Destination les Hamptons avec Emma Sternberg et cinq ami(e)s, un peu de soleil pour une dose de bonheur en intraveineuse !

 » Cinq ami(es) au soleil » est le premier roman traduit en français d’Emma Sternberg. Il a précédé « Un coin d’azur pour deux », livre que j’avais en tout point adoré ! Alors, je n’ai eu de cesse de vouloir découvrir ce premier roman. Tout comme la première fois, c’est avec une sensation de bonheur, de légèreté que je le referme. Voilà un roman qui fait du bien, un roman qui chante que tout va s’arranger, un roman qui réchauffe le cœur comme le corps.

À lire aussi de la même auteure : Un coin d’azur qui donne envie d’aimer, de rire, de vivre….

Sans titre (3).png

 

Juste après avoir surpris son fiancé dans les bras d’une autre, Linn apprend que sa lointaine tante Dororthy lui a légué une maison dans les Hamptons, station balnéaire ultrachic au nord de New York. Ni une ni deux ! Linn traverse l’Atlantique pour prendre possession de la vaste demeure. Surprise ! Elle est encore habitée par les colocataires de tante Dorothy, cinq seniors un rien loufoques. Adoptée par cette communauté atypique, Linn se laisse charmer par leur philosophie et reprend doucement goût à l’existence. Elle qui était décidée à vendre la maison pour empocher l’héritage se met à douter. D’autant que Ted, le fils d’une de ses nouvelles amies, ne la laisse pas indifférente…

hamptons-beach-house-shutterstock_680665-2.jpg

 

En héritant de cette maison, Linn y voit une seconde chance. Malgré les peintures qui s’écaillent, la terrasse couverte de mousse , les herbes hautes du jardin qui plient sous le vent du large, elle retient surtout de sa première visite le banc en fer forgé, rouillé, au fond du jardin qui n’attend que le visiteur pour contempler la vue sur la mer…  Et nous aussi on a envie d’aller s’y installer quelques minutes, ou quelques heures.

Emma Sterneberg est l’auteure des secondes chances. Ses deux romans peuvent se résumer en quelques lignes. Une jeune femme est trahie (et quittée) par son compagnon de longue date. Après le chagrin, elle découvre que la vie n’est pas finie, qu’elle a d’autres bonheurs en réserve. C’est d’un optimisme fou et salvateur. Et ça nous parle. Que l’on ait (ou non) traversé ce type d’épreuve, on a tou(te)s un jour été découragé(e)s. Emma Sternberg nous rappelle que le soleil finit toujours par briller derrière les nuages. Feel good !

Mais n’en va-t-il pas ainsi de la vie ? De manière générale? La plupart des choses ne restent pas éternellement ce qu’elles ont été un jour. Elles se transforment, se révèlent souvent bien différentes de ce pour quoi on les tenait.

Les êtres humains changent et, parfois, on est même celui qui change. On ne s’en aperçoit pas toujours en chemin , et c’est à la fin qu’on se demande qui on a été, en réalité, auparavant.

J’ai une proposition à faire à l’auteure. Je suis candidate à l’adoption. Ne vous méprenez pas…en tant qu’adoptée ! Je voudrais qu’Emma Sternberg m’adopte et me glisse dans son prochain roman ! Elle peut même m’y abandonner, juste me déposer dans son futur rêve livresque, au milieu du bonheur, d’un homme magnétique et amoureux (de moi évidemment!), avec des vieilles personnes libres, drôles et bienveillantes autour de moi. Des nouveaux amis (désolée pour les anciens, mais une maison dans les Hamptons, quoi !), pas de problème d’argent et … du soleil dans une région aisée… Le rêve absolu !

IMG_3399.JPG

L’auteure ne répondra sans doute jamais à ma demande. Qu’à cela ne tienne, plongez dans ce roman, n’hésitez pas ! Parce qu’au travers de ses pages, on retrouve cette insouciance, cette légèreté, ce bonheur de vivre en intraveineuse ! Et qu’est-ce qu’on se sent plus léger ! Du bonheur entre chaque ligne !

005487255

Auteure : Emma Sternberg

Titre : Cinq ami(es) au soleil

Editions : Achipoche

378 pages

Sorti le 9 mai 2019

Prix : 8,95

2 commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour la découverte ! C’est typiquement le genre de livre que j’aime lire de temps en temps quand j’en ai marre des malheurs dans les dystopies ou les romans historiques.
    Je le note !

    1. Bonsoir Buckette, heureuse que la chronique vous plaise et vous incite à lire ce livre. Je vous conseille également « Un coin d’Azur pour deux », de la même auteure (la chronique est en lien dans l’article)… Il est encore plus « feel-good » ! Vous allez passé de beaux moments lectures en compagnie d’Emma Sternberg. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.