Depuis les années nonante les sociétés militaires privées n’ont cessé de croître: plongeons ensemble dans les « OP » clandestines de Cash Cowboys

CIA, SAS, FBI, Mossad, FSB: les ex de ces agences sont la meilleure chair à canon que l’on puisse recruter. Pour ces chiens de guerre se nourrissant de dollars et d’adrénaline, le no man’s land des milices privées fourni plus que leur soûl.

À lire aussi | Ali, un uppercut « ciné-comics » – Itw de Sybille Titeux de la Croix et Amazing Améziane

Résumé: Dans le monde très fermé des forces spéciales, les SAS jouissent d’une réputation sans égale. Poussés à la retraite à 45 ans, certains passent du mauvais côté de la loi, d’autres se reconvertissent dans la sécurité privée. Sam Hicks, est de ceux-là. Ex-SAS à la retraite, il est recruté par Darkwater afin d’assurer la protection d’une usine à la frontière mexicaine. Mais l’usine a été construite sur les vestiges d’un tunnel secret qui reliait les États-Unis au Mexique, et les Zetas des environs entendent bien le remettre en service…

Enrôlé dans une entreprise militaire indépendante et florissante, un ancien SAS rejoint l’équipe assurant la protection d’une usine au Mexique. Entre les trahisons au sein de son équipe et un cartel de drogue bien préparé, Sam Hicks et sa team ont fort à faire. S’ensuit un enchaînement de combats et de revirements de situations. Après cette OP, certains membres de l’unité se font interpeller par les autorités et racontent pendant leur interrogatoire le déroulement de leur mission. Mais que cache réellement cette usine à la frontière qui tire les ficelles de la société Darkwater?  Et où est passé Sam Hicks?

Nous devons cet album a Amazing Améziane. Il se lance dans la BD en 2001. Scénariste, illustrateur, directeur artistique et prof de manga, ce quinquagénaire est ne s’arrête jamais. Infatigable, il écrit aussi pas mal de scénario originaux pour le cinéma.

Sur le plan graphique, il n’y a pas grand-choses à redire. On a l’impression d’être sur une super  série américaine à grand spectacle et à gros budget. Il y a des explosions, des snipers et des combats rapprochés. On croirait Ang Lee à la manoeuvre. Certains protagonistes ont des têtes d’acteurs connus passant de Luis Guzmàn à Jeffrey Dean Morgan. Bref, un beau casting. Malgré une intrigue gonflée à la testostérone et à la poudre, le dessin reste de très bonne qualité. Les traits sont fins et les décors variés sont très riches. La mise en couleur termine de magnifier l’ensemble. Ce comics où les gunfights sont légions brille par l’intelligence de son scénario. Très proche de la réalité de ces nébuleuses paramilitaires. Les adeptes de la théorie du complot et de l’emprise des organisations troubles sur l’économie ou le pouvoir en auront pour leur argent.

Ce comics au format de grand roman graphique est très contemporain et plaira à beaucoup. Mais il y a un mais, pour les pressés, il faudra ronger un peu son frein avant de vraiment entrer dans l’histoire. Amazing Améziane ne sacrifie pas tout à l’action, il y a ainsi beaucoup de langueur avant d’aborder le vif du sujet. J’ai pris beaucoup de plaisir en lisant ce comics bien musclé et explosif. Il faut encore une fois souligner l’excellent travail de Amazing Améziane tant sur le scénario que sur la qualité du dessin. Les éditions du Lombard ont réalisé un belle mise en valeur de l’album grâce une couverture épaisse et à la taille de son format.

Puisqu’on vous dit qu’Amazing Améziane regorge de projets. Voilà la preuve par trois. Ce début d’année sera chargé d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique. C’est sur le plan international que Amazing Ameziane va conclure sa Soul Trilogy entamée, il y a quelques années, avec le magnifique Ali. Angela Davis (avec Sybille Titeux de la croix paraît ce 15 janvier aux Éditions du Rocher.

Elle apparaîtra aussi dans Big Black: Stand at Attica (du nom du massacre du même nom) chez Boom Studios dès le 18 février, d’après Franck « Big Black » et en compagnie de Jared Reinmuth. En espérant que les deux albums voyageront et seront traduits.

Alors qu’il a toujours en projet une suite d’une autre de ses terribles oeuvres, Clan; Amazing Améziane attend un éditeur pour mener à bien le projet qu’il a conçu avec Paco Ignacio Taibo II: Masque Aztèque. Pour le reste, consultez son site jamais avare de previews.

Titre: Cash Cowboys

Scénario: Amazing Ameziane

Dessin et couleurs : Amazing Ameziane

Traduction: Jérôme Wicky

Genre: Aventure, Espionnage, Thriller

Éditeur: Le Lombard

Nbre de pages: 208

Prix: 22,50€

Date de sortie: 28 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.