Purple Heart exporte le mystère de la chambre jaune : Warnauts et Raives enquêtent sur un faux suicide mais un vrai meurtre à Hawaï

« Tu possèdes une paire de tongs et des bermudas ? » Du New York enneigé à Aloha Bay, il y a un monde de différence de climats. Ni une ni deux, Joshua Flannagan, dont nous avions fait la connaissance dans un premier album très prometteur et accrocheur, doit prendre l’avion. Et tant pis pour son énième rendez-vous manqué (celui de trop?) avec sa chérie, le boulot avant tout. Et quel boulot. Non loin de la plage, c’est un sacré panier de crabes que notre détective (enfin surtout celui des inséparables Warnauts et Raives, mais si je dis nous c’est qu’il est déjà adopté) va devoir détricoter. Sans compter le titre lourd de sens sous lequel il vit sa deuxième aventure.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

Résumé de l’éditeur : Hawaï, 1952. L’héritier d’une riche famille new-yorkaise traverse la vitre d’un hôtel de luxe et fait une chute mortelle. Dans sa chambre, fermée de l’intérieur, on découvre le cadavre d’une femme assassinée. Pour la police, il s’agit d’un meurtre suivi d’un suicide. Mais pour les parents du jeune homme, c’est inconcevable. Ils veulent une nouvelle enquête. Quelques jours plus tard, le détective Joshua Flannagan débarque à Hawaï.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

Rouletabille fait des émules, sous d’autres latitudes. Mais aussi une Nuit en enfer et pourquoi pas l’esthétique de James Bond. La couverture de ce second tome est incroyable et n’est pas sans évoquer le film et la danse en transe de Salma Hayek dans le film culte de Robert Rodriguez avec Quentin Tarantino et George Clooney. Encré dans la couleur du sang, ici, Joshua Flannagan a des airs de Brad Pitt, c’est pas plus mal. Et il vient d’atterrir (de manière beaucoup plus douce, cela dit, que l’homme par qui tout commence et qui vient de perdre la vie du haut du douzième étage) dans un monde inconnu, où il faut se méfier de tous tout en leur faisant confiance pour arriver au bout de l’enquête qu’on lui a confié.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

Dans le mandat qu’on a donné à Joshua, son chef et la famille de la victime, aisée, entendent que le détective fasse la lumière sur cette sinistre histoire par tous les moyens. Sauf que dans l’hôtel, rien n’est simple, Joshua est pisté, fliqué… le moindre mal par rapport à ce que ceux qui maquillent cette scène de ménage mortelle pourraient lui fait s’il n’obéit pas. Heureusement, Joshua a du charisme et sait se repérer, trouver des alliés providentiels même si toujours soupçonnables, pour approcher la vérité.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

S’accordant le luxe de l’une ou l’autre soirée sur le sable (avec les bourre-pifs qui vont avec, à l’abri des regards indiscrets) mais aussi d’un moment de surf sur les vagues d’un bleu impeccable, Warnauts et Raives renforcent un peu plus l’intérêt de cette série. Sous d’autres horizons dépaysants, ils prennent le temps sans perdre de vue leur but et les embûches. Le duo se pare toujours aussi bien de planches contemplatives (même dans l’action) qu’aucun phylactère ne vient encombrer, tout juste quelques lignes de textes dans les interstices. Qu’est-ce que c’est convaincant.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

Évadés de la ville, les auteurs profitent très vite de l’incroyable jeu de décors que permet Hawaï, de la superficialité du bord de mer à la brutalité à l’orée de la jungle. L’histoire, elle, partant du déjà-vu et servie par quelques personnages du cinéma de papa, se fait intelligente et originale, exigeant que le héros se mouille (et pas que d’eau, le sang doit couler) et tire à vue, quitte à être rattrapé par le mysticisme (celui déjà à l’oeuvre sur la couverture) et la réalité de son passé de GI, déjà évoqué dans le premier tome. Aloha, allez-y.

© Warnauts/Raives chez Le Lombard

 

Titre: Purple Heart

Tome: 2 – Projet Bluebird

Scénario: Warnauts

Dessin: Warnauts et Raives

Couleurs: Raives

Genre: Polar, Thriller

Éditeur: Le Lombard

Collection: Signé

Nbre de pages: 56

Prix: 14,45€

Date de sortie: le 21/08/2020

Extraits:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.