Effet miroir : ne pas rencontrer ce féroce motard est sans doute la seule bonne raison de ne pas aller courir à plus d’un km de chez soi

Terriblement inspiré et prolifique, Makyo prend de plus en plus le pas de sortir de sa zone de confort et d’oser des paris risqués. Aux côtés de Laval NG, l’Effet Miroir est de cette trempe, affrontant le danger de se répéter dans une forêt dont il semble impossible de sortir si ce n’est les pieds devant. Lors de vos promenades dans les bois en solitaire, vous n’entendrez jamais plus pareil les pétarades d’une moto au loin. Et si elle se rapproche, courez vous planquer !

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

Résumé de l’éditeur : Louis Ferrant dirige l’usine familiale. Aujourd’hui, ce sont ses problèmes de couple qui l’obsèdent. Autant que ce rêve angoissant et récurrent… Le soir venu, il va faire son footing quotidien. Il ne sait pas encore que son cauchemar va le surprendre en pleine réalité. L’épreuve s’annonce pour lui aussi terrible qu’injuste. Et pourtant, elle pourrait s’avérer riche d’enseignements…

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

Louis a tout pour réussir. D’ailleurs, il a réussi. Mais l’importance n’est pas d’atteindre le sommet, mais d’y rester. Le concept de tour d’ivoire est éclairant, sans doute faut-il être insensible, insubmersible pour éviter tout risque de chute. Louis, son avenir est plombé, il vacille. Oh, l’entreprise familiale tient bon mais son couple se fracasse et ses nuits sont loin d’être reposantes, hantées d’un cauchemar obsédant qui le réveille toujours en sursaut. Plus vrai que nature. Et si c’était vrai. Si cet alter-ego de la nuit, inconscient, révélait quelque chose de sa propre vie, que le pire est à venir ?

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

Toujours est-il que c’est lors d’un jogging que Louis va réellement vivre un cauchemar. Le retour à la nature, les foulées franches, ne s’est pas passé comme escompté. Le retour à la sauvagerie a pris le dessus et un motard fou à n’en pas lâcher sa proie se lance à la poursuite du patron en vêtements de sport. Un rodéo, semé d’embûches et de buches dans ce territoire propice au mano a mano inégal.

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

Car l’ennemi semble tout savoir et deviner de Louis, le cerner dans ses moindres réflexes de survie alors que notre homme d’affaires lâché dans la nature ne sait rien de son adversaire. Il peut juste compter sur ses jambes en espérant qu’elles tiennent. Repousser l’échéance, car le motard ne tombera pas en panne, ni d’essence ni de férocité.

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

C’est ainsi que sur plus de septante planches sur les 86 que compte ce thriller haletant, Laval NG s’émancipe de l’univers de science-fiction qu’on lui a connu déjà en compagnie de Makyo ou de Philippe Pelaez pour s’enfoncer dans cette belle forêt qui cache bien son jeu cynique et ultime. Oh un OVNI, quand même. Mine de rien, quel exploit exigé du dessinateur pour explorer ce milieu naturel et silencieux, faire voler les feuilles mortes, durant plus de septante planches. Il ne faut pas avoir peur de la redondance et en sortir pour qu’à son tour le lecteur ne se lasse pas. Ça semblait impossible, Laval NG y arrive avec dextérité et puissance pendant que les deux hommes s’affrontent. Sont-il encore des hommes, d’ailleurs ? Ou des animaux.

© Makyo/Laval NG chez Delcourt

Si le titre de cet album lève peut-être un peu trop vite le voile sur ce qui nous attend, Makyo brille à nous surprendre malgré tout et jusqu’au bout dans cet album infernal et fort bien troussé. Impressionnant et dantesque.

Titre : Effet Miroir

Récit complet

Scénario : Makyo

Dessin et couleurs : Laval NG

Genre : Drame psychologique, Thriller

Éditeur : Delcourt

Nbre de pages : 88

Prix : 18,95€

Date de sortie : le 26/08/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.