Mon remède anti-confinement, Tamara McKinley pour seul horizon

Pour lutter contre l’actualité, pour garder l’esprit heureux, pour ne pas m’enliser dans les perspectives moroses qui défilent sur les chaînes d’info en continu mais surtout pour retrouver le plaisir de lire, l’envie de lire tout simplement, j’ai sorti l’artillerie lourde : Les fleurs du repentir de Tamara McKinley. Les grands espaces, l’outback australien pour vous évader, des femmes de caractères, des femmes fortes qui traversent les épreuves et nous réconfortent aussi. Et puis l’on tremble pour Joe, on pleure avec Ellie. Magnifique.

En ces temps de pandémie et de confinement, l’envie sera grande de se procurer de bonnes lectures. Épanchez la seulement ! Mais privilégiez les commandes en ligne auprès de vos libraires habituels plutôt que d’un célèbre géant du web. Vous pouvez vous rendre sur ce site, par exemple => www.lalibrairie.com.

« Cela fait cinq ans que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine australien où elle a grandi pour entreprendre ne carrière de vétérinaire à Sydney. Lorsqu’elle accepte l’invitation de sa grande-tante Aurelia à une réunion de famille, elle est ramenée à son passé – elle qui était partie après une violente dispute avec les siens… En renouant avec ses jeunes années, les rancœurs surgissent – autant de secrets prêts à faire surface …

Comme a son habitude, Tamara McKinley se sert des paysages grandioses de l’Australie sauvage pour raconter le destin de femmes luttant pour gagner leur indépendance. »

C’est par la route que débute ce roman. Celle qui conduit Claire au domaine de Warratah. Cinq jours pour laisser Sydney derrière elle, cinq jours de chaleur, de paysages qui se métamorphosent, cinq jours de solitude. Et le lecteur s’évade avec elle, prend le large. C’est la force du récit. Il nous plonge immédiatement après le prologue dans cet outback que j’affectionne tant.

C’est comme si par cette route que Claire emprunte, Tamara McKinley nous traçait la voie le chemin le plus rapide pour l’évasion… Et ça fonctionne très bien !

Les fleurs du repentir, comme beaucoup de livres de l’auteure, nous propose une histoire de femmes, sur plusieurs générations. Avec des secrets de famille qu’il est temps de révéler mais qui vont bouleverser à jamais l’existence de nos héroïnes. L’histoire se déroule sur deux époques, celle de l’adolescence d’Ellie, la mère de Claire, et puis 30 ans plus tard.

C’est aussi et surtout l’histoire d’amour entre Ellie et Joe. Une magnifique histoire comme seuls les livres peuvent vous en présenter. Des sentiments purs, des amoureux un peu gauches que les événements vont révéler l’un à l’autre… Un idéalisme qui renforce la force de l’amour et la séparation qui conduit à l’attente.

Bref, un vrai roman « à l’eau de rose » comme m’a récemment dit une amie. Oui, c’est vrai. Le cœur se gonfle d’espoir, de larmes, de joies. J’ai jeté ce livre page 362. De colère, d’incrédulité, de tristesse. Puis le lendemain, je m’y suis replongée et j’avais envie de hurler mon bonheur page 460. J’avais envie de sortir sur mon balcon (dans mon jardin ou d’ouvrir la fenêtre) et de crier à tout le quartier que … Mais je dois me retenir pour que vous aussi vous puissiez vous réjouir!

Un très joli moment offert par Tamara McKinley qui réussit, une fois de plus, à me plonger de son histoire et regretter de la quitter. Ellie, Claire, Joe, Aurelia et Matt resteront avec moi encore un moment. Et surtout Kelly, le cacatoès à huppe jaune, hérité d’un marin, qui jure autant que le célèbre Capitaine Haddock.

Splendide, magnifique, parfait pour combler les envies d’évasion.

Auteure : Tamara McKinley

Titre : Les fleurs du repentir

Editions : L’archipel (Archipoche)

Sorti en mai 2017 (2018)

Nbre de pafes : 465 pages

Prix : 9,55 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.