Le Petit Spirou dit sa vérité sur tout, et sur le fait qu’il y a encore beaucoup de vie après la mort

Ce devait être une fête, ce sera un hommage… festif quand même. Au fil des années et des planches de gag, Le petit Spirou avait un peu perdu de son mordant, les sorties d’album ne se comptant plus en mois mais en années. Mais une parution d’album est toujours synonyme d’événement. Raison pour laquelle on l’attendait ce nouveau cru, La vérité sur tout, toujours signé Tome et Janry. Pourtant, comme si le petit groom avait trop longtemps joué avec le feu et que celui-ci avait finalement fait exploser la bombe qui sous-titrait la couverture, Tome a tiré sa révérence quelques semaines avant l’arrivée du nouveau bébé. Nous laissant tous totalement bouche-bée à l’idée que ce conteur et gagman hors-pair ne nous ferait plus rire. Sauf que les comiques au coeur tendre ne meurent jamais.

À lire aussi | Philippe Tome: « Il ne suffit pas de mimer un cheval dans une chorégraphie de 3 minutes pour passer à la postérité »

À lire aussi | HOMMAGE| Tome, machine qui faisait rêver, mais qu’est-ce que tu fabriques ? T’es gonflé !

© Tome/Janry/Cerise chez Dupuis

Résumé de l’éditeur : 17 titres déjà où le Petit Spirou s’entend dire « Fais-ci, ou fais pas ça! » ! Désormais le héros en short prend la parole et révèle ENFIN… SA « Vérité sur TOUT ! » Révélations inattendues sur des « vérités » dissimulées ou malheureusement ignorées… Les conclusions du Petit Spirou servent de vraies-fausses « moralités » sur des réalités ou mythes auxquels on tord allègrement le cou.

© Tome/Janry

« Ah, dites-moi pourquoi avec la gueule que j’ai, les femmes me trouvent beau ? Je marche de guingois, J’suis toujours mal coiffé. (…) Dites pourquoi je passe auprès des femmes. Pour Superman ? » Pas sûr que le Petit Spirou écoute du Serge Lama mais force est de constater que sur la couverture (du moins une des trois proposées) de ce nouveau tome, notre héros en culottes courtes rouges force la comparaison avec le justicier de Métropolis… avec les moyens du bord. Un tabouret pour prendre de la hauteur, un ventilo pour donner l’impression de voler et un selfie pour immortaliser tout ça. Surplombant son petit monde, le Petit Spirou va nous expliquer la vérité sur bien des choses. Sa vérité toujours empreinte de mauvaise foi, de taquinerie ou de quelques lacunes qu’on lui pardonnera aisément… pour peu qu’il nous amuse.

© Tome/Janry/Cerise chez Dupuis

Comme toujours, c’est par une histoire courte mais plus longue qu’un gag que Tome (au griffonnage) & Janry (au gribouillage), et Cerise (au barbouillage), négocie l’entrée en matière de cet album. Et c’est par un gros morceau qu’ils le font : le cours de gym. On pensait déjà en connaître tout au rythme des gags toujours barrés que le duo nous a racontés. Sauf que cette fois Monsieur Mégot est aux prises avec un inspecteur qui ne veut pas lui lâcher la grappe. Pourquoi cet acharnement qui n’a rien de thérapeutique (quoique, au moins, Mégot montre les exercices). Le Petit Spirou, Vert’ et leur bande mènent l’enquête.

© Tome/Janry/Cerise chez Dupuis

Et ce qu’ils vont découvrir sera complètement surprenant. Je ne vais pas vous gâcher votre plaisir mais force est de constater que les deux auteurs réussissent toujours autant à amener de la pertinence avec leur petit bonhomme impertinent. Faire le geste d’ouverture qui manque parfois aux bandes dessinées classiques et moulées sur les archétypes des années 60. Une maman, un papa, etc.

Classique, le reste de l’album l’est moins qu’à l’accoutumée. Si le format ne change pas, le duo d’auteurs facétieux a voulu changer de concept en se mettant pour objectif d’expliquer un mystère par planche. Sans s’empêcher de partir en live et dans tous les sens.

Oeuvre de sensibilisation aux dangers de la vie (on pense à Monsieur Mégot, encore lui, et à son expérience des gaz toxiques ainsi qu’à celle de la chasse; mais aussi à l’amour, encore et toujours), ce nouvel album slalome les thématiques : d’Alzheimer au zoo en passant par le Père Noël et la dernière mauvaise note de Spirou (un gag muet, mimé, d’ores et déjà incontournable) sans oublier le catch et les selfies. Et les poings de la petite Suzette en colère. Notre héros ponctue chaque planche d’une petite morale bien à lui… et pas toujours très recherchée, poussive. C’est là que le bât blesse le plus, on se demande même si l’album ne fonctionnerait pas mieux sans, à côté de quelques gags parfois plus flottants.

© Tome/Janry/Cerise chez Dupuis

Pour le reste, voilà un album qui rend bien hommage à Tome, à toute son inventivité et sa pugnacité, sa façon de servir à Janry des gags en dynamite, ne tenant pas en place et investis d’une énergie colossale. Au final, la seule vérité qui n’est pas dans cet album ? La vérité sur la mort. Mais, dans un même temps, celui-ci prouve qu’il y a de la vie, beaucoup de vie, après la faucheuse. Merci pour tout Philippe Tome.

Série: Le Petit Spirou

Tome: 18 – La vérité sur tout

Scénariste: Tome

Dessinateur: Janry

Coloriste: Cerise

Genre: Humour, Gag

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 48

Prix: 10,60€

Date de sortie: 15/11/2019

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.