Au pied du sapin, Eli et Gaston ne laisseront pas les enfants indifférents, vous non plus

Pourquoi aller chez Papy et Mamy? Ils sont vieux et on ne fait jamais rien! On a tous vécu ou entendu ça (y compris Paul McCartney). Mais, avec le recul, c’est parfois chez nos grands-parents que nous avons vécu nos plus belles aventures. Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt nous le prouvent. En route, tous chez Mamy!

Résumé: Eli et son chat Gaston sont inséparables. Cet été, ils passeront leurs vacances à la campagne chez grand-mère Jo. Eli déteste l’endroit et, surtout, là-bas il ne lui arrive que des ennuis. Il faut qu’ils rentrent chez eux ! Mais sur le chemin, ils découvriront qu’un monde mystérieux se cache dans la forêt voisine. Une étrange créature y sème la terreur et fait fuir les animaux. Embarqués malgré eux dans cette aventure, Eli et Gaston devront affronter cette terrible menace pour rentrer chez eux !

Cette année, Eli n’a pas de chance, elle ne part pas en vacances avec sa famille. Elle doit passer l’été chez sa mamy. Et tout le monde sait que chez grand-mêre Jo, on s’ennuie, il ne s’y passe jamais rien. La vieille dame vit dans un trou perdu au bord d’un bois. Le pire c’est qu’internet ne passe même pas. Mais que va-t-elle devenir loin des ses parents et de la civilisation moderne…

Hé bien elle va vivre la plus grande et captivante des aventures. Elle va découvrir la nature et ces mystères d’une manière propre aux contes de fées. Alors est-ce qu’on s’embête toujours autant chez mamy?

C’est un binôme qui nous conduit tout au long de cet album. Nous avons Ludovic Villain, graphiste. Il travaille notamment pour la promotion d’événements culturels et littéraires et il est le scénariste de cet album. Quant à Céline Deregnaucourt, elle est illustratrice et travaille essentiellement dans la littérature jeunesse. Elle se base sur les jeux vidéos et la nature pour créer ses univers.

On peut dire que sur l’aspect graphique, on est sur du haut de gamme. La palette de couleurs choisie pour l’ensemble de l’album est parfaite. Les teintes utilisées appuient sur la textures et sur l’ambiance des environnements mais aussi sur les émotions des protagonistes. C’est judicieux. La silhouette des personnages donne vite le ton sur lequel l’histoire va se dérouler, toute en rondeur et en légèreté. Les caractères des personnages, même enfants, ne sont pas stéréotypés, ce qui est très plaisant pendant le lecture. Quant aux animaux, ils ne sont pas uniquement là pour peupler le livre mais chacun tient une place dans le scénario. C’est un album pour enfants mais un adulte y prendra du plaisir tant les dialogues et l’action refusent le niais et le surjoué.

Par certaines facettes de cet album, nous sommes proches de l’animation et notre duo Villain/Deregnaucourt n’y est pas pour rien. Et je dois dire que cela fonctionne très bien. On ne s’ennuie pas, le découpage des planches est dynamique mais très facile à suivre par les enfants. Les dialogues ne sont pas trop nombreux, ni trop longs, ni trop compliqués, ce qui permet de garder le rythme donné dans les cases. L’histoire est aussi très agréable. Revisiter les vacances chez les grands-parents et les mythes attachés aux saisons, c’est recréer la magie de notre enfance. Et c’est pour cela que l’album est cohérent. Qu’on le lise chacun dans son coin ou à haute voix pour une classe, chacun y retrouvera les moments magiques passés avec nos aînés.

Je suis agréablement surpris par cet album. Destiné avant tout pour les enfants, les parents trouveront beaucoup de plaisir dans la lecture à leurs charmantes petites têtes blondes. Je dois dire que, pour une fois, je n’ai pas eu la primeur sur sa lecture. En effet, ma dernière fille de 8 ans s’est littéralement jetée dessus. Il est vrai qu’esthétiquement l’album est une belle réussite et il attire l’oeil à lui. Ma fille attend la suite avec impatience, j’espère qu’il y aura d’autres aventures car Eli et Gaston sont attachants. Mais la réussite de cet album on la doit à notre duo: Ludovic Villain et Céline Deregnaucourt, et il serait dommage que ça s’arrête.  La magie qui les a animés pendant la réalisation s’est transposée dans l’album et on en redemande. Le qualité du papier et de l’impression sont à la hauteur de l’ensemble et on le doit aux Editions Ankama.

Titre: Eli et Gaston

Sous-titre : L’esprit de l’automne

Scénario: Ludovic Villain

Dessin et couleurs: Céline Deregnaucourt

Genre: Aventure, Jeunesse

Éditeur: Ankama

Nbre de pages: 140

Prix: 19,90€

Date de sortie: 19 septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.