Focus Belgian Selection BIFFF Online 2021

Le BIFFF c’est un festival international, oui, mais il y a aussi du belge, et ça fait plaisir de le souligner, avec 3 longs et 9 courts qu’on vous propose de découvrir !

The Shift, de Alessandro Tonda. Au programme : un attentat, un huis-clos et une tension constante ! Notre avis ici !

Hotel Poseidon, de Stef Lernous. Au programme : du surréalisme glauque, des démons intérieurs et des créatures lubriques !

L’odyssée sanglante du lapin rose, d’Arno Pluquet. Au programme : odyssée vengeresse, critique de la société individualiste et démon rose à grandes oreilles !

Et dans la section court-métrage, quelques pépites à découvrir :

CDD : Corpus Crisis, de M. Tikal : Deux étudiants n’ayant pas trouvé de jobs d’été sont prêts à tout pour travailler. Ils s’engagent alors auprès d’un parrain du crime comme “nettoyeurs”, mais rien ne se passera comme prévu ! À retrouver dans Eat my shorts n°4 !

Pour tous les autres, vous les retrouverez dans la Belgian Short Films Competition !

Migrations, de Jerome Peters : une famille de fermiers rencontre un étranger avec un message de paix. Le problème est qu’ils n’aiment pas les visiteurs.

Lips, de Nicole Tegelaar : Quand Lily se réveille dans une clinique cosmétique avec les lèvres de quelqu’un d’autre sur son visage, elle est déterminée à découvrir ce qu’il lui est arrivé Un voyage coloré et stylisé avec un rouge à lèvres mortel.

Old Born, de Jordan De Deken : Dawa est une fille née dans une société apathique de créatures sans visage. Elle s’aventure hors de son village pour découvrir les limites de son monde.

The Scent of a Forest, de Servaes Dewispelaere : deux amants tentent de préserver leur relation dans un monde dystopique où les individus vendent leurs âmes pour échapper à la réalité.

Sprötch, de Xavier Seron : Tom a oublié d’emmener son fils Sam à son cours de guitare. Vite, il démarre la voiture, fait marche arrière. SPRÖTCH…

Triskelion, de Jessica Raes : Une fable celtique en animation en volume : alors que le chef de clan meurt sous la flèche d’un clan ennemi, il confie à sa fille la mission de faire la paix avec cette tribu.

Zealandia, de Bruno du Bois : En 2032, Zealandia est le seul pays au monde sans virus dont le coût pour la population est élevé. Est-ce que le sac porté par une femme sans peur entrant dans le pays pourrait causer la chute d’un état oppressif ?

Et enfin, last but not least, le gagnant du Belgian Short Film Competition Grand Prize, du prix La Trois RTBF, du prix Be tv et du prix Jury Jeunesse, rien que ça !

T’es morte Hélène, de Michiel Blanchart : Elle était l’amour de sa vie, il sera l’amour de sa mort.Ce court-métrage vient de remporter plusieurs prix au BIFFF, dont le prestigieux Grand Prix de la Compétition court métrage belge! Cette romance fantomatique interpelle sur les rapports amoureux, l’intemporalité des sentiments avec beaucoup d’humour et de justesse. Pas facile de larguer un fantôme qui a décidé de rester avec nous pour l’éternité…

 

Le site du BIFFF

La plateforme online

La Page Facebook du BIFFF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.