Disparitions inexpliquées: L’instant d’après, Zidrou et Éric Maltaite criaient Aline, pour qu’elle revienne

La vie est une question de survie. Malgré tout ce qu’on prévoit, ce qu’on projette, qui peut dire ce que sera L’Instant d’Après. La mort peut vous faucher, comme ça, inopinément. Ou la disparition. Associé à Éric Maltaite, une première!, Zidrou lui change les idées avec un concept choc (en attendant, on l’espère, le retour de celui avec une majuscule), expérimental et assez jouissif.

Résumé de l’éditeur : Blandine Lefranc a des airs de Natacha : la silhouette d’une jolie hôtesse de l’air qui serait venue s’échouer comme strip-teaseuse dans un bar louche des States. Un client arrive. Mais alors que la belle s’effeuille et se déhanche sur l’air de The Stripper, elle sait à l’instant même qu’il est arrivé quelque chose de grave à sa sœur jumelle Aline, restée en France. Les deux sœurs ne se voient pourtant plus. Aline est celle qui a réussi, la préférée de ses parents, une harpiste à succès. Elle a disparu. En route dans la voiture avec son époux, l’instant d’après elle n’y était plus. Reste le mari, évidemment, que tout accuse.

© Zidrou/Maltaite

Les disparitions inexpliquées, ça fout le cafard mais ça fascine aussi, dans la manière où ça pose un sérieux problème aux experts du tangible et ça colle parfois des innocents au trou. Comme cet homme qui circulait dans son beau bolide sur une route de France, aux côtés d’Aline. Là, à la place du mort, elle allait s’allumer une clope quand elle a disparu, même pas en fumée. Et Philippe de crier après elle pour qu’elle revienne de ce mystère bien plus réduit qu’une chambre jaune.

© Zidrou/Maltaite chez Dupuis

La capote est restée bien arrimée à la carcasse de l’auto (partie en tonneaux sous l’effet de surprise) et la portière est restée fermée. Pourtant Philippe est le suspect numéro un et seul témoin. À l’hôpital tout cassé, il ne perd rien pour attendre, il passera bien plus qu’un sale quart d’heure judiciaire à sa sortie. D’autant que ses beaux-parents et la soeur jumelle de la victime ne l’ont jamais porté dans leur coeur.

Recherche de couverture © Maltaite

Des intrigues comme ça, on en a souvent vues, au cinéma ou ailleurs, et en fait souvent dans les gros titres un peu putassiers de journaux, tournant autour de cette question : le mari indigne a-t-il ou pas tué son épouse ? Et où est le corps ?

© Zidrou/Maltaite chez Dupuis

Ici, très vite, en intégrant le lecteur, dont les yeux ont tout filmé de la fine pellicule composée par ce virtuose qu’est Maltaite, dans la confidence, Zidrou fait vite fi des considérations policières banales (le salut viendra bien pour quelqu’un mais pas pour Philippe). L’intérêt est ailleurs. Dans un laboratoire vintage, à ciel ouvert et ayant ses quartiers aux quatre coins du globe (y compris celui que survole Martin Milan, retrouvé lui!, dans un petit avion publicitaire), dans lequel les différents personnages mis face à l’étrange se retrouvent. Et, en particulier celui de Blandine « dite Bonbon ». La soeur d’Alice compte bien aller jusqu’au bout du suspense. Nous, avec, pour potasser les mystères étalés sur des décennies.

© Zidrou/Maltaite

Paradoxalement, Zidrou et Éric Maltaite ont trouvé là un concept qui, à peu de chose près, ne pouvait être que BD, dans la rythmique et la dynamique impeccable. Une case j’te vois, une case j’te vois plus. C’est réellement par la magie du papier et du crayon que cet album surréaliste, cette enquête par l’absurde existe. Côté couleurs et séquences, c’est un grand régal que propose Éric Maltaite, c’est musical et parfois silencieux, pop et chaud malgré la froideur ambiante et des jeux de regards glaçants, . Jusqu’au final qui laisse tout en suspens. Damned, il va falloir relire ça pour en savoir plus.

Recherche de couverture © Maltaite

Une fois n’est pas coutume, voilà une chanson du regretté Hervé Cristiani que cet album m’a remis en tête.

Pour être tout à fait complet, soulignons qu’Éric Maltaite expose virtuellement à la galerie PerspectivesArt9.

Titre : L’instant d’après

Récit complet

Scénario : Zidrou

Dessin et couleurs : Éric Maltaite

Genre : Drame, Enquête

Éditeur : Dupuis

Nbre de pages : 56

Prix : 14,50€

Date de sortie : le 13/03/2020

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.