Du roman noir qui fait penser aux films d’action des années 80 : Ma vie sera pire que la tienne

Williams Exbrayat propose un ovni. Les qualificatifs qui me traversent l’esprit pour le décrire sont totalement pluriels et insuffisants : violent, humoristique, noir, surréaliste, grossier et parfois « Tarantinesque » ! Si vous avez lu Le livre sans nom, vous devez comprendre l’ambiance. C’est un peu ça mais nettement mieux écrit… Parce que Le livre sans nom, je ne l’avais pas apprécié ni terminé. Mais avec Ma vie sera pire que la tienne, je suis restée accrochée du début à la fin. Quelque chose, de difficilement compréhensible car ce type de roman n’est pas ma came généralement, m’a scotchée et j’ai enfilé les pages sur moins de 8 heures. Aucune longueur, aucun ennui. Un chapitre appelle l’autre, un rebondissement vous entraîne directement 50 pages plus loin. La tension ne s’arrête jamais, les morts pleuvent et l’avenir des protagonistes vous questionne. C’est ce qu’on appelle un vrai page-turner.

« Quel est le point commun entre un looser amoureux, un bouledogue alcoolique nommé Disco Boy et une jolie hôtesse de casino ? Une sévère propension à être là au mauvais endroit, au mauvais moment. ces trois-là n’étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour évoluer en milieu hostile : des trafiquants de drogues, des braqueurs, des flics retors et une bête sauvage qui hante la campagne. Tuer ou se faire tuer, telle est désormais leur seule alternative. »

Bouledogue Français : Caractéristiques liées à la race | Blog Wouf Wouf

Que dire ? C’est compliqué de parler d’un tel roman ! Il est rare que je ne puisse vous dire si j’ai aimé ou pas. Si je le recommanderais ou pas… C’est tellement « à part » et éloigné de mes thrillers bien gores que je ne sais pas par où commencer !

Les personnages n’ont rien d’attirants au départ et pourtant sont ultra-attachants. On les découvre, ils se complexifient. Le fils de Luigi (dont on ne connaîtra jamais le prénom), Mycose et Paulo, Sahora, Leila, etc. Ce sont tous des « perdus » de la vie. Mais ils se dévoilent et nous surprennent. Et puis je me suis attachée particulièrement à Disco Boy, le chien alcoolique et en manque d’amour.

Des photographes entrent dans une maison abandonnée et découvrent que c'est une capsule historique | Epoch Times

Et l’essentiel de l’intrigue se déroule en Ardèche, sur quelques km². Entre deux maisons laissées vides par leurs propriétaires, une forêt et des campagnes guère accueillantes.

Ce livre, c’est un vrai condensé des films d’action de ces 30 dernières années. Il n’y a pas de Stallone ou de Schwarzzie mais il y a un climat. Puis, surtout, des références à peine cachées. Prenons par exemple nos présidents braqueurs, ils me font furieusement penser à Point Break et Patrick Swayze. Et la drogue ingurgitée par notre « anti-héros », ce Captagon amélioré, il est comme un écho à la drogue ingurgitée par Lucy dans le film du même nom. D’autres clins d’œil réveillent dans le lecteur comme une sensation d’être en pays connu. Et c’est sans doute cette culture commune qui fait que la lecture prend.

Des paumés qui rencontrent d’autres paumés, des pétarades, des coups de feu tellement nombreux qu’on imagine les douilles tombées sur le sol. Mais aussi, il faut le reconnaître, des situations invraisemblables qui s’accumulent. Un exemple, la bande de 3 bras-cassés qui décide de cambrioler une maison. La maison n’est pas vide, elle est le siège d’un labo clandestin de fabrication de drogue. Et les producteurs sont sur place, au complet et armés. Les bras-cassés s’enfuient mais la voiture tombe en panne…

Copyright Miramax Films

Soit on adhère, soit on décroche tout de suite. Moi, j’ai été biberonnée à ce type de récit. Et même si c’est totalement impossible, même si l’histoire confine parfois à l’absurde, même si la violence et les retournements de situation sont gros comme des camions, j’ai accroché. Je l’ai dévoré. Et au final, je ne sais toujours pas si je le conseillerais…

De plus, l’ouvrage est édité par IFS après une auto-édition de l’auteur sortie en 2018 et ayant remporté un vif succès via la toile. La chose est rare pour être soulignée et témoigne de la qualité de l’écriture.

Alors lisez-le et faites vous votre propre idée. Parce que c’est ce qui compte au final. Et si vous aimez Tarantino, vous adorerez ce bouquin !

Ma vie sera pire que la tienne - World of Nature

Auteur : Williams Exbrayat

Titre : Ma vie sera pire que la tienne

Edition : IFS- Phénix noir

Sorti prévue le 9 novembre 2020

344 pages

Prix : 14 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.