Exploration d’un Artiste: Hassan Saber, le conflit intérieur

La plupart des dessinateurs créent une illusion de réalité. Hassan Saber n’est pas la plupart des dessinateurs. Son style présente la qualité rare d’une dualité écartelée. C’est à la fois une lettre d’amour à la pop culture ET à l’acte de dessiner lui-même. Un peu comme un magicien qui vous emmènerait derrière le rideau.

09544A71-3E0A-4E00-B7A3-EE9509BCF3D1
Hulk, Copyright Marvel, Dessiné par Hassan Saber

À lire aussi | Ozville, premier comics à la belge et à contre-contes (Interview)

Chaque image qu’Hassan Saber crée s’époumone “je suis un dessin”. Comme Magritte et Warhol, ou comme un film de Tim Burton, Alfred Hitchcock ou Sergio Leone, vous voyez LA PATTE qui crée l’œuvre. Vous êtes invités à plonger dans la fiction mais aussi mis en présence de l’artisanat et des objectifs qui sont derrière. Et de votre propre statut de spectateur.

FF558B88-43E2-43EE-A482-58EA4DF63AB4
Combat d’anthologie orchestré par Hassan Saber

C’est parce que l’Art d’Hassan Saber est constamment tiraillé. En guerre avec lui-même! Car, voyez-vous, les origines artistiques pas si secrètes d’Hassan font qu’il aurait adoré être le 10e membre oublié des 9 Old Men des studios Disney. Résultat, il pousse, tire et triture son Art vers cette ambition de créer une illusion du réel, nécessité quasi absolue en Animation Traditionnelle. Mais un artiste ne choisit pas ce qu’il est. Et, en dépit de ses meilleurs efforts pour créer cette illusion de réalité, Il y a la nature de son style: cru, rapide, nerveux, parfois même au bord de la finition.  Hassan est TOUJOURS… en recherche.

C’est pour cela que son “art caché”, ses recherches, ses centaines de miniatures et croquis, est (au moins pour moi qui le connais un peu) tellement plus apaisé, et, d’une certaine façon, plus proche de la personnalité de l’Artiste. Mais que cherche-t-il? Simplement (bien que cela soit loin d’être simple) la façon la plus efficace de faire passer une idée par le dessin. Et ça, mes amis, c’est tout bonnement… la définition d’un cartooniste. Comme Charles Schulz, Bill Watterson, Sergio Aragones ou Stan Sakai. Hassan est toujours en recherche de LA meilleure façon de dessiner son sujet. En découle une compréhension immédiate entre son travail et son audience. Il ne vous faudra qu’un rapide coup d’œil pour comprendre un de ces dessins. La clarté est sa plus grande force artistique. Je suppose que toutes ces heures passées devant le livre de méthode “l’Art de Marvel” de John Buscema et Stan Lee allaient devoir finir par payer, exacte?

1F5F9F51-CFF9-4030-B8AD-E94DBD9BE75B
Miles Morales, le nouveau Spider-Man, vu par Hassan Saber

Donc, la prochaine fois que vous voyez un dessin d’Hassan Saber, svp, prenez juste un peu plus longtemps pour le regarder. Pas pour le comprendre mieux, ce n’est pas nécessaire, mais pour en apprécier pleinement l’artisanat et les conflits intérieurs, entre instincts et rêves, entre forces et aspirations. C’est vraiment très intéressant à regarder. Longtemps.

Et, pour prolonger l’aventure, n’hésitez pas à rallier son compte Instagram ou sa page Facebook, où Hassan déploie son art dans le traditionnel exercice de l’Inktober. Sa série 2019 va vous épater.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.