Voyage au centre de la terre et au coeur des chutes du Niagara: une aventure formidable de Jules Verne

Il y a des héros qui s’amusent à revenir et des auteurs qui ne sont pas en reste. D’un côté du miroir à l’autre, Carlos Puerta en sait quelque chose. Alors qu’il mélange héros emblématiques (Zaroff, le Professeur Moreau) et des personnes ayant réellement existé (Mary Shelley) dans sa nouvelle aventure; auparavant, c’est à Jules Verne qu’il s’était attaqué en compagnie d’Esther Gil. L’emmenant dans un nouveau voyage extraordinaire.

Résumé de l’éditeur : Alors qu’il n’est encore qu’un enfant rêveur, Jules Verne assiste à un étrange échange. Un homme acquiert un mystérieux objet : un astrolabe… 28 ans plus tard, il embarque pour les Amériques afin d’y trouver l’inspiration. Mais à bord, Jules découvre qu’un savant nommé Orpheus serait lié à ce qu’il a vu dans son enfance. Il décide de le suivre à travers le grand Nord. Que manigance cet homme ? Et à quoi peut bien lui servir l’astrolabe ? Jules devra braver mille dangers pour le découvrir.

© Gil/Puerta

Cette intégrale de ce diptyque, c’est un peu le choc des mondes. Celui du rêve qui commence quand on est enfant sur le quai d’un port et celui du fracas de la réalité qui a transformé le rêve en une course au profit, celui de la mort et celui de l’immortalité, celui des profondeur maritimes et celui des entrailles de la terre, celui de la fiction et celui que la réalité rejoint. Entre l’imagination et le réel qui va toujours plus loin. Ce qui n’empêche pas certains d’être visionnaires. Comme De Vinci ou Verne.

© Gil/Puerta chez Ankama

Ce second devient ainsi le héros de sa propre histoire, tirée d’un fait réel de sa biographie (une traversée de l’Atlantique Nord vers le Nouveau Monde) celle qu’il écrit en la vivant, laissant en plan des éditeurs qui s’impatiente. Une fois n’est pas coutume, les libraires attendront. C’est en compagnie de son frère que Jules Verne s’en va voguer vers de nouveaux décors, découvrir la puissance des flots, l’élan des bisons, la colère indienne ou encore le spectacle des Chutes du Niagara. À l’inverse de Sherlock Holmes, bien moins loin, ce n’est pas en leur sommet que le duel se jouera mais en-dessous, via un passage secret. Le bruit de l’eau cachant un mystère inavouable et menaçant.

© Gil/Puerta chez Ankama

Grande aventure gardant les pieds sur terre, dans une société en pleine évolution, Jules Verne et l’Astrolabe d’Uranie n’est pas une histoire passe-partout dont le héros pourrait être interchangeable avec un autre écrivain ou une autre créature de la pensée. Non, le déroulé de cette histoire, son aspiration, est profondément liée et respectueuse de l’esprit Jules Verne, de son humanisme, de sa volonté de faire avancer la recherche tout en mesurant ses dangers.

© Gil/Puerta chez Ankama

De son côté, dans des décors changeants et majestueux, Carlos Puerta use de toute la magie de son trait et de ses couleurs dans un dessin réaliste (quitte à utiliser des acteurs, comme Elli Wallach) et détaillé, soignant les ambiances, mais se montrant à l’aise dans la fantaisie et la magie, ainsi que dans la noirceur du genre humain. Dans cet album, il y a plusieurs aventures en une mais une cohérence incroyable. Un fabuleux hommage à la beauté intemporelle.

© Gil/Puerta chez Ankama

Série: Jules Verne et l’astrolabe d’Uranie

Intégrale

Scénario: Esther Gil

Dessin et couleurs : Carlos Puerta

Genre: Aventure, Biographie fantasmée, Historique

Éditeur: Ankama

Nbre de pages: 104

Prix: 19,90€

Date de sortie: le 25/10/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.