Mensonges, rumeurs et apparences trompeuses sur la Disparition de Stéphanie Mailer

La disparition de Stéphanie Mailer est le quatrième roman de Joël Dicker. Et je pense que c’est le meilleur. La Vérité sur l’affaire Harry Québert nécessitait quelques coupures, les Baltimore m’avait emportée dans son histoire de clans, de famille mais celui-ci…. L’intrigue est bien construite, les mensonges, les fausses pistes et les infos manquantes se multiplient. De page en page, on cherche, on a des certitudes et puis tout s’écroule quelques lignes plus loin. C’est « une brique », c’est certain. Plus de 600 pages à avaler. Et les avis sur le net divergent. Ceux qui avaient encensé Harry Québert ne s’y retrouvent pas… Je ne partage pas leur avis. J’ai adoré.

A lire aussi du même auteur : La vérité sur l’affaire Harry Québert : une bonne intrigue malgré 150 pages à élaguer et Joël Dicker et le livre des Baltimore…Quand la lecture est source de bonheur immense.

« 30 juillet 1994. Orphéa, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’Etat de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres. L’enquête, confiée à la police d’Etat, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.

Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses. Qu’est-il arrivé à Stéphanie Mailer ? Qu’a-t-elle découvert ? Et surtout : que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphéa ? »

Résultat de recherche d'images pour "Orphéa hamptons"

C’est en faisant son jogging, à la sortie de la boucle qu’elle fait toujours autour du parc, que Meghan Padalin est assassinée. Et dans la foulée, le maire, sa femme et son fils également. En 1994, le soir de la première du Festival de Théâtre d’Orphéa, le quadruple meurtre défraie les chroniques.

20 ans plus tard, Stéphanie Mailer disparaît après avoir rencontré l’inspecteur Rosenberg chargé de l’enquête en 1994. Elle lui a dit qu’il avait fait une erreur. Monsieur 100% s’est trompé ! À deux jours de prendre sa retraite, le voilà envahi de doutes… Et la disparition de la journaliste ne fait qu’accentuer les choses. Jesse Rosenberg se lance alors dans cette double enquête, cherchant à comprendre ce qu’il est arrivé à Stéphanie Mailer mais aussi ce qu’il a loupé il y a 20 ans. Il est aidé par son ancien équipier Derek et par Anna, cheffe-adjoint à la police locale.

Les personnages, et ils sont nombreux, sont complexes. Joël Dicker ne simplifie rien par facilité. Il relate une histoire, une enquête, la vie des gens telle qu’elle est dans la réalité. Des petits et des grands secrets, des tromperies, des vies que l’on préfère oublier, des voisins pas sympas… Mais aussi des blessures et des failles. On découvre au fil des pages que les apparences sont trompeuses, que celui qu’on pensait « mauvais » se rachète et que le « gentil » cache des ombres. J’adore la complexité de notre humanité et Joël Dicker est très fort dans le domaine.

Résultat de recherche d'images pour "mensonge"

Où se cache la vérité, quels sont les intérêts qui motivent les habitants d’Orphéa ? Qui a finalement tué la famille du maire et Méghan en 1994 et qu’est-il arrivé à Stéphanie…? Bientôt, d’autres événements vont épaissir le mystère et il faudra toute la sagacité des enquêteurs, l’intelligence du lecteur et le talent de Joël Dicker pour démêler le vrai du faux.

La forme est également propice au rythme. En effet, chaque chapitre relate le point de vue (écrit à la première personne du singulier) d’un acteur de l’histoire… On change de chapitre, on change de protagoniste. L’histoire en flash-back est également idéale pour que les événements s’enchaînent sans jamais nous lasser. Et le réel travail d’écriture de l’auteur et de construction de la narration fait en sorte de ne pas nous perdre en route… Vous allez regarder les banlieues américaines paisibles avec d’autres yeux, ça c’est certain… Les secrets se cachent partout !

Sérieux avantage à la fin de cette édition : une liste des personnages principaux qui aide grandement à suivre cette histoire aux multiples vies.

Le meilleur Joël Dicker que j’ai lu. Je sais que mon avis n’est pas majoritaire sur les forums mais je suis totalement comblée par ce policier dont la complexité des personnages nous donne plusieurs fils à tordre ! J’ai aussi beaucoup aimé le clin d’oeil à un maître absolu du cinéma : Alfred Hitchcock et, même si elle est moins connue, à Patricia Highsmith…mais j’en ai déjà trop dit !

Pour les petits budgets, il est sorti en poche le 9 mai 2019 au prix de 9,50 €... Mais il est sans doute moins agréable de lire en tenant les 840 pages de cette édition dans les mains !

Auteur : Joël Dicker

Titre : La disparition de Stéphanie Mailer

Editions : de Fallois

Sorti le 7 mars 2018

Nbre de pages : 640

Prix : 23 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.