer.

Plougueven, ce n’est pas loin de Paris (qui serait, apparemment, en termes de population, la troisième ville bretonne après Rennes et Brest !) mais le dépaysement est assuré. Les clichés aussi, n’allant pas simplifier l’enquête de terrain dans laquelle le duo de gras (plutôt que fins) limiers s’embourbent. Des champs à une fête de village en passant par une plage verte d’algues, les enquêteurs vont aller de surprise en surprise (la plus grande étant que Pichard est en fait à moitié breton, refoulé, puisqu’il s’appelle en réalité Pichoare’ch) et vont froisser plus d’un représentant de la galerie de personnages hauts en couleur (et en cirés jaunes). En effet, si la propriété du Mont-Saint-Michel peut déchirer Bretons et Normands, ce n’est que la face émergée de l’iceberg identitaire. Le malaise est bien plus profond. N’allez pas dire à un Finistérien qu’il est Bigouden ! Sans parler des Vendéens. Et ça, croyez-le, ça ne va pas faciliter l’infiltration.

© James/De Thuin chez Delcourt

Si l’album est un poil long, que nos humoristes du Neuvième Art veulent peut-être mettre un peu trop (c’est comme le boucher qui en vous servant de l’andouille de Guémené, lie le geste à la parole en vous demandant « y’en a un peu plus je vous le mets? »), c’est un véritable petit festival qu’ils offrent. Du polar noir à la couleur locale mais aussi dans le détournement des formules et des codes du genre dans la joie et la bonne humeur, les deux trublions nous font passer un bon moment tant leurs héros sont tout sauf discret mais hilarants. Qu’ène affaire, comme on dit en Belgique. Kénavo, comme on dit chez eux.

© James/De Thuin chez Delcourt

Bretonneries: Monsieur Le Chien et Vincent Levêque ont ouvert la boîte de Pandore’ch

© Monsieur Le Chien/Levêque

Résumé de l’éditeur : Des femmes splendides, des hommes puissants, des paysages somptueux: telle est la Bretagne. Mais à côté de ça, quelle bande de menteurs pathologiques, ces Bretons, ohlala. Un hoax douché à la fake news, voilà ce que sont les légendes locales ! ASSEZ ! Tiffany Villemin-Lopez, jeune journaliste, a décidé de débunker tous ces contes qui ont fait les beaux jours des paquets de biscuits ou des offices du tourisme. Malgré les risques, Tiffany ira jusqu’au bout : les gens DOIVENT savoir et ils savoiront.

© Monsieur Le Chien/Levêque/BenBK chez Fluide Glacial

Si l’enquête de Linguine et Pichard a été un tel fiasco, c’est parce que les deux limiers ne se sont pas assez renseignés sur là où ils mettaient les pieds avec leurs gros sabots. Et si Pichard a un vague sang breton dans les veines, le duo n’a pas épargné ses hôtes de clichés. Ah si seulement ils avaient pu avoir dans les mains la bible de Vincent Lévêque et Monsieur Le Chien (en père Castor) : Bretonneries, 10 contes et légendes authentiques de la vraie Bretagne. Tout y est, y compris l’ankou, des sirènes, la dame blanche, des bugul-noz, des Schtroumpfs et ce qu’il faut de magie et de châtiment pour révéler une Bretagne absurde et hilarante. Qui aime bien châtie bien.

© Monsieur Le Chien/Levêque/BenBK chez Fluide Glacial
© Monsieur Le Chien/Levêque/BenBK chez Fluide Glacial

Au fil de dix histoires courtes revisitant la Bretagne passée comme moderne, les deux auteurs s’en donnent à coeur joie, inventant leur propre mythologie et n’en faisant qu’à leur tête, pensante et délirante. dessinateur et « breton refoulé », Vincent Levêque a fait appel à l’inénarrable Monsieur Le Chien pour écrire ces contes à la morale douteuse et déjà bien imagé. De quoi permettre à Levêque de nous servir le Kouign-amann avec ce qu’il faut de sucre, de beurre, dégoulinant et sans limite. Dans le registre de la parodie assez sérieuse que pour tenir la route et ne jamais lasser, toujours surprendre, les deux auteurs se sont trouvés. Rendons grâce à Doué!

© Monsieur Le Chien/Levêque/BenBK chez Fluide Glacial

Série : « Une enquête de Linguine et Pichard »

Tome : (2 -) La mort est dans le pré

Scénario : James

Dessin et couleurs : David De Thuin

Genre : Enquête, Humour

Éditeur : Delcourt

Collection : Pataquès

Nbre de pages : 104

Prix : 9,95€

Date de sortie : le 26/05/2021

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Titre : Bretonneries

Sous-titre : 10 contes et légendes authentiques de la vraie Bretagne

Recueil d’histoires courtes

Scénario : Monsieur Le Chien

Dessin : Vincent Levêque

Couleurs : Ben BK

Genre : Contes, Fantastique, Humour

Éditeur : Fluide Glacial

Nbre de pages : 48

Prix : 10,95€

Date de sortie : le 02/06/2021

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.