Forté : quelques notes et de la ténacité pour que Flavia s’envole des bidonvilles aux scènes parisiennes, telle une slumdog… pianist !

© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud

Nous parlions de peinture et de bandes dessinées qui s’associaient admirablement, l’autre jour, avec Tom Thomson. Mais, paradoxalement, la Musique pour assaisonner le Neuvième Art, ce n’est pas mal non plus. Étrangement, car la BD ne fait pas de bruit… elle procure matière à imaginer le bruit, une injure de Prunelle ou une symphonie. La preuve avec Forté de Manon Heugel et Kim Consigny. Forté ou Forte si on se passe de l’accent, une double-signification qui rajoute du sens.

© Consigny

Résumé de l’éditeur : Flavia, une jeune Brésilienne de la favela de Belém, découvre le piano après la mort tragique de son père quand elle n’a que 6 ans. Extrêmement douée et passionnée, la jeune fille gagne une bourse pour étudier à la prestigieuse École Normale de Musique de Paris. Flavia est un véritable bourreau de travail, mue par la farouche volonté de s’en sortir. Mais ce qu’elle doit encore apprendre, c’est que devenir une artiste est avant tout une affaire de coeur…

© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud

On devrait parfois plus prendre l’habitude de parler de la couverture d’un album pour commencer une chronique. Prenons le temps de nous poser devant celle de Forté. Un titre écrit de manière aérienne. Comme une partition. Pour surplomber, plus lourd, un piano à queue,lumineux mais incongru au croisement de ponts et d’humains bien différents, ne constituant pas forcément le public cible de la musique classique. Pourtant, le monde s’est arrêté, pour écouter, tout oublier. Est-ce que ça a un prix ?

© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud
© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud

Forté, on pourrait croire que c’est une histoire vraie, on est tellement habitué aux biopics de toutes sortes. Est-ce un défaut ? Certainement pas, ça donne une idée de la vibration réaliste et universelle que les deux auteures (qu’Anne-Sophie Dumeige est venue suppléer aux couleurs) procurent dans cette histoire extraordinaire d’une « slumdog… pianist ».

© Heugel/Consigny

Ou comment une petite fille pas forcément née sous la bonne étoile va, par le dessein intelligent ou simplement par le hasard, avoir un piano sous les doigts et ne jamais cesser d’en jouer. De Belém à Paris, dans une école de musique fringuante. Avec forcément ce qu’il faut de conventions et d’emprises qui veulent changer ce que vous êtes. Au commencement, Flavia aime Chopin, ne jure que par lui, mais sera-ce encore le cas à l’arrivée ? La naissance d’un(e) artiste est aussi une affirmation personnelle.

© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud
© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud

Je suis convaincu que nous sommes tous artistes quelque part. Et que par les rencontres que favorise, ou pas, la vie, on l’assume ou cela reste enfoui. C’est d’autant plus merveilleux, même dans la fiction, d’assister au parcours, du combattant aussi (parce que le monde des artistes n’est pas à une frustration près), de cette jeune Brésilienne qui sera bientôt connue partout dans le monde. Mais qui n’oubliera pas non plus ses racines. Tout au long de ces 202 planches, parrainées par l’école normale de musique de Paris Alfred Cortot, Manon Heugel et Kim Consigny sentent bien les choses, dans l’expression autant que la répression intérieure parfois. Et la musique fait son oeuvre, inspirante, vivifiante. Elle dit : ne lâchez pas vos rêves.

© Heugel/Consigny/Dumeige chez Dargaud

Titre : Forté

Récit complet

Scénario: Manon Heugel

Dessin : Kim Consigny

Couleurs : Anne-Sophie Dumeige

Genre: Drame, Musique

Éditeur: Dargaud

Nbre de pages: 208

Prix: 19,99€

Date de sortie: le 06/09/2019

Extraits : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.