En concert intimiste à Genval, Manon Hansay a embarqué le public dans un voyage sensuel et ensorcelant porté par sa voix exceptionnelle

Manon Hanseeuw est comédienne et se produit régulièrement sur les planches de la plupart des théâtres de Belgique. Mais la jeune femme qui a plusieurs cordes à son arc, est aussi autrice, compositrice et interprète de ses chansons qu’elle s’est enfin décidée à partager avec le public sous le nom d’artiste de Manon Hansay.

À lire aussi | Manon Hansay, une voix d’or belle et envoûtante qui vous touche en plein coeur !

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

En effet son premier EP de cinq titres intitulé « See You Again In A Dream » sortira dans les bacs en octobre prochain. Et comme chez Branchés Culture on a de la suite dans les idées, il était opportun d’aller me rendre compte de ce que la chanteuse propose lors de ses prestations en public dès que l’occasion se présenterait.

Je prends donc ce vendredi soir-là la direction de Genval où Manon se produit en ouverture de certains évènements programmés dans le cadre du festival « Il est temps d’en rire » qui met en scène des pièces de théâtres ou des spectacles humoristiques dans un cadre verdoyant et aéré à deux pas du lac.

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

Ici chacun prend place dans des transats confortables disposés sur la pelouse de part et d’autre de sympathiques petites tables ,qui permettent aux spectateurs d’y déposer leurs boissons durant le spectacle.

Aujourd’hui c’est une soirée consacrée à l’humour noir qui est au programme, mais ça c’est pour plus tard, car pour le moment celle qui capte notre attention c’est Manon Hansay qui monte sur scène accompagnée par son guitariste Jérome Van den Bril.

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

Dès le premier titre on perçoit tout le potentiel de la voix exceptionnelle de Manon qui, bien que légèrement en retenue dans ce morceau d’ouverture, impressionne tout de suite par sa coloration vocale. On est ici face à un répertoire où se croisent avec bonheur diverses influences folk, jazzy et pop.

Pas simple de se faire écouter par un public qui s’installe sur la plaine, et qui ne respecte pas toujours la qualité d’écoute que l’on doit à un artiste pour qui c’est souvent le plus beau remerciement, au même titre que les applaudissements. Mais Manon ne se démonte pas, et petit à petit elle met dans sa poche le public présent avec son single « Sweet Company » dont la mélodie et le groove sont irrésistibles.

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

Pendant une heure environ, Manon Hansay nous propose un voyage sensuel et ensorcelant où se succèdent des titres comme « For You to like me », « Impeccable », le superbe « Who are you » ou  » See you again in a dream  » pour n’en citer que quelques uns.

En fin de set nous aurons droit à la reprise de « True Colours » de Cindy Lauper dans une version épurée près de l’os, particulièrement réussie.

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

En résumé, nous avons eu droit à une prestation très convaincante dans une formule voix-guitare parfois un peu restrictive pour toute la durée d’un set que personnellement je verrais bien agrémenté de quelques titres en solo au piano comme Manon l’avait proposé le matin même à la radio sur Vivacité en reprenant en direct et avec une grande émotion le somptueux « Lonestar » de Norah Jones.

(c) Jean-Pierre Vanderlinden

Avec la sortie annoncée de ce premier EP, et des concerts plus que prometteurs, Manon Hansay a définitivement posé les premiers jalons d’une future carrière qu’on lui souhaite la meilleure qui soit.

Car avec une voix d’or comme la sienne, le temps et l’expérience ne peuvent que jouer en sa faveur.

Jean-Pierre Vanderlinden

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.